Croissance : la zone euro fait mieux que la France au premier trimestre

 |   |  667  mots
La croissance de la zone euro n'a que peu progressé, de 0,2%, au premier trimestre. Alors que l'Italie et l'Allemagne affichent des résultats meilleurs qu'attendu, l'Espagne sort de la récession. En revanche, la France fait moins bien que l'ensemble de la zone, avec une croissance de 0,1% seulement.

La croissance de la zone euro a légèrement progressé, de 0,2%, au premier trimestre, après un quatrième trimestre 2009 resté au point mort, selon les premières estimations de l'office européen des statistiques, Eurostat, ce mercredi.

La zone est sortie de sa pire récession depuis 60 ans au troisième trimestre 2009, sans que sa croissance ne montre de véritables signes de vitalité. En comparaison sur un an, le PIB (produit intérieur brut) de la zone euro affiche pour le premier trimestre une hausse de 0,5%.

En revanche, la production industrielle de la zone a continué d'augmenter en mars, de 1,3%, après une hausse de 0,7% (chiffre révisé) en février. La production a augmenté pour les biens d'investissement (1,5%), les biens de consommation non durables (1,2%), les biens de consommation durables (0,6%), les biens intermédiaires (o,5%). Seule la production d'énergie a diminué, de 0,6%.

Croissance inattendue en Allemagne

L'économie allemande a affiché une croissance inattendue de 0,1% au premier trimestre, enregistrant ainsi son quatrième trimestre consécutif d'expansion, selon les chiffres provisoires du Bureau fédéral des statistiques ce mercredi. Nombres d'économistes pariaient sur une croissance trimestrielle nulle.

Cette performance résulte de la hausse des exportations et des investissements dans les équipements qui a compensé les baisses observées dans la construction et la consommation privée. En rythme annuel, l'économie a progressé de 1,7% au premier trimestre, contre une prévision initiale de 1,2%.

Les échanges internationaux devraient jouer un rôle majeur dans la reprise économique de l'Allemagne, qui fut le plus gros exportateur mondial entre 2003 et 2008, avant d'être doublé par la Chine. Les exportations allemandes ont d'ailleurs enregistré leur plus forte croissance en près de 18 ans en mars, alors que la production industrielle a rebondi de 4% le même mois.

Résuttats encourageants pour l'Italie

En Italie, l'économie italienne a crû de 0,5% au premier trimestre. C'est mieux que ce qui était attendu (0,3%), selon l'agence italienne des statistiques officielles ISTAT ce mercredi. Au quatrième trimestre 2009, le PIB s'est contracté de 0,1%, là encore un résultat meilleur que celui annoncé initialement (-0,3%). Sur un an, l'économie italienne a progressé de 0,6% au premier trimestre, soit la première croissance annuelle enregistrée depuis le premier trimestre 2008.

L'Espagne sort de la récession

L'économie espagnole a crû pour la première fois en près de deux ans au premier trimestre même si le rythme de croissance affiché est faible et va probablement le rester. Les chiffres de l'Institut national espagnol des statistiques publiés ce mercredi montrent que le PIB espagnol a enregistré une croissance de 0,1% au premier trimestre, après s'être soit contracté, soit avoir stagné, lors des sept trimestres précédents. Ce chiffre est conforme aux prévisions.

En rythme annuel, l'économie espagnole s'est contractée de 1,3% au premier trimestre, légèrement au-dessus de la baisse de 1,4% attendue par les économistes.

L''économie espagnole est extrêment fragile, compte tenu notamment d'un taux de chômage de 20%. le pays va réduire cette année ses dépenses publiques de 6 milliards d'euros et réduire de 5% les salaires dans la fonction publique dans le cadre de ses efforts pour atteindre les objectifs fixés par l'Union européenne.

Mauvais chiffres pour la France

La France a fait moins bien que l'ensemble de la zone euro, avec une croissance de seulement 0,1% au premier trimestre 2010, selon l'Insee, qui a également revu en nette baisse les performances de l'économie hexagonale depuis l'éclatement de la crise internationale. Le PIB du pays n'a ainsi progressé que de 0,1% sur l'ensemble de 2008, contre +0,3% annoncé précédemment. Quant à la récession historique enregistrée en 2009, initialement évaluée à -2,2%, elle est encore plus sévère que prévu avec une chute du PIB de 2,5%.

Pour cette année, le gouvernement mise sur une croissance de 1,4%, une prévision en ligne avec celles du Fonds monétaire international (1,5%) et de la Commission européenne (1,3%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2010 à 6:36 :
A Ceyal :

C'est peu être le consécutif la différence, ce qui est loin de ce que fait la FRANCE. Mais que fait notre meilleure économiste selon le Financial Times ?
a écrit le 12/05/2010 à 13:19 :
Décidemment les journalistes sont les as de la caricature ! Que signifie un seul trimestre d'ailleurs. Il faut se placer sur une tendance. On parle de la vérité des chiffres et le public y croit. En fait on peut les manipuler presque comme on veut. Apparence, tout n'est qu'apparence.
a écrit le 12/05/2010 à 13:06 :
il ya mieux à debattre. La sincerite des budgets des etats. La constitution d un corps d experts comptable de la bce. OBLIGATION de se fournir exclusivement pour les etats aupres de la b c e. etc etc
a écrit le 12/05/2010 à 11:28 :
on nous aurait menti? notre ministre des finances claironne partout avec tout le gouvernement à l'unisson que la france s'en sort mieux que les autres! En fait nous sommes les cancres de l'europe!
a écrit le 12/05/2010 à 10:13 :
J'aime beaucoup le message de traine les pieds,tellement vrai !
a écrit le 12/05/2010 à 9:35 :
Les porteurs de projets en France en sont réduits à TRADUIRE leurs porjets en Mandarin, en Allemand, en Italien et en Anglais ... il reste des capitaux pour les cosanguins et les copinages malsains ...
a écrit le 12/05/2010 à 9:07 :
On ne dit pas "la croissance a progressé" mais "la croissance a été positive à 0,2%" ou "le PIB a cru de 0,2%".
a écrit le 12/05/2010 à 8:56 :
Les comparaisons sont faites par rapport aux resultats atendus. Il semble que la France n ait pas atteint son objecif affiche a l inverse de l allemagne qui a dépasse son objecif attendu.
a écrit le 12/05/2010 à 8:52 :
remarque pertinente de "Ceyal". J'appelle ça de la manipulation journalistique ou évidement tout ce qui vient de Sarkozy est forcément mal, pas assez, médiocre...
a écrit le 12/05/2010 à 8:33 :
Les organismes publiques, les organismes parapubliques, les collectivités locales TRAINENT LES PIEDS dans les dossiers innovation matures qui génèrent des emplois à fortes valeurs ajoutées, peut être les salariés fonctionnaires de ces organismes doivent être réprimendés TRèS FERMEMENT avec des SANCTIONS à la CLé - VOILA Monsieur le Président de la République et Monsieur le Premier( Ministre ce qu'attendent vos électeurs .. allez vous comprendre OU SONT LES FREINS qui sonten fait des BLOCAGES DéSATREUX pour l'ECONOMIE. VOILA LA SITUATION.
a écrit le 12/05/2010 à 8:13 :
Je constate que la croissance en France est la même qu'en Allemagne. L'article semble insinuer que +0,1 en Allemagne c'est bien et que + 0,1 en France c'est mal. Quel but est recherché par l'auteur de l'article ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :