Bons chiffres du chômage en Allemagne mais la consommation ralentit

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le taux de chômage allemand a atteint en mars son niveau le plus bas depuis 1992. Mais les ventes de détails en février augmenteraient moins que prévu.

Le taux de chômage en Allemagne est descendu à 7,1% en mars perdant 0,2 point par rapport au mois prédédent. Ce chiffre, en données corrigées des variations saisonnières, publié par l'Office fédéral du travail est meilleur que prévu. Les économistes s'attendaient en effet à 7,2%. Les experts de l'Office du travail signalent aussi dans un communiqué qu'il s'agit là du meilleur niveau depuis 1992. Le taux de chômage brut, lui, passe à 7,6% en mars contre 7,9% en février, selon l'Agence fédérale pour l'emploi.

Autre chiffre rendu public ce jeudi : celui des ventes de détail en février. Ces ventes auraient baissé de 0,3% en prix contants mais augmenté de 0,8% en valeur nominale, selon les données provisoires fournies par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Les prévisions tablaient sur une légère hausse de 0,4%. Aliments, boissons et tabac sont les plus touchés par cette baisse avec une diminution de 2% des ventes à prix constants.

Pour janvier, les données définitives vont dans le même sens. Le commerce de détail n'a progressé que de 0,4% (prix constants) soit beaucoup moins que la hausse de 1,4% espérée. L'embellissement ressenti sur le marché du travail n'aura donc pas bénéficié à la consommation privée. De plus, bien que confiants au début de l'année, les Allemands risquent de connaître une baisse de moral dans le mois à venir, notamment en raison d'une hausse des prix. Toutefois, Le numéro 1 de la fédération allemande du commerce de détail, Stefan Genth, reste optimiste. Dans un communiqué, il dit prévoir un "développement robuste" pour son secteur en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2011 à 5:06 :
Le taux de chômage allemand n'est intéressant que s'il est pris en compte pour le calcul du taux de chômage moyen de la zone euro.
En effet une partie des bons résultats de l'économie Allemande ont étés obtenus aux dépens des économies d'autres pays de l'union monétaire. Dans l'ensemble l'économie de la zone euro stagne et recule même. Ce qui ne fait qu'augmenter les déséquilibres.
Il nous faudra apprendre à penser européen.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :