L'excédent commercial allemand toujours plus élevé

 |   |  287  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au troisième trimestre, l'excédent cumulé atteint 40 milliards d'euros après une nouvelle bonne surprise en septembre. De bonne augure avant les chiffres du PIB vendredi.

Les exportations allemandes continuent de montrer une insolente vigueur. Selon Destatis, l'office fédéral des statistiques, après deux mois en demi-teinte, les ventes de produits allemands à l'étranger sont reparties en septembre à la hausse de 3 % par rapport au mois précédent et de 22,5 % par rapport au même mois de 2009. Parallèlement, cette hausse des exportations n'a pas conduit à un mouvement identique des importations.

Bien au contraire, les achats allemands reculent de 1,5 % sur un mois, conduisant à un excédent commercial de 15,6 milliards d'euros qui est non seulement bien au-delà des attentes des économistes (12 milliards d'euros), mais aussi le plus haut niveau enregistré depuis octobre 2008. Autrement dit, la crise est oubliée pour les exportateurs allemands. Le mouvement de diversification des ventes allemandes continue par ailleurs à s'accélérer. Les ventes vers la zone euro progressent ainsi de 14,6 % sur un an, alors que ceux vers les pays tiers, sont en hausse de 37,7 %, notamment grâce à l'Asie.

 

Il y a donc encore fort à parier que le commerce extérieur joue un rôle moteur dans les chiffres de la croissance du troisième trimestre qui seront rendus publics ce vendredi par Destatis. Sur les trois mois de juillet à septembre, l'excédent commercial cumulé s'affiche en effet en hausse de 10 % par rapport au deuxième trimestre à 40 milliards d'euros. Entre avril et juin, le PIB allemand avait crû de 2,2 %, ce qui constituait un record depuis la réunification. Au troisième trimestre, la croissance pourrait dépasser les 0,7 %, ce qui conforterait l'idée que l'année 2010 pourrait, en Allemagne, être la meilleure en termes de croissance depuis 1991, avec une croissance avoisinant les 3,5 %. Les chiffres publiés ce matin pourrait même encore améliorer le décompte final.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :