Paris demande le départ de Kadhafi

 |   |  394  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En visite à Ankara, Nicolas Sarkozy a réclamé le départ du colonel Mouammar Kadhafi tout en exprimant d'importantes réserves sur l'hypothèse d'une intervention militaire en Libye pour y parvenir. L'UE prendra une décision en milieu de semaine prochaine au plus tard sur l'imposition de sanctions à Tripoli, tandis que l'Onu se réunit ce vendredi.

"Notre position est claire : M. Kadhafi doit partir", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse commune avec son homologue turc Abdullah Gül à Ankara. "Les violences répétées et systématiques contre le peuple libyen sont inacceptables et feront l'objet d'une enquête internationale", a-t-il indiqué, ajoutant que "la Cour pénale internationale devra être saisie".

Le Conseil de sécurité de l'Onu devait se réunir vendredi pour étudier un projet de résolution franco-britannique sur des sanctions contre la Libye. Et l'UE devrait prendre aussi une décision en milieu de semaine prochaine au plus tard sur l'imposition de sanctions. Une réunion technique qui s'est tenue vendredi à Bruxelles a toutefois permis d'arrêter une liste de sanctions : gel des avoirs financiers, interdiction de visas et embargo sur les armes ainsi que sur les matériels de gestion des troubles à l'ordre public tels que les gaz lacrymogènes.

Interrogé sur l'éventualité d'une intervention militaire visant à arrêter la répression contre les manifestants pro-démocratie dans le pays, Nicolas Sarkozy a répondu : "vous savez à quel point la France considère avec énormément de prudence et de réserve toute tentative de cette nature." Pour le président français, il y aurait d'ailleurs une contradiction entre aider ces mouvements démocratiques "et en même temps enclencher je ne sais quelle intervention qui n'aurait pour seul résultat que de crédibiliser ceux qui, à l'intérieur, crient de manière folle au complot de l'étranger".

Cela dit, il a estimé que "tout doit être fait pour les aider", soulignant que la France et la Turquie, en tant que pays riverains de la Méditerranée, partageaient cette responsabilité.

Sur ce point, il a jugé nécessaire de repenser la mise en oeuvre de l'UPM (Union pour la Méditerranée), institution dont le fonctionnement est aujourd'hui paralysé par le blocage du processus de paix israélo-palestinien, à la lumière des derniers événements.

Sur place, alors que le pays est toujours coupé en deux - l'Est étant aux mains des insurgés - et que des observateurs font état désormais de troubles dans l'Ouest, y compris à Tripoli, le colonel Khadafi est apparu sur la place Verte de la capitale et a appelé ses partisans "à défendre la Libye".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2011 à 7:23 :
a voir le comportement des crs et des policiers en civil,dans les manifestations d ouvriers demandant simplement du travail, ou une augmentation,on peut se poser des questions,et nos dirigeants,devraient balayer devant la porte de la france!
a écrit le 26/02/2011 à 14:49 :
Nous, nous demandons le départ de sarkozy, tout simplement, il a reçu le sieur kadhafi en France en sachant pertinemment ce que valait cet individu, il doit démissionner!.
Réponse de le 26/02/2011 à 17:01 :
Les chefs d' état européens ont reçus KADAFI ils doivent démisionner aussi ?
Réponse de le 26/02/2011 à 21:07 :
Tous les dirigeants ayant eu des relations avec cet énergumène doivent démissionner, c'est la moindre ses choses, avoir eu des liens avec cet individu rend caduque l'exercice de toute responsabilité vis à vis du monde libre!.
Réponse de le 01/03/2011 à 18:01 :
completement d'accord .Pourquoi ce theme n'est-il pas abordé lors de débats télévisés? Theme : explications en direct de nos dirigeants ayant reçu cet indivisu , Pourquoi? objectifs? interets de la France ? combien à couter sa venue en France en indiquant (lieux, reception, salaires des gardes du corps, bref qui à payer sa "venue" ?) ET , comparativement , donner des explixations sur pourquoi ? avoir refusé la venue du Dalai-Lama ,: homme de messages de sagesse et pourquoi avoir acceuilli à Paris cet indivisu ? quels interets pour les citoyens français qui eux, doivent combattre au quotidien, le chomage, les hausses des prix , etc ..... 1 débat télé qui serait sympa à voir et à participer
a écrit le 26/02/2011 à 10:44 :
Kadhafi demande le départ de Sarkozy
Réponse de le 26/02/2011 à 13:30 :
Les français devraient exiger la même chose, immédiatement...
a écrit le 26/02/2011 à 9:35 :
Et celui du roi d'Arabie Saoudite?, et celui des dirigeants chinois?, et ect, ect.
Réponse de le 26/02/2011 à 15:39 :
@ alan john: l'Arabie saoudite est sous l'aile des Américains, donc considérée comme une grande démocratie :-)
Réponse de le 28/02/2011 à 0:09 :
Tu as raison, Patrick, helas!
a écrit le 26/02/2011 à 8:43 :
o n u prend des mesures !!!!bien sur quil faut geler tout les avoirs. mais le reste c est du pipo sachant que les jours de kadafi sont comptee... alors a quoi prendre des mesures divers!!!!on nous prends pour des bambins ou quoi reflechissons.
a écrit le 25/02/2011 à 20:13 :
Maintenant que le sort de ce triste sire est joué, on pousse fort pour qu'il s'en aille...
Mais rappelez-vous, en Décembre 2007, en remerciement de la libération des 8 otages bulgares, ( Si, si il a fallu le remercier !) notre gouvernement , hormis la courageuse Rama Yade, n'était pas aussi indisposé par la présence de Kadhafi sur la pelouse de l'Elysée
.
a écrit le 25/02/2011 à 18:04 :
I - Manifestement le groupe sur la photo n'est de Lybie mais probablement venus immigrer par l'Egypte II - Paris n'a rien voir la dedans, si ce n'est une perte III - Dans tous les cas, les Italiens vont se cabrer face AUX SIONISTES ANTI-AFRICAIN
a écrit le 25/02/2011 à 17:55 :
Ce Kadhafi est un fou furieux, capable de massacrer son peuple. Je serais d'avis d'intervenir rapidement militairement, avec l'accord des insurgés, ne serait ce que pour maitriser l'espace aérien Lybien, et stopper les bombardement des Lybiens par leur propre "dirigeant". Il faut stopper ce massacre le plus rapidement possible. Sinon cela relève de la "non assistance à personne en danger".
Réponse de le 25/02/2011 à 18:11 :
IV - La France a en son sein un « Exécutif Martyr »
Réponse de le 26/02/2011 à 8:39 :
mais non les oposant a kadhafi ne veullent pas d une intervention militaire. ils disent que ces leurs revolution! donons leurs des armes au moins pour quil puisse au moins ce defendre. mieux encore il faut appeler les oposant de kadafi a partir de la capitale provisoirement et laisser seul le tyran voir ce quil va faire....!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :