Etats-Unis : hausse inattendue des inscriptions au chômage, indices d'activité moins bons que prévu

 |   |  370  mots
L'indice d'activité économique dans la région de Philadelphie est ressorti en hausse pour le mois en cours, mais moins qu'attendu. Et l'indice composite des indicateurs économiques, censé donner une idée de l'évolution de la conjoncture aux Etats-Unis dans les six mois à venir, a reculé en avril pour la première fois depuis mars 2009. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté, contre toute attente, pour la première fois depuis début avril.

L'indice d'activité économique dans la région de Philadelphie est ressorti en hausse jeudi, mais tout juste en dessous du consensus. Cet indice "Philly Fed" ressort à 21,4 en mai contre 20,2 en avril et 22 attendu par les économistes dont les estimations variaient de 15 à 25.

L'indice des prix payés est en revanche tombé à 35,5, contre 42,7 le mois précédent.

Cet indice est l'un des premiers indicateurs à donner un aperçu de l'état du secteur manufacturier américain sur un mois donné.

De son côté, l'indice composite des indicateurs économiques américains, censé donner une idée de l'évolution de la conjoncture aux Etats-Unis dans les six mois à venir, a reculé en avril pour la première fois depuis mars 2009, selon le Conference Board. L'indice a reculé de 0,1% par rapport au mois précédent, selon cet institut de conjoncture privé.

Cette baisse va à l'encontre des calculs des analystes, qui attendaient l'indice en hausse de 0,2% par rapport au mois précédent. Le Conference Board estime que l'indice témoigne "d'une reprise qui va se poursuivre pendant l'été mais qui pourrait perdre un peu de puissance".

Enfin, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté, contre toute attente, pour la première fois depuis début avril aux Etats-Unis lors de la semaine au 15 mai, à 471.000 contre 446.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail.

Les économistes attendaient en moyenne 440.000 inscriptions au chômage. Les inscriptions de la semaine au 8 mai ont été révisées en légère hausse par rapport à une estimation initiale de 444.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 453.500 contre 450.500 (inchangé) la semaine précédente.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,625 millions lors de la semaine au 8 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,665 millions la semaine précédente (révisé de 4,627 millions). Ce chiffre est supérieur aux 4,6 millions attendus par les économistes mais est le plus bas observé depuis fin mars.

Le taux de chômage indemnisé de la semaine au 8 mai est resté stable à 3,6%. Il s'agit de la cinquième semaine consécutive durant laquelle ce taux de chômage reste inchangé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2010 à 20:20 :
Je crois avoir lu exactement le contraire la ...........semaine dernière !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :