Recul de la confiance pire que prévu dans la zone euro

 |   |  218  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le sentiment des acteurs économiques sur la conjoncture, dévoilé par la Commission européenne ce mercredi, est encore moins bon que ce qui avait été envisagé. Les conséquences du séisme au Japon et des révolutions arabes inquiètent dans dix-sept pays de la zone euro.

La confiance des consommateurs et des entrepreneurs de la zone euro baisse plus que prévu. Cet indice mensuel, rendu public par la Commission européenne, descend à 107,3 points en mars contre 107,9 le mois précédent. La confiance était alors revenue à son meilleur niveau depuis août 2007. Les économistes envisageaient plutôt pour mars un indice à 107,5.

Le séisme au Japon ainsi que les événements dans le Maghreb et au Moyen-Orient sont ressentis comme suceptibles d'engendrer des difficultés économiques. La hausse du coût de l'énergie est particulièrement crainte. Elle pèserait sur les décisions des ménages comme des entreprises. Par ailleurs, les mesures d'austérité prises en 2010 par certains gouvernements des dix-sept pays concernés par l'enquête contribuent aussi à cette perte de confiance.

Si le moral des industriels est le même qu'au mois précédent à 6,6 points, dans le secteur du commerce, de la construction, des services et parmi les consommateurs il se dégrade. Ces derniers s'attendent d'ailleurs davantage à une aggravation de l'inflation. L'indice donné par la Commission à ce sujet passe de 25,7 en février à 30,8 en mars.

Le pessimisme des consommateurs allemands était aussi souligné, mardi 29 mars, dans une prévision pour le mois d'avril. Aux Etats-Unis, même tendance avec la crainte d'un pouvoir d'achat en baisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2011 à 7:32 :
pourquoi mettre tout sur le Japon et les révolutions Arabes, alors qu'il serait si facile de dire la vérité. l'Europe en a marre de l'Euro, les européens ne veulent plus de cette imposture ni de la dictature Européenne, les pays Européens veulent retrouver leur souveraineté, leur monnaie, leur vie à eux sans rendre de compte à des dirigeant qui ne connaissent que leur bureau.
a écrit le 31/03/2011 à 7:18 :
Personnellement (j'ai toujours 5 ans d'avance sur les autres ;), je n'ai plus envie de participer à la destruction de la nature. Je consomme donc de moins en moins. Je me couche tôt, je lis, je fais du sport, je me déplace en vélo. Résultat: je me porte beaucoup mieux. Je suis redevenu mince et beau. Je profite de la nature sans la détruire avec des canons à neige ou autres saletés. C'est possible : essayez !
a écrit le 30/03/2011 à 13:48 :
Comme dirait l'autre, la confiance des entrepreneurs est fondée sur leur carnet de commandes donc quelque part sur le passé récent, et celle des consommateurs sur leurs anticipations à 6/12 mois, donc le futur proche. Quel est le meilleur critère, bien entendu celui qui consiste à analyser la demande finale, même si à court terme les entrepreneurs dégraissent moins ou recommencent à recruter (ou plutôt font plus appel à l'intérim) pour reconstituer leurs stocks.Ceux qui parient sur la hausse du cours des actions en 2011 vont donc en être pour leurs frais, le retournement va être assez brutal, pourquoi? Parce que rien n'est résolu, les classes dirigeantes ou supérieures qui s'enrichissent de façon aberrante ne tirent la demande qu'un temps et de façon artificielle ou partielle (ex l'industrie du luxe), surtout si dans l'intervalle se produisent des catastrophes naturelles qui font réfléchir sur ce qui est essentiel et important (et qui déclencheront inévitablement la hausse des impôts déjà insuffisants pour combler les déficits comme au Japon) ou des révolutions (plus ou moins télécommandées d'ailleurs) et qui ne tournent jamais comme certains le prévoient ou souhaiteraient l'organiser.
a écrit le 30/03/2011 à 13:12 :
La confiance est un sentiment , en ce moment rien ne va dans le sens de l'euphorie , et ce genre d'indice change aussi vite que le vent , est t'il significatif ?
a écrit le 30/03/2011 à 12:44 :
Et bien moi ce matin je suis allée au marché et c'est la première fois que je dépense aussi peu 95 centimes. A force de nous avoir tout supprimé, plus de magasins ou alors des moches ( Simply ) l'envie n'y ai plus. Je suis à 15km de Paris. La consommation de survie j'en ai marre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :