La crise grecque est une opportunité pour la Chine

 |   |  352  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Chine a accueilli avec satisfaction l'annonce du deuxième plan d'aide européen à la Grèce, et a réaffirmé sa confiance dans la zone euro pour sortir de la crise. Elle s'intéresse au programme de privatisations qu'Athènes s'apprête à lancer.

La crise de la dette grecque est une bonne occasion pour les sociétés chinoises d'investir dans les privatisations que va organiser le pays, a déclaré dimanche l'ambassadeur de Chine en Grèce .
Luo Linquan, dont les propos sont rapportés par l'agence de presse Chine nouvelle, estime que les effets de la crise de la dette sur le commerce entre la Chine et la Grèce seront limités et que les sociétés chinoises devraient étudier les moyens d'en profiter.
"La Grèce a besoin de réformes structurelles et de privatisations. Certains équipements dans les transports, les énergies nouvelles, l'électricité, l'eau... seront peu à peu ouverts à des offres de la part de sociétés étrangères", a-t-il ajouté.
"Il y a des projets pour lesquels les sociétés chinoises sont très bonnes", a-t-il dit.
Le programme de privatisations grec doit commencer par la vente de la société de paris et de jeux OPAP , numéro un de son secteur en Europe.
La Chine a souvent répété avoir foi en l'euro et en la capacité de l'Europe à régler la crise née de la dette publique grecque, qui devrait représenter plus de 160% du PIB en 2011.
Le gouverneur de la banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a pour sa part déclaré samedi dans un communiqué que la Chine accueillait avec satisfaction le second plan d'aide à la Grèce et qu'elle conservait sa confiance dans la zone euro et sa devise. Le pays, qui possède les plus importantes réserves de change du monde, principalement en dollars, diversifie depuis des années ses avoirs, en particulier au profit de l'euro. Le marché financier européen était, est et continuera d'être l'un des plus importants marchés d'investissement pour la Chine, ajoute Zhou Xiaochuan.

Le mois dernier, le Premier ministre Wen Jiabao, en tournée en Europe, avait déclaré "la Chine est un investisseur de long terme sur le marché de la dette publique en Europe. Ces dernières années, nous avons augmenté notre part d'obligations européennes."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2011 à 8:45 :
La Grèce va devenir la tête de pont de l'Empire du milieu dans l'UE. Un véritable Cheval de Troie. Très libéraux sur le plan économique, les Chinois maintiennent une dictature de fer chez eux. Jusqu'à quand ? Il se peut que la Chine se réveille un jour pour de bon.
a écrit le 25/07/2011 à 8:24 :
Cet article n'ouvre pas assez son champs d'analyse. Cette crise profite à la supra nationalité, entendez les multi-nationales de la finance, avec la complicité de certains gouvernements.
On va au sur-endettement pour forcer la population à se séparer de ses biens publiques.
C'est comme pour un particulier : On l'incite à prendre des crédits, et on saisit ses biens lorsqu'il ne peut plus rembourser.
a écrit le 25/07/2011 à 8:09 :
la Grece est une opportunite pour tous ceux qui ont des liquidites, Chine compris.
Réponse de le 25/07/2011 à 10:11 :
Oui mais personne n'a plus de liquidite que la Chine. Preparons nous ....Grece : Capitale Pekin.
a écrit le 25/07/2011 à 7:54 :
Tout le probleme étant qu'ils sont riches en dollars et que ce vaux ce que ca vaux de nos jours... L'Europe risque de voir son alié (plus que les Chinois) US venir lui dire que si les Chinois change leur dollars en euros, cela ferait plonger d'autant plus les USA dans la crise et donc nous serai defavorable in finae.
a écrit le 25/07/2011 à 5:35 :
La Chine n'a pas l'avenir que lui alloue politiciens, experts et financiers. La Chine est un pays surpeuplé avec une pollution généralisée et forte de l'eau, de la terre et des airs. Des matières fécales et des polluants très toxiques flottent dans l'air du pays. La mort est au bout.
Réponse de le 25/07/2011 à 16:01 :
Je suis d'accord avec EIFFEL a une nuance près "La mort est au bout."
je pense que c'est plutôt la guerre qui est au bout.
La chine est un pays extraordinairement puissant qui ne pourra pas laisser fermer les frontières économiques ou humaines, leur besoin d?expansion sera bientôt trop fort.
Réponse de le 25/07/2011 à 16:38 :
Ce qui fut le cas du Japon entre 1930 et 1940... Pays surpeuplé, avec une forte population misérable, en pleine expansion technique, qui se lança finalement dans une guerre incroyablement risquée avec les puissances occidentales pour s'ouvrir de force les marchés coloniaux asiatiques.
a écrit le 25/07/2011 à 3:47 :
Il faut bien décrypter le message, la Chine est un investisseur sur le long terme,eh oui 5000 ans d'histoire.
a écrit le 25/07/2011 à 1:57 :
Et comme d'habitude, l'Europe va accepter que des entreprises chinoises s'installent, sans mesure de reciprocite.
Réponse de le 25/07/2011 à 6:05 :
Sans mesure de réprocité? Et pourtant tout le monde accuse la délocalisation des entreprises vers la Chine !
Réponse de le 25/07/2011 à 7:20 :
Justement SANS réciprocité.
Nous délocalisons en Chine et ils achètent les entreprises européennes pour faire produire en chine en vidant ces memes entreprises des emplois et des brevets. Résultat: plus de production en Europe donc plus d'emplois .. et de savoir-faire!
Réponse de le 25/07/2011 à 9:46 :
La Tribune, vous êtes comme les financiers de tous horizons - vous préférez nous ôter la parole !!!!!!!!!!!! voilà trois fois que je recommence ! à Dieu , Parick C., & ft4542 !
a écrit le 24/07/2011 à 21:15 :
Les Chinois sont comme n'importe quel prédateur , ils reproduiront ce qu'ils font dans leur pays. Toutefois il faut voir que l' UE et la BCE (Trichet ) ont bien laissé la grèce dans un premier temps s'embourber dans les emprunts , il suffisait alors de l'obligé à ce que tout le monde grecque paye l'impôt. Cela permet maintenant au fil des années de dire quelle est incapable de vivre sans une " aide " de la CE, là intervient la "nécessité de mettre en place un système technique pour ces pays frisant le défaut . tout est prêt psychologiquement pour que tout le monde accepte un état supranational.
a écrit le 24/07/2011 à 21:00 :
La seule chose qui pourrait peut-être secouer l'Allemagne dont 60% de la balance commerciale bénéficiaire provient de l'intra-europe serait de leur expliquer que la deuxième langue "élitiste obligatoire" après l'Anglais va devenir le Chinois au détriment de l'Allemand... sur un malentendu...
a écrit le 24/07/2011 à 16:43 :
Le travail mal rémunère aux Grecs et les bons emplois bien payés aux Allemands, mieux vaut s'entendre avec les Chinois, il me semble, faisons jouer la concurrence!!
Réponse de le 24/07/2011 à 17:38 :
@Néocolonialisme, bosser pour les Chinois, à la fin du mois vous gagner deux de riz! avec des salaires comme en Chine, vous pouvez embaucher trois plus d'ouvriers! remarquez nous arrivons bientôt à ce système!
Réponse de le 25/07/2011 à 8:16 :
alpha dit 2 de riz, s'agit il de bols ou de grains? il est bien connu que les chinois sont tres economes en economisant sur leurs 2? de riz ils trouvent le moyen d'acheter 18000000 d'automobiles
Réponse de le 25/07/2011 à 9:23 :
Affligée par la désinformation continue et "les éléments de langage"... Bien sûr, si la Grèce est dans cet état, c'est à cause des Allemands ! et, par un syllogisme malhonnète, lorsque les agences de notation dégraderont la note de la France, mais rassurez-vous, après les élections présidentielles, ce sera toujours à cause des Allemands ! L'étranger, vous dis-je ! Les Arabes sont le cancer de la société française, les Allemands sont le cancer de l'économie française ! fermez le ban, jamais une interrogation sur les choix politiques et économiques français ?
Réponse de le 25/07/2011 à 9:37 :
Je suis affligée par la déinformation continue ou la reprise des "éléments de langage" : Si la Grèce va mal, c'est bien sûr à cause des Allemands ! Lorsque les agences de notation vont dégrader la note de la France -APRES les élections présidentielles, rassurez-vous- ce sera à cause des Allemands ! Toujours l'Etranger : les Arabes sont le cancer de la société française, les Allemands le cancer de l'économie française. Jamais une interrogation sur les choix politques et économiques français.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :