Juncker est hostile à la création d'un gouvernement de la zone euro

 |   |  208  mots
(Crédits : Reuters)
Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, s'est opposé ce lundi à la proposition française de doter la zone euro d'un gouvernement institutionnalisé au plus haut niveau de chefs d'Etat et de gouvernement. Ce thème doit être abordé au sommet de l'UE.

La gouvernance économique de la zone euro devrait rester au niveau des ministres des Finances, et non à celui des chefs d'Etat et de gouvernement, a estimé ce lundi le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Une réponse à la proposition du président français Nicolas Sarkozy de créer un "gouvernement" économique pour la zone euro disposant de son propre secrétariat composé de dirigeants de la région.

"Nous avons un Eurogroupe qui fonctionne au niveau des ministres des Finances où, une fois par mois, nous échangeons nos points de vue et nous essayons d'insuffler une dose supplémentaire d'intensité à la coordination économique", a déclaré Jean-Claude Juncker à la presse. "Je pense que l'Eurogroupe mérite d'être convoqué au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement si l'opportunité se présente mais en règle générale, la coordination de la politique économique doit se faire au niveau des ministres des Finances".

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, ont également dit que la zone euro n'avaient pas besoin de nouvelles institutions pour résoudre leurs problèmes économiques, tout en soulignant que les institutions existantes devaient travailler plus efficacement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :