Le moral des ménages américains recule mais les ventes de Noël grimpent

 |   |  262  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les achats de Noël ont progressé de 5,5% cette année. Mais la confiance des ménages s'est repliée en décembre.

Les fêtes de Noël n'ont pas regonflé le moral des ménages américains. S'ils ont plus que consommé que l'an passé, ils se montrent aussi moins optimistes pour les prochains mois. L'indice de confiance des consommateurs, mesuré par l'organisation patronale Conference Board, est reparti à la baisse en décembre, s'affichant à 52,5 contre 54,3 en novembre. Les économistes misaient au contraire sur une amélioration, tablant sur un indice de 56.

Toutes les composantes sont en baisse: l'indice des anticipations est ressorti à 71,9 contre 73,6 le mois précédent, l'indice d'évaluation de la conjoncture actuelle s'est replié à 23,5 en décembre contre 25,4 un mois plus tôt et la vision du marché du travail s'est aggravée. La proportion des personnes estimant qu'un emploi est difficile à trouver atteint 46,8% alors que le taux de chômage est monté à 9,8% en novembre.

Malgré tout, la consommation des ménages s'est bien portée durant les fêtes de fin d'année. Selon une étude publiée par SpendingPulse, une filiale du spécialiste des cartes de paiment MasterCard, les ventes de Noël, hors automobile, ont progressé de 5,5% entre le 5 novembre et le 24 décembre par rapport à l'an passé. Le commerce en ligne affiche quant à lui une croissance de 15%.

"La période des fêtes de 2010 est marquée par la forte croissance de l'habillement, et la force confirmée de l'e-commerce. Nous avons aussi eu un retour remarquable des dépenses pour des articles onéreux, illustré par la solide croissance de la bijouterie, du luxe et même de l'ameublement", explique Michael McNamara de SpendingPulse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2010 à 13:58 :
Les déprimés dépensent plus.
a écrit le 28/12/2010 à 21:39 :
Une fois sur-endetté, pourquoi ne pas en profiter?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :