La BCE ne fixera pas ses taux en raison de problèmes de certains pays

"Nous devons établir notre politique monétaire pour l'Union (monétaire) dans son ensemble... nous ne pouvons pas prendre en compte dans nos décisions, les évolutions de certaines régions" selon Axel Weber, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE.

La Banque centrale européenne (BCE) n'ajustera pas ses taux d'intérêts de la zone euro aux seules fins d'arranger les quelques membres en difficulté du bloc monétaire, a déclaré mercredi Axel Weber, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE.
"Nous devons établir notre politique monétaire pour l'Union (monétaire) dans son ensemble... nous ne pouvons pas prendre en compte dans nos décisions, les évolutions de certaines régions", a-t-il dit lors d'un entretien sur CNBC.
Il a également maintenu la rhétorique européenne à l'égard de la Grèce, en déclarant qu'Athènes n'avait pas d'autres choix que de respecter sa promesse de réduction de son déficit budgétaire.
Axel Weber, qui dirige également la Bundesbank, a ajouté que la croissance de la zone euro devrait se situer autour de 1,5% cette année et la suivante, et a déclaré qu'il n'y avait pas de signes à l'horizon suggérant une poussée inflationniste inquiétante.
En référence aux projets de Barack Obama de réduire la voilure des grandes banques et de les forcer à se séparer de leurs activités plus risquées de trading, Axel Weber s'est montré prudent sur la scission des établissements financiers mais a salué les autres mesures.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/01/2010 à 10:49
Signaler
Arrêtons avec l'argent facile qui ne sert qu'à permettre la spéculation sur les marché et ne profite en rien à la croissance...servons nos entreprises qui créent richesse et emploi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.