L'OMC préconise une baisse des aides européennes aux entreprises

L'Organisation mondiale du commerce préconise une baisse progressive de l'aide apportée par l'UE aux secteurs financiers et industriels aussitôt la reprise économique en marche.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Supprimer de manière progressive son "soutien de crise" aux secteurs financiers et industriels dès que la reprise économique se sera installée, voilà ce que recommande l'OMC à l'UE, ce mercredi à Bruxelles.

Sur la base de son examen des politiques et pratiques commerciales, l'Organisation estime que cela permettrait de garantir l'ajustement et la restructuration à long terme des secteurs ciblés sans que les mesures de soutien n'y fassent obstacles.

L'examen rapporte qu'entre 2008 et 2010, la Comission européenne a débloqué 4,59 milliards d'euros d'aides aux secteurs industriels et financiers, ce qui représente 40% du PIB de l'UE pour l'année 2009. Les Etats membres, qui ont injectés d'importantes sommes dans leur économie réelle, sont également visés par cet préconisation. L'industrie du tourisme et de la construction sont les deux secteurs bénéficiaires de ces aides internes.

En tout, depuis fin 2008, c'est 73 régimes d'aides, soit 82,5 milliards d'euros destinés à remédier aux "difficultés exceptionnelles" rencontrés par les entreprises qui ont été approuvées par la Commission européenne.

Dans son rapport, l' OMC revient également sur "plusieurs obstacles à l'accès aux marchés et d'autres mesures" européennes qui continuent d'affecter "la concurrence internationale" notamment dans le domaine de l'agriculture. Dans ce domaine, le rapport indique qu'"au total, en dix ans, les contribuables et les consommateurs dans l'UE ont transféré près de 1.000 milliards d'euros aux producteurs agricoles, ce qui représente un niveau de soutien élevé.

L'institution conclut que "les exportations [demeurent] à un niveau plus élevé et les importations à un niveau plus bas qu'elles ne l'auraient été en l'absence de ce soutien".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 07/07/2011 à 9:44
Signaler
Avant de mourir Maurice Allais préconisait de délocaliser pascal Lamy.Il avait raison ! ça nous éviterait de voir écrit autant de stupidités.

à écrit le 06/07/2011 à 16:07
Signaler
Je ne comprend pas cette phrase : "la Comission européenne a débloqué 4,59 milliards d'euros d'aides aux secteurs industriels et financiers, ce qui représente 40% du PIB de l'UE pour l'année 2009". Ca veut dire que le PIB de l'UE pour l'année 2010 ça...

à écrit le 06/07/2011 à 15:40
Signaler
et comme par définition il n'y a pas de reprise de croissance ni de croissance tout court, on est pas pret d'arreter de perfuser les hemoragique chronique, secteur bancaire, auto...

à écrit le 06/07/2011 à 14:57
Signaler
"En tout, depuis fin 2008, c'est 73 régimes d'aides, soit 82,5 milliards d'euros destinés à remédier aux "difficultés exceptionnelles" rencontrés par les entreprises qui ont été approuvées par la Commission européenne." Par contre les difficultés exc...

le 06/07/2011 à 15:24
Signaler
A votre avis, les particuliers, les "peuples" travaillent dans quoi ? ...

le 06/07/2011 à 15:53
Signaler
@Laurent, quand ils parlent d'entreprises, ils parlent des grands groupes qui ne payent pratiquement pas d'impôt, les petites entreprises elles en prennent plein la gueule. Ce que je voulais souligner, c'est que la semaine dernière, la commission eur...

le 06/07/2011 à 19:26
Signaler
D'ailleurs mr COPE nous promet une augmentation de la CSG et de la TVA pour financer la suppression des 35 heures si vous votez pour Sarko !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.