Etats-Unis : l'indice manufacturier ISM au plus haut depuis juillet 2004, l'immobilier souffre toujours

 |   |  319  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'indice d'activité du secteur manufacturier, calculé par l'ISM, s'est inscrit en mars au plus haut depuis juillet 2004. Les dépenses de construction ont baissé en février pour le quatrième mois de suite, de 1,3%, pour tomber à leur plus bas niveau depuis novembre 2002. De leur côté, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé.

Bons indicateurs ce jeudi outre-Atlantique, sauf dans l'immobilier. La croissance s'est accélérée dans le secteur manufacturier américain en mars, comme en témoigne l'indice de l'Institute for Supply Management (ISM, indice des directeurs d'achat) publié jeudi et qui est au plus haut depuis juillet 2004. Cet indice ressort à 59,6 en mars contre 56,5 en février. Les économistes attendaient une hausse moins prononcée, avec un indice de 57.

La composante des prix payés affiche une hausse encore plus prononcée, ressortant à 75 en mars contre 67. Elle est au plus haut depuis août 2008. Ce dynamisme ne se retrouve pas en termes d'emploi, puisque l'indice le mesurant recule légèrement, à 55,1 contre 56,1. L'indice des commandes nouvelles progresse légèrement à 61,5 contre 59,5.

De leur côté, les dépenses de construction ont reculé pour le quatrième mois consécutif en février, touchant leur niveau le plus bas depuis près de sept ans et demi, la morosité affectant tous les secteurs de la construction depuis les logements résidentiels jusqu'aux travaux publics. Elles ont diminué de 1,3% pour s'établir à 846,23 milliards de dollars, après une baisse de 1,4% en janvier (révisé de -0,6%). Les économistes anticipaient en moyenne une baisse inférieure, de 1%, en février.

Enfin, le nombre des inscriptions au chômage a baissé à 439.000 dans la semaine au 27 mars contre 445.000 la semaine précédente, a aussi annoncé le département du Travail jeudi. Le département avait annoncé 442.000 inscriptions la semaine précédente en première estimation.

La moyenne mobile sur quatre semaines ressort à 447.250 contre 454.000 (453.750 en première estimation). Elle est la plus basse depuis les 444.500 de la semaine au 13 septembre 2008.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des allocations de chômage était de 4,662 milions dans la semaine au 20 mars contre 4,668 millions la semaine précédente. Ce nombre est le plus bas depuis les 4,589 millions de la semaine au 20 décembre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :