La demande mondiale de pétrole moins forte que prévu, selon l'AIE

 |   |  144  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La demande mondiale sera moins importante en 2011 que prévu initialement, a annoncé ce mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a abaissé son estimation de 10.000 barils par jour (bpj) à 1,44 million de bpj. L'agence estime par ailleurs que la flambée des cours du pétrole est susceptible d'affecter la demande.

"De façon empirique, les précédents chocs pétroliers ont eu des effets visibles sur le produit intérieur brut. Les chocs liés à l'offre ont tendance à être ressentis quelques mois plus tard, tandis que l'impact des chocs touchant la demande sont habituellement perceptibles environ un an plus tard", explique l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport mensuel.

La production mondiale de pétrole a progressé pour atteindre un plus haut record de 89 millions de bpj en février, en dépit d'un recul de la production de brut par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), conséquence du conflit libyen.

L'AIE a par ailleurs jugé que le Japon disposait de suffisament de réserves de capacités dans ses centrales thermiques pour compenser les pertes d'électricité d'origine nucléaire après le séisme de vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :