La Fed note de nombreux signes de ralentissement de la croissance

La banque centrale américaine estime que l'économie continue de progresser aux Etats-Unis. Mais de nombreux signes témoignent d'un ralentissement de la croissance.

Le rythme de la croissance ralentit aux Etats-Unis. Telle est la conclusion, sans réelle surprise, du traditionnel Livre beige de la Réserve fédérale américaine, publié ce mercredi soir. "La croissance de l'activité économique s'est poursuivie de la mi-juillet à la fin du mois d'août, mais il y a une profusion de signes d'un ralentissement par rapport aux périodes précédentes", peut-on lire.

Dans ce rapport de conjoncture qui servira de base de travail à la prochaine réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC), la Fed indique par ailleurs que le secteur manufacturier a continué de progresser cet été mais "le rythme de sa croissance a ralenti". Les dépenses des ménages ont augmenté, poursuit-elle, mais la prudence incite les consommateurs à se contenter des achats indispensables.

Ces dernières semaines, une succession de mauvais indicateurs économiques ont reflété la faiblesse de l'activité outre-Atlantique. La croissance a nettement ralenti au deuxième trimestre (tombant à 1,6% en rythme annuel après 3,7% au premier trimestre), la consommation des ménages ne semble pas en mesure de prendre le relais des mesures de soutien de l'Etat, dont les effets vont bientôt prendre fin, et le marché immobilier touche des plus bas niveaux historiques, après avoir été soutenu à bout de bras par le crédit d'impôt accordé aux primo-accédants.

"D'une manière générale, les données économiques publiées laissent penser que la reprise de l'activité et de l'emploi a ralenti au cours des derniers mois" jusqu'à tomber "à un rythme un peu plus lent que ne le prévoyaient la plupart des dirigeants de la Réserve fédérale", avait reconnu fin août Ben Bernanke. Pourtant, le président de la Fed reste confiant pour l'économie américaine. "Je prévois que l'économie continuera de croître au deuxième semestre, quoique à un rythme relativement lent", avait-il expliqué. "Les conditions préalables à une amélioration de la croissance en 2011 semblent être toujours là".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.