DSK : la plaignante va être entendue par le grand jury

 |  | 419 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Détenu dans la prison de Rikers Island, Dominique Strauss-Kahn a reçu la visite du Consul général de France. Le verdict du grand jury sera connu vendredi.

Le grand jury chargé de statuer sur le sort judiciaire de Dominique Strauss-Kahn est déjà au travail. La femme de chambre de l'hôtel Sofitel qui accuse le directeur du Fonds monétaire international (FMI) d'agression sexuelle devrait en effet être entendue dans la soirée à New York par cette chambre d'accusation, composée de 16 à 23 jurés populaires.

Son avocat, Jeff Shapiro, a indiqué ce mercredi matin qu'elle maintiendrait ses accusations envers DSK et qu'elle nierait avoir eu une relation sexuelle consentie. "Quand les jurés vont entendre son témoignage et la voir, quand elle pourra enfin raconter son histoire publiquement", ils comprendront que "leurs allégations faisant état d'une relation sexuelle consentie ou de rendez-vous sont fausses", a-t-il expliqué sur NBC.

Dominique Strauss-Kahn pourra également être entendu par le grand jury. Ses avocats assurent pour l'instant qu'il niera les faits qui lui sont reprochés. Ils pourraient au contraire plaider un rapport sexuel consenti. "Les preuves médico-légales, selon nous, ne coïncident pas avec un rapport forcé", avait expliqué lundi Benjamin Brafman, l'un des avocats de DSK.

Ce grand jury doit décider si les éléments retenus à l'encontre de DSK sont suffisants pour formellement l'inculper. Il est poursuivi pour sept chefs d'inculpation, pouvant valoir pour chacun d'entre eux jusqu'à 25 ans de prison. Il risque au total jusqu'à 74 ans de prison. Le vote se déroule à la simple majorité absolue. Et le verdict sera rendu public vendredi au cours d'une audition devant la Cour suprême de New York.

Si le grand jury estime que les preuves ne sont pas assez fournies, DSK sera alors libre. Dans le cas d'une mise en examen, les avocats du directeur du FMI pourront alors refaire une demande de libération conditionnelle. Mais, "en général, cela ne fonctionne pas", explique l'avocat Matthew Galluzzo. Dominique Strauss-Kahn pourrait donc rester en prison jusqu'à son procès, dans le centre de détention situé de Rikers Island dans le Queens (Nord-est de New York).

C'est dans cet établissement, qui peut accueillir jusqu'à 17.000 détenus, que le Consul général de France à New York, Philippe Lalliot, a rendu visite à l'ancien ministre des Finances à deux reprises. Ces visites s'inscrivent dans le cadre de la protection consulaire qui s'adresse à tous les Français emprisonnés à l'étranger, explique le Consulat de France. Elles ont pour but de s'assurer que le détenu soit bien traité, nourri et soigné, qu'il bénéfice d'un avocat et qu'il puisse communiquer avec sa famille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :