L'Espagne privatise ses aéroports et sa loterie pour réduire sa dette

 |   |  173  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre espagnol a annoncé ce mercredi que l'Etat allait céder au secteur privé une partie de ses parts dans la loterie nationale et les aéroports

L'Espagne va vendre au secteur privé 30% de sa part dans la loterie nationale et jusqu'à 49% de l'entreprise publique Aena qui gère les aéroports et les services aéroportuaires du pays. L'objectif de ces cessions est de réduire le montant de la dette du pays a annoncé ce mercredi le Premier ministre Jose Luis Zapatero.

La gestion des deux premiers aéroports du pays, Madrid Barajas et Barcelone El Prat, sera confié à des entreprises par le biais de concessions, a expliqué Zapatero au Parlement. L'Espagne a déjà revalorisé d'un point sa TVA et adopté un budget d'austérité pour 2011 de manière à éviter une crise de type grec ou irlandais.

Comme le Portugal, l'Espagne peine à convaincre qu'elle est moins vulnérable que d'autres économies de la zone euro, ce qui conduit les investisseurs, préoccupés par l'ampleur du déficit public - notamment dans les régions - et de l'état des banques lestées de crédits immobiliers toxiques, à se détourner des titres de dette espagnols.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2010 à 13:55 :
comme quoi avoir gagner la coupe du monde leur auras pas suffit a rehausser leur économie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :