Nouvelle affaire de liste d'évadés fiscaux en Suisse

Après la France, c'est une affaire de fraude fiscale outre-Rhin qui risque d'ébranler un peu plus le secret bancaire suisse. Le même informateur qui a fourni une liste de contribuables français aurait également apporté les noms de contrevenants au fisc à Berlin, selon le journal allemand le Financial Times Deutschland de ce lundi.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Une nouvelle affaire d'évasion fiscale s'annonce cette fois entre la Suisse et l'Allemagne. Un informateur pourrait vendre une liste de 1.500 contribuables ayant caché des fonds en Suisse aux autorités fiscales allemandes, selon un article paru dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung de samedi.

Selon, le Financial Times Deutschland de ce lundi, cette personne ayant proposé aux autorités berlinoises une liste de fraudeurs présumés du fisc allemand est l'informaticien de la banque britannique HSBC à Genève qui a déjà fourni des données à Paris. Contrairement à son confrère, ce quotidien annonce une liste de 1.300 noms de contribuables allemands soupçonnés de fraude.

Cet informateur souhaite rester anonyme. Il propose de remettre un CD contenant toutes les données bancaires des fraudeurs en échange de 2,5 millions d'euros.Dimanche en Allemagne, le montant demandé par cette personne posait des questions de moralité. En Suisse, la mise à mal du secret bancaire par ce genre d'informateurs inquiète.

Cette affaire arrive juste après le règlement d'un dossier quasiment identique en France. Les autorités françaises ont obtenu des informations volées par un employé d'une filiale de la banque britannique HSBC à Genève. Ce dernier a donné la liste quelque 3.000 contribuables français soupçonnés de fraude fiscale dans la Confédération Helvétique.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 02/02/2010 à 9:36
Signaler
Combien le gouvernement Français a payé à cet informateur pour obtenir cette liste de 3000 noms de fraudeurs.

à écrit le 01/02/2010 à 10:19
Signaler
Excellente info, mais attention aux fautes d'orthographhe! : soupçonnés et non soupsonnés (ça sonne mal)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.