Obama va tenter de relancer sa réforme de la santé

Outre l'hostilité des Républicains à son projet, le chef de la Maison blanche doit tenir compte des critiques grandissantes dans son propre camp contre les compagnies d'assurance, qui ont annoncé en même temps ces dernières semaines une forte hausse des tarifs et des bénéfices.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La Maison blanche présentera lundi de nouvelles propositions sur son projet de réforme du système de santé, a déclaré samedi un responsable de l'administration Obama. Ce dernier a refusé d'en dire plus, mais cette nouvelle mouture devrait constituer une synthèse des textes mis au point par les majorités démocrates au Sénat et à la chambre des Représentants. Barack Obama, qui a fait de cette réforme la priorité de son mandat, a vu sa tâche compliquée par la perte par les Démocrates de la majorité qualifiée de 60 sièges au Sénat, ce qui permet aux Républicains de freiner considérablement l'adoption des projets de loi.

Sans évoquer directement le contenu de son projet, Barack Obama a profité samedi de son intervention hebdomadaire à la radio et sur internet pour s'en prendre aux compagnies d'assurance-maladie, affirmant que "le statu quo actuel est bon pour le secteur des assurances et mauvais pour l'Amérique". "La situation est peut-être mauvaise aujourd'hui, mais elle sera encore pire si nous n'agissons pas. Nous assisterons à une explosion des primes d'assurance et des paiements directs non remboursés qui grèveront encore plus le budget des familles", a-t-il ajouté.

THÉÂTRE POLITIQUE

Barack Obama a invité des dirigeants démocrates et républicains à la Maison blanche jeudi pour tenter de trouver un terrain d'entente, ou tout au moins à échanger des idées pour sortir du blocage actuel. "J'espère qu'ils viendront en toute bonne foi. Je ne veux pas que cette rencontre se transforme en théâtre politique où chaque camp se contente de réciter son credo en essayant de marquer des points sur le terrain politique", a dit le président américain. "Au lieu de cela, j'ai demandé aux dirigeants des deux parties de rechercher un terrain commun pour tenter de résoudre un problème auquel nous sommes confrontés depuis des générations", a-t-il ajouté.

Outre l'hostilité des Républicains à son projet, le chef de la Maison blanche doit tenir compte des critiques grandissantes dans son propre camp contre les compagnies d'assurance, qui ont annoncé en même temps ces dernières semaines une forte hausse des tarifs et des bénéfices. Dans son allocution, Barack Obama a fait écho à ces attaques, en soulignant que les cinq premiers assureurs du pays ont réalisé des profits record de 12 milliards de dollars alors que des millions d'Américains perdaient toute couverture contre la maladie.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 22/02/2010 à 10:59
Signaler
S'il aboutissait ce serait une grande victoire qui permettrait aux plus démunis de retrouver la dignité.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.