L'activité dans les services accélère en France comme dans la zone euro

Dans la zone euro, Allemagne et France en tête, l'activité dans les services a accéléré en janvier.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La croissance dans le secteur des services de la zone euro a accéléré à un rythme plus rapide que prévu en janvier, selon les données publiées ce jeudi, mais ces chiffres ne reflètent pas les différences persistantes entre les pays membres. L'indice PMI des services est ressorti à 55,9 contre 54,2 en décembre et est supérieur à l'estimation "flash" de 55,2.

Les nouveaux contrats ont progressé à leur rhytme le plus rapide depuis août 2007, l'indice passant à 55,9 en janvier contre 53,9 en décembre.

Toutefois, l'amélioration de ces données a été portée par le dynamisme de l'Allemagne qui a largement surpassé les faibles performances des autres pays de la zone euro.

L'indice composite, qui reprend les données des services et de l'industrie, a également progressé en janvier, passant à 57 contre 55,5 en décembre (56,3 en estimation "flash").

Par ailleurs, les ventes au détail ont reculé en moyenne de 0,6% en décembre dans la zone euro alors que le marché les attendait en hausse, les consommateurs se montrant hésitants même pendant la période des fêtes, selon Eurostat. Sur un an, la baisse des ventes est de 0,9%. Dans l'ensemble de l'Union européenne, les ventes ont reculé de 0,4% sur un mois et de 0,1% sur un an.

En Allemagne, la croissance dans le secteur des services s'est accélérée en janvier pour atteindre son niveau le plus rapide en cinq ans, la reprise économique dans la zone euro continuant à s'accentuer. L'indice PMI définitif de Markit ressort à 60,3, son niveau le plus élevé depuis juin 2006, contre 59,2 en décembre et un peu au-dessus de l'estimation "flash" du mois dernier.

Les attentes des entreprises du secteur tertiaire ont atteint leur niveau le plus élevé depuis sept ans environ, tandis que les nouveaux contrats sont au plus haut pour cette série statistique, qui a commencé en juin 1997.

L'indice composite, qui inclut à la fois les services et le secteur manufacturier, s'est établi à 61,3. Il s'agit de son deuxième niveau le plus élevé jamais enregistré.

En France, la croissance de l'activité du secteur des services s'est encore accélérée en janvier pour atteindre son plus haut niveau depuis quatre mois. L'indice sectoriel PMI de l'activité commerciale est monté à 57,8 contre 54,9 en décembre. Il était ressorti à 57,1 en estimation "flash" publiée il y a deux semaines sur la base de résultats partiels.

Sa progression de janvier traduit entre autres une nouvelle augmentation des nouveaux contrats, au plus haut depuis quatre mois. Les volumes d'affaires en attente ont eux aussi vu leur croissance s'accélérer, précise Markit, soulignant que cette évolution traduit l'apparition de contraintes de capacités chez les prestataires de services français.

En dépit de ce facteur, la croissance de l'emploi dans les services en France a ralenti en janvier, au plus bas depuis mai dernier, "les entreprises interrogées mentionnant fréquemment des plans de restructuration et le non-remplacement des départs volontaires".

L'indice PMI composite, qui regroupe services et industrie manufacturière, ressort à 57,6 contre 56,9 en version "flash" et 56,3 en décembre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.