Le FMI un peu plus optimiste pour la zone euro en 2011

 |   |  144  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon l'agence de presse italienne Ansa, coutumière de ce genre de "fuites", le prochain rapport du FMI table sur une croissance européenne de 1,6% au lieu de 1,5% anticipé jusqu'alors. Les Etats-Unis feraient un peu moins bien que prévu, comme le Japon, en raison de la catastrophe qui a frappé l'archipel. Et l'année 2012 serait globalement meilleure que 2011.

Le Fonds monétaire international (FMI) a relevé sa prévision de croissance pour la zone euro en 2011, à 1,6% contre 1,5% prévu initialement, selon l'agence de presse italienne Ansa, qui s'est procurée un rapport du FMI sur les perspectives économiques mondiales, qui doit être publié en avril..

Pour 2012, le FMI table désormais sur une croissance de 1,8%, au lieu des 1,7% annoncés lors d'une précédente estimation.

En revanche, l'organisme international abaisse ses perspectives de croissance aux Etats-Unis en 2011, de 3% à 2,8% mais relève celles de 2012, de 2,7% à 2,9%.

Conséquence du violent séisme qui a secoué le pays début mars, le Japon voit sa perspective de croissance abaissée en 2011 à 1,4%, contre 1,6% prévu initialement. En 2012, l'estimation est en revanche relevée de 1,8% à 2,1%.

Le FMI maintient ses perspectives sur la croissance chinoise, à 9,6% en 2011 et 9,5% en 2012, ainsi que sa prévision de croissance mondiale en 2011 à 4,4%.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2011 à 15:29 :
Les prévisions du FMI, comme toutes les prévisions d'"économistes", ne valent que par temps calme, c'est à dire finalement ne servent à pas grand chose. De bonnes prévisions c'est savoir tenir compte de risques potentiels importants ou très importants (qu'ils soient politiques, sociaux, environnementaux, financiers etc).

Or ça et en dehors de quelques francs tireurs, les économistes et autres experts ne savent pas faire. Ce qui peut amener à se poser la question sur à quoi servent-ils? et pourquoi les payer? Idem pour les agences de rating.
a écrit le 31/03/2011 à 11:12 :
Ce que j'aimes bien, c'est qu'Hollande se présente; Et dire que DSK ne voulais pas avoir affaire avec des primaires pour rester l'homme providentiel sans avoir de compte a rendre au parti socialiste! Là il va être obligé de dégager un minimum de programme et faire des promesses, voilà qui va lui donner "un peu de travail" pour nous convaincre de sa bonne foi!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :