Le Japon relève son taux de croissance 2010-2011

 |   |  266  mots
Le gouvernement japonais table sur un retour de la croissance en 2010 de 1,4% (à taux réel) entre mars 2010 et mars 2011 grâce aux mesures de soutien de la demande intérieure et un déficit budgétaire record. Il prévoyait initialement 0,6%.

Comme l'annonçait la presse  au début du mois, le gouvernement japonais a bel et bien relevé ce vendredi ses prévisions de croissance pour son exercice fiscal allant de mars 2010 à mars 2011. Il table désormais sur un taux de croissance de 1,4% (en termes réels) contre 0,6% intialement prévu. Un retour à la croissance salutaire, la première croissance du pays depuis trois ans après un recul de 2,6% pour l'année fiscale en cours.

Mais dans un contexte déflationniste modéré, le gouvernement intègre dans ses prévisions budgétaires une aide de la Banque du Japon.  Le gouvernement a présenté début décembre un plan de relance de 54 milliards d'euros visant à éviter un retour à la récession avant les élections sénatoriales de la mi-2010.

Le gouvernement table également sur une baisse des des prix à la consommation de 0,8% en 2010-2011 contre un repli estimé à 1,6% pour 2009-2010.

Quant à la dette publique de l'archipel, colossale ( 200% du PIB), elle s'élèvera à environ 335 milliards d'euros.

Faute de revenus fiscaux suffisants, le Parti démocrate du Japon, arrivé au pouvoir il y a trois mois après une alternance historique, a abandonné sa promesse de réduire les taxes pétrolières mais le Premier ministre Yukio Hatoyama a en revanche maintenu le versement d'allocations familiales promis lors de sa campagne, quel que soit le niveau de revenu du foyer.

Rappelons que début décembre, les statistiques officielles ont fait état d'une forte révision à la baisse du PIB japonais sur la période juillet-septembre en raison de la chute des investissements.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2010 à 8:03 :
Les 335 M ca doit etre pour l'annee 2009 je pense, la dette total doit tourner dans les 10 000 M.
a écrit le 26/12/2009 à 7:33 :
Suite à la lecture de votre article,je ne comprends pas le montant de la dette publique du Japon. En effet, celle-ci est colossale (200% du PIB contre environ 70% pour la France) mais ne represente en valeur que 335 milliards d'euros. Or le PIB du Japon s'élève aux alentours de 4300 milliards de dollars, ce qui équivaut à une dette approximative 10% du PIB ! De mémoire, le PIB de la France est voisin de 2000 milliards de dollars (soit moins de la moitié de celui du Japon) pour une dette d'environ 1400 millards de dollars... Pouvez vous m'expliquer ?
MErci d'avance !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :