Laurent Gbagbo de plus en plus isolé

 |   |  98  mots
Laurent Gbagbo (à gauche), le chef de l'Etat sortant de la Côte d'Ivoire et Gilbert Aka, son nouveau Premier ministre, à Abidjan. Copyright Reuters
Laurent Gbagbo (à gauche), le chef de l'Etat sortant de la Côte d'Ivoire et Gilbert Aka, son nouveau Premier ministre, à Abidjan. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après l'Organisation des Nations-Unies, c'est au tour de l'Union Africaine de mettre la pression sur le président sortant de la cöte d'Ivoire qui ne veut pas reconnaître sa défaite lors des dernières présidentielles. Son pays est provisoirement exclu de l'organisation.

L'Union africaine (UA) a annoncé ce jeudi qu'elle suspendait la Côte d'Ivoire jusqu'à ce que le challenger du scrutin présidentiel, Alassane Ouattara, accède au pouvoir à la suite de Laurent Gbagbo.

"Le conseil a décidé de suspendre la Côte d'Ivoire jusqu'au moment où M. Ouattara, président élu démocratiquement, entre effectivement en fonctions", a déclaré Ramtane Lamamra, commissaire de l'UA pour la paix et la sécurité.

Mercredi, ce sont les membres du Conseils de sécurité de l?ONU qui ont reconnu la victoire d?Alassane Ouattara à l?élection présidentielle.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2010 à 23:56 :
Bizarre ces élections, je suis trop désinformé pour avoir une opinion concrète a propos de ce sujet important pour les démocraties. Au fait, il y avait des élections en egypte, qu' en est il? :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :