Crise de la dette : les leaders européens contraints d'agir

Un défaut sur la dette grecque n'est plus tabou. Un Conseil européen extraordinaire pourrait se tenir vendredi, alors que seront connus les résultats des "stress tests" bancaires.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Une partie de l'avenir de la zone euro se jouera à Bruxelles vendredi. Non seulement on connaîtra les résultats des "stress tests" bancaires qui pourraient réserver de mauvaises surprises sous la forme de nécessaires recapitalisations de plusieurs banques, mais la capitale belge devrait aussi accueillir un conseil européen extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne.

C'est à la fois la conséquence de l'échec de la longue réunion des ministres des Finances (Eurogroupe) de la zone euro mardi, incapables de s'entendre sur les modalités de la participation des investisseurs privés à une nouvelle aide à la Grèce. Mais aussi la pression des marchés obligataires et actions qui ont fait chuter les indices boursiers et croitre les écarts de taux avec la Grèce, l'Irlande, le Portugal, l'Espagne et l'Italie à des niveaux inédits. "Il est primordial que les pays membres de la zone euro et le FMI agissent dans les jours qui viennent pour éviter que la situation échappe à tout contrôle et que la contagion ne s'accèlère", dramatisait mardi l'Institut de la finance internationale (IFI), qui supervise en ce moment les négociations sur la participation des banques à une nouvelle aide à la république hellène.

Risque de contagion

Surtout, le scénario d'un "défaut sélectif", l'option vigoureusement combattue par Jean-Claude Trichet, le gouverneur de la Banque centrale européenne (BCE), soutenu par la France et les pays du sud, devient plus probable, alors qu'il avait été formellement écarté dans une réunion précédente de l'Ecofin. Un tel scénario serait en effet reconnu comme un "événement de crédit" par les agences de notation, et assimilé à un défaut, une qualification qui pourrait entraîner une contagion de la crise à l'ensemble de la zone.

Parmi les propositions, le rachat de ses propres obligations par l'Etat grec et, principalement, celle d'un "swap" d'obligations grecques existantes contre de nouveaux titres à la maturité allongée, a les faveurs de l'Allemagne. Autrement dit, l'Europe pourrait prêter à Athènes les montants nécessaires à une telle opération.

Lors de l'Eurogroupe, les ministres ont décidé de revoir à nouveau les conditions et le champ d'intervention du fonds de sauvetage "zone euro" (FESF), via notamment un allongement des maturités et un abaissement des taux d'intérêt des prêts versés au pays en difficulté, et une dotation supérieure aux 440 milliards d'euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 56
à écrit le 14/07/2011 à 12:16
Signaler
A force de penser pouvoir vivre à crédit sur le dos des générations futures, tous les Français de classe moyenne qui croient que seuls les riches sont privilégiés en France se sont bien mis le doigt dans l??il. Quand 56% de mes revenus en tant que li...

le 14/07/2011 à 19:39
Signaler
la Tribune 3° topo ! lutte de classes, vous avez quittez le pays, vous êtes heureux, après tant de travail et de désillusions ; mais, vous avez une réelle agressivité à l'égard de ceux qui ne font pas comme vous ! . Il est quand même préférable de r...

le 20/07/2011 à 17:43
Signaler
Il y a beaucoup de vérités là dedans Odette, mais c?est vrai aussi que le pseudo est très mal choisi.

à écrit le 13/07/2011 à 13:34
Signaler
Tout notre système financier est en crise et cela est normal dans un monde ou tout pousse a s?endetter les particuliers comme les entreprises et les états. Depuis le début des années70 on s?amuse a créer de la monnaie virtuelle .Les banques battent l...

à écrit le 13/07/2011 à 13:33
Signaler
Tout notre système financier est en crise et cela est normal dans un monde ou tout pousse a s?endetter les particuliers comme les entreprises et les états. Depuis le début des années70 on s?amuse a créer de la monnaie virtuelle .Les banques battent l...

le 14/07/2011 à 18:59
Signaler
Carly10, merci de ce précieux document qui confirme ce que disent certains économistes et journaux. j'avais lu (mais c'est secondaire) que c'était G. d' Estaing qui avait mis fin à la l'indépendance de la Banque de France .

à écrit le 13/07/2011 à 13:25
Signaler
Il est injuste d'écrire < les leaders européens contraints d'agir >. Pourquoi eux plus que d'autres ? Tremonti , le ministre italien des finances vient de " lâcher le morceau " en déclarant que la crise de l'endettement est le résultat du défaut de c...

à écrit le 13/07/2011 à 12:01
Signaler
je voudrais rappeler a tous que le sport national en Grece, c'est de ne pas payer les impots, les taxes, les peages , et c... Ils seront tres bien en revenant au dragme.

le 13/07/2011 à 12:11
Signaler
Et que le sport national en Allemangne est un ultra-protectionnisme national plutôt qu'européen!

le 13/07/2011 à 12:40
Signaler
Et le notre est de ne pas payer nos PV et d'employer au black. Nous ne sommes pas non plus exempts de reproches !

à écrit le 13/07/2011 à 10:28
Signaler
Que va t il se passer quand , a force de vouloir reculer l'échéance a coup de reunion, d'accord et de prets, le systeme va s effondrer sous le poids de sa dette, et quel les gens vont se rendre compte qu'ils ont tout perdu (les billets dans leur poch...

à écrit le 13/07/2011 à 10:07
Signaler
On peut aussi élargir aux USA http://criseusa.blog.lemonde.fr/2011/07/12/la-dette-federale-structure-roulement-problemes-juillet-2011/

à écrit le 13/07/2011 à 10:00
Signaler
une banque francaise serat declarée en manque de liquidité en fin de semaine

le 13/07/2011 à 11:04
Signaler
Vous propager des rumeurs ! Ou mieux encore vous lancer des rumeurs !! Avez vous trader, quelque BEAR ou CFD en portefeuille ????

le 13/07/2011 à 11:30
Signaler
faut il voir du cote de la tour jumelle a la Defense ?

à écrit le 13/07/2011 à 9:29
Signaler
Quand je pense que l'on nous vantait les avantages d'une zone Euros... Que tout cela s?arrête et que la Grèce abandonne cette devise maléfique et les autres pays suivront; l?effondrement de la zone euro qu'on le veuille ou non est devenu INÉVITABLE. ...

à écrit le 13/07/2011 à 9:04
Signaler
Pourquoi vouloir imposer à tout prix une monnaie qui ne correspond pas à l'économie d'un pays ? C'est le cas pour la grèce, l'Espagne, l'Italie comme pour la France. L'Euro correspond à l'économie allemande. Le protectionnisme exacerbé et anti-europé...

le 13/07/2011 à 10:18
Signaler
Ben voyons! Le retour au franc.... entième du FN et de tous ceux qui voient en l'UE la perte de "notre" souveraineté ( PC, Front de gauche, etc...... Mais de faire quoi? Dévaluer? Ah, visiblement les années 1970 à 1999, années durant lesquelles le fr...

le 13/07/2011 à 11:56
Signaler
Et nos entreprises partent hors frontières chercher des mains d'oeuvres à bon marché pour être compétitives ! C'est ça le bel Euro fort et puissant ? Je vous le laisse.

le 13/07/2011 à 14:18
Signaler
Merci. je compte bien le garder car ce n'est pas l"euro qui est responsable des délocalisation mais le peu de qualité des produits français et le manque d'innovation. Les allemands, encore eux, n'ont aucun problème pour vendre, bien au contraire.... ...

le 13/07/2011 à 15:23
Signaler
Et bien, vous voyez que nous sommes d'accord, l'euro correspond bien à l'économie allemande et non à la notre, ni à celle de pays comme la Grèce ! Donc vivement le Franc ! Comme le prônait M. Maurice Allais, seul prix nobel français d'économie.

le 13/07/2011 à 16:01
Signaler
Vos raccourcis franco-français ont été la perte de l'économie française....et nous ne sommes absolument pas d'accord conrairement à ce que vous pouvez croire.... Vive l'euro! Aux français ( les entreprises) de s'adapter!

le 13/07/2011 à 17:57
Signaler
Et oui ! Les aléas de l'histoire font qu'il y a 70 ans, les franco-français de l'époque étaient appelés "résistants", alors que les autres étaient des "collabos". A chaque époque sa morale !

à écrit le 13/07/2011 à 9:00
Signaler
Ça c'est le fin d'une civilisation. Les nouveaux vont prendre la place de l'Europe, qui va devenir une puissance de 2eme main. Les européens vont être obligés a renoncer a une partie de leur confort.

le 13/07/2011 à 11:56
Signaler
"renoncer a une partie de leur confort" : vous voulez dire ne pas vivre au-dessus de ses moyens ?

le 14/07/2011 à 19:12
Signaler
Paul, Non ! ce ne sera pas la fin de notre civilisation car De Gaulle disait " la France éternelle ", il ne connaissait pas Sarkosy et celui-ci ne connaît pas la profondeur de la France profonde.

à écrit le 13/07/2011 à 8:51
Signaler
Je pose une question simple. Pourquoi certaines personnes ont prévu depuis longtemps ce qui arrive et pas les autres? Essayons de répondre a cette question. Les personnes qui ont prévu ce qui arrive sont-elles plus intelligente? Personnellement je ne...

à écrit le 13/07/2011 à 8:50
Signaler
Le seul signal crédible que l'on puisse donner est l'engagement ferme de casser de la dépense et de revenir à des budgets en équilibre. Nos gouvernants manquent de courage, tout simplement, et veulent croire que les petits mots et petites phrases von...

à écrit le 13/07/2011 à 8:50
Signaler
tapez "world debt clock" dans un moteur de recherche vous verrez que nous vivons à crédit ce n'est pas logique, on dépense de la valeur qui n'est pas encore produite. en + des milliards sont claqués dans l'armée pour aller tuer des civiles africains ...

à écrit le 13/07/2011 à 8:49
Signaler
L?aberration réside également dans l'incapacité des Etats d'emprunter aux banques centrales, tandis que les banques parasites, elles, prêtent aux Etats a des taux honteux, en n'apportant aucune valeur ajoutée autre que sucer le sang des impôts du peu...

à écrit le 13/07/2011 à 8:25
Signaler
Qui est responsable de la situation d'endettement insupportable des états des régions et villes ? qui a trafiqué les comptes de la gréce pour rentrer dans les critères de l'Europe ? les hommes politiques et personnes d'autre ! Sont ils responsable ?...

à écrit le 13/07/2011 à 7:59
Signaler
Quel est le politique visionnaire dans cette affaire et qui prédit depuis longtemps la fin de la monnaie unique et un retour au franc dévaluable par la simple volonté politique du gouvernement francais ?... Refuser une dévaluation c'est favoriser la ...

le 13/07/2011 à 13:24
Signaler
Attendre que l'UMP et le PS refléchissent sur l'euro ou le retour au franc? Vous n'y pensez même pas ! Ils sont les champions du politiquement correct, au nom de la démocratie, et la bien-pensance. Nous n'avons même plus le droit de penser autrement ...

à écrit le 13/07/2011 à 7:59
Signaler
Quel est le politique visionnaire dans cette affaire et qui prédit depuis longtemps la fin de la monnaie unique et un retour au franc dévaluable par la simple volonté politique du gouvernement francais ?... Refuser une dévaluation c'est favoriser la ...

à écrit le 13/07/2011 à 7:57
Signaler
Pour se rendre compte de la perte de pouvoir d'achat de l'euro, il ne faut pas tenir compte de la parité EUR/USD mais plutôt les cours croisés de l'euro et des dollars australien, néozélandais, canadiens et franc suisse. En ce moment un euro achète 1...

à écrit le 13/07/2011 à 7:45
Signaler
Je ne connais rien à la finance, mais je me dis que plus l'europe sera en mauvaise santé et plus les états-unis paraîtront bien se porter. A qui profite le crime ?

le 13/07/2011 à 13:14
Signaler
A la Chine, car là, ce n'est pas du paraître, mais bien du réel. Cela s'est confirmé quand ce pays nous a imposé de ne pas recevoir le Daîlama. De puissance économique incontetable, elle devient puissance politique, et ne tergiversera pas comme les o...

à écrit le 13/07/2011 à 7:44
Signaler
Il est grand temps de mettre en palce une europe fédérale qui règlerait les problèmes d'attaques des marchés financiers. regardez aus USA, au départ de Scwarzeneger, la californie était en situation de quasi faillite, et le dollar n'a pas été attaqué...

à écrit le 13/07/2011 à 7:44
Signaler
MOI JE VOUS DIS , L'UE EST UN AUTRE PROBLEME MAIS CE N'EST PAS URGENT . CE QUI EST IMPORTANT C'EST QUE CES AIDES NE SERVENT RIEN AUX PEUPLES . ILS SERVENT A SAUVER LES BANQUES ET A ENRICHIR LES SPECULATEURS DONC NOUS CONTRIBUABLES QUI PAIENT . ET CES...

à écrit le 13/07/2011 à 7:22
Signaler
BOF QUE ÇA S EFFONDRE TOUT ÇA ! de toute façons ca ne pouvais pas fonctionner , une fois tout ca fini , la donne des cartes sera différente , je crois pour tout le monde. ce qui me fait rire c est tout c est trader , banquiers , enfin tout ces toujou...

le 13/07/2011 à 13:00
Signaler
Comment veux tu être pris au sérieux!!!

à écrit le 13/07/2011 à 7:16
Signaler
Le problème ne vient-il pas du fait que la zone euro et l'UE dans son ensemble est une zone désunie? Les prises de décision sont lentes et multiples, la réactivité laborieuse et le sentiment que les états jouent solo est de plus en plus avérée? Regar...

le 20/07/2011 à 17:37
Signaler
Ah oui ? Des républiques entourées de monarchies ! En faire un état fédéral ? Quelle idée saugrenue ! Ou, comme aujourd?hui, se mettre encore plus sous la coupe de la puissante Allemagne ? A quoi nous a servi 1945 ? Vive la liberté.

à écrit le 13/07/2011 à 6:59
Signaler
La France en situation "très délicate" et mal placer pour donner des leçons.....En regardant les chiffres de France trésors (site aft.gouv.fr) publié en juin 2011 on s?aperçoit que la dette négociable a augmenté de près de 7 % sur 1 an, pour s'établi...

le 13/07/2011 à 7:30
Signaler
je vous rassure, ... on va droit dans le mur...

le 13/07/2011 à 8:55
Signaler
Patbetton nouveau ministre des finances de Mme Aubry

à écrit le 13/07/2011 à 6:42
Signaler
Les Grecques ne veulent pas rembourser, très bien écoutons les et agissons de même. Le système capitaliste court à sa ruine de toute manière, profitons de cette opportunité pour créer un système économique durable.

le 13/07/2011 à 7:29
Signaler
Ha! oui, lequel?

le 13/07/2011 à 7:46
Signaler
Et entre temps, vous serez ruiné ! Oui vous pas le voisin ! Le livret A disparu, les assurances vie envolées, et vous au chomage SANS allocation ! Belle perspective

le 13/07/2011 à 10:16
Signaler
en fait ne serait ce pas la 3° guerre mondiale qui se profile tout doucement et de plus encore une fois en .....EUROPE beaucoup d'interêts pour ce genre de catastrophe renouvellement de demographie vente d'armes ( comme les missiles à 13000 euros pie...

le 13/07/2011 à 11:08
Signaler
@Maxime, Non, pas de guerre, mais la pauperisation !!! Car nous vivons au dessus de nos moyens depuis 30 ans ! La France et les français etaient riches : Donc pouvaient faire de la dette !! Maintenant, nous somme devenu pauvre, et la dette c'est ...

le 13/07/2011 à 11:43
Signaler
@ GG : ce que vous dîtes , c'est ce que l'on va bientôt entendre de nos politiques pour justifier de l'austérité et de la baisse de tous les acquis sociaux, comme en Grèce. Seulement, quand vous lisez les rapports de la cours des comptes vous notez q...

le 13/07/2011 à 12:30
Signaler
@ Candide Bravo pour votre remarque plein de bon sens. L'état donne 172 mds d'euros par an, et le CAC 40 fait 80 Mds de bénéfice. Donc arretons les subventions et le 92Mds restant serviront à payer les quelques millions de chomeurs. On se demande...

à écrit le 13/07/2011 à 6:19
Signaler
La crise grecque et les difficultés de son règlement prouvent, une fois de plus, la fragilité économique de l'Union européenne et le manque de coordination de ses dirigeants à juguler une crise qui risque d'affecter les autres pays endettés. Il sera...

à écrit le 13/07/2011 à 6:14
Signaler
Ce dont personne ne parle, ou n'ose parler, ce sont des dettes cumulées des 27 et, en particulier, de celles non détenues par des résidents Europe. Leur remboursement doit être envisagé, sauf à considérer qu'il s'agit de "dettes perpétuelles par omis...

à écrit le 13/07/2011 à 6:14
Signaler
Ce dont personne ne parle, ou n'ose parler, ce sont des dettes cumulées des 27 et, en particulier, de celles non détenues par des résidents Europe. Leur remboursement doit être envisagé, sauf à considérer qu'il s'agit de "dettes perpétuelles par omis...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.