L'OCDE presse Madrid de stimuler son économie

 |   |  198  mots
Copyright Reuters
Une lente reprise s'est amorcée en Espagne au premier semestre 2010, mais la croissance devrait rester "molle" en raison d'ajustements nécessaires dans le secteur du logement et du niveau élevé de la dette privée, affirme ce lundi l' OCDE dans sa dernière étude sur le pays.

L'Espagne devra à nouveau augmenter les impôts si son plan de consolidation budgétaire déraille et doit réformer ses systèmes de retraites et bancaire pour stimuler son économie, dont la croissance va rester molle pendant des années, estime ce lundi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L'Espagne est globalement bien partie pour atteindre son objectif de déficit pour 2011 mais elle est menacée par des risques tels qu'une croissance plus faible qu'attendue. Et elle risque de devoir prendre de nouvelles mesures, souligne l'OCDE dans un rapport.

L'OCDE note que la croissance économique risque de rester faible pendant une longue période et table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1,8% en 2012 alors que le gouvernement avance une prévision de 2,5%.

La réforme des retraites, que le gouvernement espagnol entend présenter au premier trimestre 2011, sera essentielle et doit inclure un relèvement de l'âge de départ de 65 à 67 ans, écrit l'OCDE.

Elle exhorte en outre l'Espagne à imposer de nouvelles réformes aux caisses d'épargne, bien que leur résistance aux éventuels chocs financiers ait progressé grâce à la restructuration déjà menée.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2010 à 11:55 :
Ca me fait rire! " L'espagne est globalementbien partie pour atteindre son objectif de deficit 2011" ...........mais. En langage non diplomatic, il faut traduire par l'Espagne est mal partie.
Réponse de le 21/12/2010 à 22:23 :
Le peu de croissance devrait être anéantie par les hausses d'impôts à prévoir, surtout si mal ciblées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :