Accélération de l'activité manufacturière dans la zone euro

Dans la zone euro comme en France ou en Allemagne, l'activité manufacturière, mesurée par les indices des directeurs d'achats, reste très bien orientée. Le chômage recule légèrement, mais l'inflation augmente.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

L'activité manufacturière en zone euro a connu sa plus forte croissance en près de dix ans mois dernier, mais les prix ont également augmenté le plus fortement depuis au moins quatorze ans. L'indice PMI manufacturier de la zone euro a progressé pour s'établir à 59 en février contre 57,3 en janvier, conformément à l'estimation "flash" de Markit.

En Allemagne, la croissance dans le secteur manufacturier s'est accélérée en février à son rythme le plus soutenu depuis la création de la statistique en 1996.
L'indice PMI définitif de Markit ressort à 62,7, son niveau le plus élevé depuis avril 1996, contre 60,5 en janvier et un peu au-dessus de l'estimation "flash" du mois dernier à 62,6. L'indice se situe au-dessus du seuil de 50 qui sépare la croissance économique de la contraction depuis maintenant dix-sept mois.

En France, la croissance de l'activité du secteur s'est accélérée en février, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit/CDAF. L'indice PMI est monté à 55,7 contre 54,9 en janvier et 55,3 en première estimation. La composante de la production a regagné sur le mois écoulé une partie du terrain perdu en janvier, repassant à 57,4 contre 56,9. Celle des nouvelles commandes a également progressé, ce qui devrait permettre une poursuite de la croissance au cours des prochains mois.

Environ 69% des professionnels interrogés ont fait état de hausses des prix des matières premières et des coûts d'approvisionnements.

Par ailleurs, la hausse des prix à la consommation dans la zone euro s'est accélérée en février, comme prévu, pour atteindre son niveau le plus élevé depuis octobre 2008 et nettement au-dessus de l'objectif de la Banque centrale européenne, selon Eurostat. L'inflation dans les dix-sept pays utilisant l'euro s'est établie à 2,4% le mois dernier sur un an après 2,3% en janvier.

La BCE souhaite maintenir l'inflation à un niveau très légèrement au-dessous de 2%. Malgré ces tensions inflationnistes, les économistes interrogés par Reuters estiment que la BCE, qui réunit jeudi son conseil des gouverneurs, laissera les taux inchangés au moins jusqu'en octobre, même si certains sur les marchés anticipent un relèvement du coût du crédit un peu plus tôt.

Du côté de l'emploi, le taux de chômage dans la zone euro est repassé en janvier sous la barre des 10% pour la première fois depuis décembre 2009, à 9,9% de la population active, toujours selon Eurostat. Selon ses estimations, 15,8 millions de personnes étaient sans emploi dans la zone euro en janvier, soit 72.000 de moins qu'en décembre.

Le taux de chômage a baissé en France, Belgique, Allemagne, Irlande, au Luxembourg et à Malte. Il est resté stable en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas, en Finlande, au Portugal. Il a augmenté en Autriche, à Chypre et en Slovénie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.