La taxe sur les transactions financières renvoyée aux calendes grecques ?

 |   |  164  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans un discours à Francfort ce jeudi, le ministre allemand des Finances s'est montré nettement moins enthousiaste sur le devenir de cet impôt que Nicolas Sarkozy a mis à l'agenda du G20.

"La France et l'Allemagne sont déterminées à avancer (...) Nous pensons que les arguments en faveur de la taxe sont convaincants. Eu égard à la volatilité des marchés financiers, nous avons besoin d'éléments stabilisants." Voici encore quelques semaines, Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, défendait encore becs et ongles la taxe sur les transactions financières que Nicolas Sarkozy a mis à l'agenda du G20.

Las. Ce jeudi, dans un discours à Francfort, le même Wolfgang Schäuble s'est montré, ce jeudi, nettement moins enthousiaste sur le sujet. Sans doute parce que les autres Etats n'ont aucune envie d'instaurer cette taxe que défend depuis 1972 le lauréat du prix Nobel d'économie James Tobin. Aux yeux du ministre allemand dont les propos ont été cités par l'agence Bloomberg, ce projet ne verra pas le jour dans un avenir proche. Et, a insisté Wolfgang Schäuble, il n'est pas question que l'Allemagne introduise cet impôt de son propre chef.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2011 à 14:16 :
Toujours plus de taxes! Arrêtez et soyez plus compétitifs
a écrit le 26/02/2011 à 6:05 :
tous des vendus ces retourneurs de veste , c est sur qu il vont pas faire de lois et taxes contre leur camp par contre pour assommer le peuple d impots et de rigueurs ...pas de problème...mais il ne faut pas oublier que la crise est seulement d^u au detournement de fonds gros salaires et paradis fiscaux.
a écrit le 25/02/2011 à 20:55 :
L'europe est avant tout économique. Si une Europe sociale est impossible à réaliser car tout les pays ne joue pas le jeu, je ne vois pas l'intéret si ce n'est de continuer à pousser la France dans une compétion toujours plus rude. Quand les pays moteur de l'Europe "propose" une taxe, ils ne sont pas suivi (c'est à se demander si les autre pays ont des dirigeants soit corrompu soit ne croyant pas à la force et au soutien de l'Europe). Dans tout les cas la France et l'Allemagne n'imposeront pas cette taxe. Les français ont envie d'une Europe sociale contrairement à beaucoup de pays Européens. On est donc en droit de se demander si l'europe est un bien pour tous. Sans parler des 35h, le passage à l'Euro a été une castastrophe pour le pouvoir d'achat français.
a écrit le 25/02/2011 à 12:52 :
Tout à fait d'accord avec vous tous, c'est vraiment trop facile, les grands de ce monde râlent mollement, mais ne sont pas fichus de faire avancer des choses et de réellement s'investir. J'ai également l'impression qu'ils attendent aussi que l'un d'entre eux fasse le premier pas sans vraiment le souhaiter, mais comme personne n'ose (et ne veut!!!) bouger, ça en reste là, à l'état de proposition! Ca tombe bien pour tout le monde! "Vous voyez, on en a parlé, on veut faire bouger les choses, mais les autres ne veulent pas, ce n'est pas de notre faute, blah blah blah!" Les bras m'en tombent...

Bon sang, 800 milliards d'euros s'évadent chaque année des pays du sud ; cela fait 125 milliards d'euros de recettes fiscales en moins pour ces pays sur la même période ! Ca donne à réfléchir quand même, surtout quand on sait qu'il suffirait de "seulement" 30 milliards d'euros pour en finir avec la faim dans le monde!!!

Ne doit-on compter que sur les seules actions citoyennes pour faire avancer les choses? Que font les gouvernements?
a écrit le 25/02/2011 à 11:43 :
Et si cette nouvelle taxe donnait une intensification de la spéculation précisément pour rembourser son paiement?
Réponse de le 25/02/2011 à 20:34 :
Comme s'il étaient à ça près!! Je rigolerais bien en tout cas... On va pas se mettre à pleurnicher sur le sort des investisseurs
a écrit le 25/02/2011 à 10:51 :
D'après Tobin, il s'agissait "de mettre un peu de sable dans une mécanique bien huilée" (pour limiter la spéculation). Personne n'a envie de jouer le rôle du saboteur!
a écrit le 25/02/2011 à 7:27 :

Mr le president FRANCAIS à quoi cela sert il d'être president du G 20 ? plus ca va et plus on passe pour des ........... nous les FRANCAIS !
a écrit le 25/02/2011 à 2:16 :
C'est pourtant le moment de le faire car nous allons tous (tous dans le monde ) payer plus d'impôts parce que des financiers sans scrupules ont trouvé intelligent de revendre sur les marchés financiers des créances immobilière d?américain insolvables ? C?était une escroquerie financière Donc comme le citoyen lambda en plus de perdre son épargne, son boulot va payer plus d?impôt , C?EST JUSTICE QUE LA FINANCE PAYE. Je pense qu?effectivement tout citoyen (de droite , épargnant par exemple) ou de gauche est d?accord avec cela. De plus mécaniquement si la finance était taxé a chaque échange, la spéculation se ferait moins pressante car en ce moment c?est elle qui « drive » le monde ?
a écrit le 24/02/2011 à 22:15 :
je ne suis pas de gauche mais cette taxe a du bon et nécessaire pour le financement des pays pauvres ou courre la famine. Croyez vous normal qu'a notre époque des gens ne puisse pas disposer d'eau potable ,ce nourrir ,se soigner. Ignorer cela c'est amené cette population a la révolte ,après les pays du Magheb.
Réponse de le 25/02/2011 à 2:29 :
C'est juste DU BON SENS ... mais ceux qui tiennent a se faire le maximum de pognon sur les flux, la spéculation à court terme (déconnectée de l'économie réelle) tiennent a garder leurs avantages ... comme ce sont eux qui ont le pouvoir ... on est pas prêt de la voir arriver cette taxe .... pourtant plus que la redistribution aux pays pauvres le gros avantage serait de limiter mécaniquement la spéculation a court terme dont on crève ... (pour un financier mauvais c'est facile d'avoir une vue a court terme ... pour une vue à moyen ou long terme il faut des bons ...)
Réponse de le 25/02/2011 à 6:01 :
je crois surtout anormal que des gens se permettent d'écrire que les gens ce nourrissent...
Réponse de le 25/02/2011 à 10:35 :
Merci Sauros preuve que dans tout homme il y a du bon. par contre il faudrait prendre conscience que dans le capitalisme financier il n'y a pas d'humanité et que seul compte le fric et les gesticulations de notre lapin Duracel national vont vite se heurter à la réalité. uniquement du brassage d'air pour se faire croire plus sympathique qu'il ne l'est réellement!
Quant aux remarques sur les fautes (je pense de frappe) elles n'apportent rien au débat!
a écrit le 24/02/2011 à 18:34 :
Paris n'a jamais comme réponse que d'inventer une nouvelle taxe. Celle sur les transactions financières, une fois de plus, ne soigneraient que les symptômes. Et une fois de plus, c'est triste à dire, mais il faut bien voir les choses en face, les Allemands ont raison.
a écrit le 24/02/2011 à 18:01 :
Dans la zone euro il y a 17 pays. Tout le monde fait comme s'il n'y avait que la France et l'Allemagne. Napoleon et Adolf en somme!
a écrit le 24/02/2011 à 16:56 :
La coupe est déjà pleine
Après les paradis fiscaux , les darkpools et toutes les horreurs que vont nous faire subir ces gens...Meme pas la taxe Tobbin ne sera appliquée suite à la crise .
Cela déborde ...Et puis ils sont tellement sûr d'eux et méprisant.
Réponse de le 24/02/2011 à 17:11 :
Paradis fiscaux : rien à voir avec la crise (évasion fiscale tout au plus)
Darkpools : rien à voir avec la crise
Taxe Tobbin : rien à voir avec la crise (taxe/don pour les pays pauvres)

La crise est due en bonne partie aux subprimes et en France au manque de courage des politiques depuis des années pour effectuer les réformes pour que la France reste compétitive.

Réponse de le 24/02/2011 à 17:59 :
@ soyez_raisonnable,
et vôtre course à la compétitivité elle s'arrête ou et quand?
Vous savez que dans une course il n'y a qu'un seul premier? En principe le meilleur. Et si je ne veux pas participer à la course, dois-je me faire bouffer par les fanatiques de la compétition?
Réponse de le 24/02/2011 à 22:05 :
Depuis quand Clinton est-il socialiste ou social-démocrate. Aux USA il n'y a que la droite. Le centre droit (les démocrates) et la droite dure (les républicains). Et vu les millions de dollars que donnent les banques américaines pour financer les campagnes électorales des deux grands partis, il ne peut y avoir que des actions politiques
décidées dans l'intérêt des banques. Depuis l'élection de Reagan, le gouvernement américain est un "golman sachs government"
a écrit le 24/02/2011 à 16:40 :
De quelles transactions est il question ????
Cela peut être contraire au traité de libre circulation
des personnes et des biens en europes !
a écrit le 24/02/2011 à 16:21 :
Donc, continuons comme si rien ne s'était passé.
Tout montre qu'il faudra que nous fassions, comme les pays arabes, c'est à dire nous débarrasser de cette médiocratie, restée trop longtemps en place pour résoudre enfin les vrais problèmes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :