Norvège : "La police a probablement négligé la menace terroriste d'extrême droite"

 |   |  808  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Mads Andenas, professeur norvégien de droit, titulaire cette année de la Chaire Vincent Wright à Sciences Po Paris, connaissait des gens présents sur l'île Utoya. Pour lui, la tragédie norvégienne est la conséquence de trois échecs : échec envers les jeunes, échec des organismes de surveillance, échec du leadership politique.

Quelle a été votre réaction devant un tel massacre en Norvêge? 

Ma nièce était sur l'île Utoya quand le massacre a eu lieu et elle a probablement été une des premières personnes à avertir la police par téléphone. Heureusement, ma s?ur et moi avons pu la récupérer saine et sauve. Trois de mes étudiants étaient aussi présents sur l'île, l'un d'entre eux a été tué.
Il s'agit d'un terrible échec. Nous n'avons pas su protéger les jeunes sociaux-démocrates participant à l'université d'été. Celle-ci a été prise pour cible à cause de ses liens avec le parti travailliste au pouvoir [l'agresseur Anders Behring Breivik se dit islamophobe et anti-marxiste dans son manifeste] et de son succès en matière de multiculturalisme.

Nous nous posons beaucoup de questions, notamment en ce qui concerne l'action, ou plutôt l'inaction, de la police. Comment se fait-il qu'elle ait mis une heure et demi à arrêter le massacre ? Il s'agit d'une véritable "tragédie d'erreurs" : l'hélicoptère hors service pendant les vacances, les malentendus et les retards, le bateau qui n'est jamais arrivé, l'autre dont le moteur était défaillant, l'approche lente d'un bateau surchargé... Comment peut-on être incompétent à ce point ?

La police n'a probablement pas pris au sérieux les appels à l'aide et a négligé la menace terroriste d'extrême droite. En Europe, on a trop longtemps sous-estimé ce risque, or on devrait le reconnaître comme un fait. C'est le travail des services de surveillance et d'informations que de les surveiller et de nous protéger. Les actes terroristes de cette nature ne devraient pas être perçus comme une surprise. Il faut qu'on arrête de les considérer comme des cas isolés et imprévisibles.

Comment expliquez-vous la montée de la xénophobie, de la discrimination et du racisme en Norvège ?

Il est très surprenant que dans un pays qui n'a finalement que peu souffert de la crise économique, où le chômage est très faible, un tel massacre ait eu lieu. C'est incompréhensible, d'autant plus que le profil du tueur est paradoxal : il a été éduqué dans une des meilleures universités de Norvège, et a vraisemblablement baigné dans un environnement cosmopolite et international. Or, en Norvège, les personnes ayant le moins de contact avec les immigrés sont en général les gens qui leur sont le plus hostiles. Il y a une véritable peur relayée par les politiciens et les médias de masse. Ces dernières années, les tabloïds et autres journaux à sensation tiennent des propos à tendance xénophobes qui sont inacceptables.

Cette montée de la xénophobie s'explique également en partie par le manque de leadership politique pour combattre ces idées anti-démocratiques.

Quel rôle le pouvoir politique devrait-il jouer ?

Un tel événement révèle un troisième échec, celui du manque criant d'un discours politique militant pour combattre les idées xénophobes et racistes. La classe dirigeante a essayé de s'approprier les arguments de l'extrême droite en durcissant la politique d'immigration au lieu de prendre au sérieux les problèmes de discrimination et des droits de l'Homme. Il faut que cela cesse : s'approprier ces arguments ne fait que promouvoir les idées d'extrême droite et prépare le terrain pour ces actes terrifiants.

Il est temps qu'une personne au niveau politique engage un véritable combat contre ces idées anti-démocratiques. Notre Premier ministre, Jens Stoltenberg, a su rester ferme durant toute cette crise : "la seule réponse [à la menace terroriste] est plus de démocratie, plus d'ouverture", a-t-il dit. Mais sans leadership politique, la démocratie et l'ouverture à elles seules ne peuvent régler le problème. Il faut porter un discours qui sache expliquer et défendre les droits de l'Homme et les immigrés, et qui reprenne le terrain cédé à l'extrême droite. Notre Premier ministre doit faire preuve d'une plus grande fermeté sur le long terme, et je pense qu'il en est capable. C'est dommage qu'il a fallu en arriver là avant qu'il montre qu'il s'imposait comme un véritable leader.

Cette absence de volonté est d'ailleurs un défi européen, qui concerne évidemment la France. En effet, vos politiciens semblent vouloir imiter le rôle de Marine Le Pen mieux qu'elle le fait. Toutefois, il y a d'autres personnalités politiques qui s'opposent à cette tendance. Je pense en particulier à Robert Badinter, légendaire ex-ministre de la Justice. Malheureusement, personne aujourd'hui parmi les politiciens ne fait valoir en priorité une politque de défense des Droits de l'Homme et d'Etat de Droit.

* Chaire Vincent Wright à Sciences Po et ex-directeur de l'Institut britannique du Droit international et comparé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2011 à 8:35 :
Selon le dernier bilan, les deux attaques ont fait plus de 87 morts dont au moins 80 lors de la fusillade sur l'île d'Utoeya a indiqué la police Norvégienne. Le suspect arrêté, est un norvégien de souche âgé de 32 ans militant dans les milieux d'extrême droite pro-israelien. La Norvège entretient depuis quelques années des relations exécrables avec Israel, à en juger :

- La Norvège juge la candidature de la Palestine à l'Onu légitime. (18 juillet 2011)

OSLO (Reuters) - Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était "tout à fait légitime". Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l'Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à "internationaliser" la recherche d'une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d'un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l'Onu, prévue en septembre.
"Nous allons considérer avec beaucoup d'attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines", a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
"La Norvège estime qu'il est parfaitement légitime que le président de l'Autorité palestinienne se présente devant l'Onu avec une telle
requête", a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.

Le projet de l'Autorité palestinienne a très peu de chances d'aboutir puisque les Etats-Unis ont déjà fait savoir qu'ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d'Oslo, en 1993.

- La Norvège annonce en juin 2011 son désengagement de la campagne guerrière Libyenne menée par l'OTAN à la date du 1er août 2011.

- Le Pr Dershowitz n'est pas le bienvenue en Norvège. (29 mars 2011)

Le Pr Dershowitz s'est heurté à un refus lorsqu?il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu?il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d?Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu?il ne serait pas le bienvenue en raison de ses prises de position en faveur d?Israël. Il a lu alors les premières lignes d?une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d?Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n?était pas seulement « l?occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l?existence même d?Israël.

- La Norvège demande à l?Ambassade Israélienne de déménager. (18 février 2011)

Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l?ambassade Israélienne d?être relocalisé en dehors d?Oslo d?ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l?ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l?ambassade devait trouver un autre site d?ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.

La raison de cette requête officielle, est que l?ambassade Israélienne a un impact négatif sur la qualité de vie des résidents de ce quartier d?Oslo, qui craignent pour leur sécurité et s?indignent des mesures prises par les services de sécurité de l?ambassade d?Israël notamment la construction d?un petit mur de sécurité -autorisé par la ville d?Oslo- autour de l?ambassade. L?ambassadeur Israélien à Oslo, a déclaré au ministre des affaires étrangères Israélien, qu?ils étaient actuellement en train de chercher un autre site pour délocaliser l?ambassade, mais que les recherches n?aboutissaient pas car personne ne semble vouloir leur vendre une propriété. Cependant, les propriétaires du terrain de l?ambassade ont déclarés qu?ils étaient d?accord pour renouveler le bail du terrain de l?ambassade Israélienne. Un membre du ministère des affaires étrangères a déclaré que cette affaire représentait bien une nouvelle dégradation des relations entre Israël et le pays Scandinave. Il a en effet déclaré que les « autorités norvégiennes avaient capitulé devant l?opinion public hostile à Israël ».

La Ville d?Oslo-Ville du Processus de Paix ? a Egalement forcé l?ambassade Américaine à se retirer du centre ville d?Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d?Oslo.

- En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux. Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l'occasion, que la Norvège n'exportait pas de «matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace».

- En aout 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables.

- En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l'abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza.

- La Norvège reste seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009.

- En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l'ambassadrice d'Israël.

- La Norvège est classé antisémite par les lobbies sionistes.
a écrit le 27/07/2011 à 6:26 :
Un homme seul peut massacrer près de 100 personnes? je me pose des questions ? bizarre!
a écrit le 27/07/2011 à 6:09 :
Si je comprend bien la faute est de la Police, comme en FRANCE! si les voitures brûles, faute à la présence des forces de l'ordre! si l'intervention est rapide le nombre des victimes faute à la Police!Les politiques devraient assumer! être capable de gérer une situation! et ne pas toujours sabrer le moral des troupes!Preuve que ces gouvernement sont d'une faiblesse incroyable!
a écrit le 27/07/2011 à 6:01 :
Si je comprend bien, cela va faire comme en FRANCE , la faute de la Police! en FRANCE les voitures brûles par rapport à la présence des forces de l'ordre, et chez eux la lenteur de l'intervention! Si la Police était intervenu rapidement, le nombre de victimes auraient été de la faute d'une intervention rapide! En conclusion quand les politiques sont incapable de gérer une situations, la Police est là pour en prendre plein le tête!!!!
a écrit le 26/07/2011 à 14:58 :
La loge maçonique dont il faisait partie est triste et désolée... on en parle si peu. La police norvégienne qui a tout d'abord parlé d'un attentat islamiste a ensuite dit qu'il s'agissait d'un acte commandité par les "chrétiens" puis par l'extrême droite. Elle n'est pas plus affûtée sur le nombre de morts présenté à 93 puis révisé sans même une excuse à 76. Evitons les délires. La Norvège est un pays confessionnel pour lequel la religion obligée est le protestantisme luthérien qui représente 86 % de la population, les chétiens en question sont donc des protestants que l'on ne peut pas confondre avec les catholiques français. Mes les deux prônent en tous cas le respect de la Bible de Jésus Christ qui demande de ne pas tuer. Evitons les mensonges. Car ces deux dérives partisanes, hystériques et idéologiques correspondent en fait surtout à de l'anti démocratie.
Réponse de le 27/07/2011 à 6:29 :
Qui est derrière le rideau?
a écrit le 26/07/2011 à 10:40 :
La police a pris son temps : c'est étrange. Encore plus bizarre : elle connaissait le nom du tueur avant son interpellation. Des témoins parlent de plusieurs tireurs. Cette histoire est sûrement beaucoup plus complexe qu'elle ne parait. Les médias vont encore nous laver le cerveau.
Réponse de le 27/07/2011 à 6:15 :
@Coco, mais comme toujours, la faute de la Police, il ne faut même pas faire d'enquête! un problème! De la faute de la Police! il fait bas bon être Policier de nos jours!!!!! courage ces gens,qui assurent notre sécurité!
Réponse de le 27/07/2011 à 8:16 :
Je ne critique pas les policiers (que je respecte) mais ceux qui prennent les décisions. Dans ce cas, les hélicos de la télé étaient sur place bien avant la police...
a écrit le 26/07/2011 à 7:48 :
Selon le dernier bilan, les deux attaques ont fait plus de 87 morts dont au moins 80 lors de la fusillade sur l'île d'Utoeya a indiqué la police Norvégienne. Le suspect arrêté, est un norvégien de souche âgé de 32 ans militant dans les milieux d'extrême droite pro-israelien. La Norvège entretient depuis quelques années des relations exécrables avec Israel, à en juger :

- La Norvège juge la candidature de la Palestine à l'Onu légitime. (18 juillet 2011)

OSLO (Reuters) - Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était "tout à fait légitime". Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l'Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à "internationaliser" la recherche d'une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d'un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l'Onu, prévue en septembre.
"Nous allons considérer avec beaucoup d'attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines", a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
"La Norvège estime qu'il est parfaitement légitime que le président de l'Autorité palestinienne se présente devant l'Onu avec une telle
requête", a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.

Le projet de l'Autorité palestinienne a très peu de chances d'aboutir puisque les Etats-Unis ont déjà fait savoir qu'ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d'Oslo, en 1993.

- La Norvège annonce en juin 2011 son désengagement de la campagne guerrière Libyenne menée par l'OTAN à la date du 1er août 2011.

- Le Pr Dershowitz n'est pas le bienvenue en Norvège. (29 mars 2011)

Le Pr Dershowitz s'est heurté à un refus lorsqu?il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu?il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d?Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu?il ne serait pas le bienvenue en raison de ses prises de position en faveur d?Israël. Il a lu alors les premières lignes d?une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d?Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n?était pas seulement « l?occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l?existence même d?Israël.

- La Norvège demande à l?Ambassade Israélienne de déménager. (18 février 2011)

Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l?ambassade Israélienne d?être relocalisé en dehors d?Oslo d?ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l?ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l?ambassade devait trouver un autre site d?ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.

La raison de cette requête officielle, est que l?ambassade Israélienne a un impact négatif sur la qualité de vie des résidents de ce quartier d?Oslo, qui craignent pour leur sécurité et s?indignent des mesures prises par les services de sécurité de l?ambassade d?Israël notamment la construction d?un petit mur de sécurité -autorisé par la ville d?Oslo- autour de l?ambassade. L?ambassadeur Israélien à Oslo, a déclaré au ministre des affaires étrangères Israélien, qu?ils étaient actuellement en train de chercher un autre site pour délocaliser l?ambassade, mais que les recherches n?aboutissaient pas car personne ne semble vouloir leur vendre une propriété. Cependant, les propriétaires du terrain de l?ambassade ont déclarés qu?ils étaient d?accord pour renouveler le bail du terrain de l?ambassade Israélienne. Un membre du ministère des affaires étrangères a déclaré que cette affaire représentait bien une nouvelle dégradation des relations entre Israël et le pays Scandinave. Il a en effet déclaré que les « autorités norvégiennes avaient capitulé devant l?opinion public hostile à Israël ».

La Ville d?Oslo-Ville du Processus de Paix ? a Egalement forcé l?ambassade Américaine à se retirer du centre ville d?Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d?Oslo.

- En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux. Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l'occasion, que la Norvège n'exportait pas de «matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace».

- En aout 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables.

- En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l'abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza.

- La Norvège reste seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009.

- En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l'ambassadrice d'Israël.

- La Norvège est classé antisémite par les lobbies sionistes.
a écrit le 26/07/2011 à 7:26 :
A qui profite le crime !

Selon le dernier bilan, les deux attaques ont fait plus de 87 morts dont au moins 80 lors de la fusillade sur l'île d'Utoeya a indiqué la police Norvégienne. Le suspect arrêté, est un norvégien de souche âgé de 32 ans militant dans les milieux d'extrême droite pro-israelien. La Norvège entretient depuis quelques années des relations exécrables avec Israel, à en juger :
- La Norvège juge la candidature de la Palestine à l'Onu légitime. (18 juillet 2011)

OSLO (Reuters) - Le ministre norvégien des Affaires étrangères a estimé lundi que la candidature de la Palestine aux Nations unies était "tout à fait légitime". Face au blocage des négociations de paix avec Israël, l'Autorité palestinienne cherche depuis plusieurs mois à "internationaliser" la recherche d'une issue au conflit proche-oriental. Et son président Mahmoud Abbas souhaite obtenir la reconnaissance d'un statut de membre à part entière des Nations Unies, lors de la prochaine Assemblée générale de l'Onu, prévue en septembre.
"Nous allons considérer avec beaucoup d'attention le texte qui sera proposé par les Palestiniens au cours des prochaines semaines", a déclaré le ministre norvégien, Jonas Gahr Stoere, à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec Mahmoud Abbas.
"La Norvège estime qu'il est parfaitement légitime que le président de l'Autorité palestinienne se présente devant l'Onu avec une telle
requête", a-t-il ajouté, précisant que parallèlement, la poursuite des négociations avec Israël devait perdurer.

Le projet de l'Autorité palestinienne a très peu de chances d'aboutir puisque les Etats-Unis ont déjà fait savoir qu'ils utiliseraient leur veto au Conseil de sécurité.
La Norvège est très impliquée dans la tentative de résolution du conflit israélo-arabe, notamment depuis la signature des Accords d'Oslo, en 1993.

- La Norvège annonce en juin 2011 son désengagement de la campagne guerrière Libyenne menée par l'OTAN à la date du 1er août 2011.

- Le Pr Dershowitz n'est pas le bienvenue en Norvège. (29 mars 2011)

Le Pr Dershowitz s'est heurté à un refus lorsqu?il avait demandé de rencontrer les dirigeants norvégiens. Et lorsqu?il a émis le souhait de donner une conférence dans les universités d?Oslo et de Trondheim, on lui a fait comprendre qu?il ne serait pas le bienvenue en raison de ses prises de position en faveur d?Israël. Il a lu alors les premières lignes d?une pétition rédigée par des professeurs norvégiens, appelant au boycott d?Israël qui selon les signataires, « occupait une terre palestinienne depuis 1948 ». Il a conclu tout naturellement en soulignant que ce n?était pas seulement « l?occupation » (depuis 1967) qui était dénoncée dans cette pétition mais aussi l?existence même d?Israël.

- La Norvège demande à l?Ambassade Israélienne de déménager. (18 février 2011)

Les autorités officielles Norvégiennes ont demandé, à l?ambassade Israélienne d?être relocalisé en dehors d?Oslo d?ici un an, en effet elle perturbe les riverains qui craignent pour leur sécurité. Le 18 février, l?ambassade Israélienne a Oslo, a reçu une notification officielle du gouvernement Norvégien, formulant que l?ambassade devait trouver un autre site d?ici 2012 selon le quotidien Israélien Yediot Aharonoth.

La raison de cette requête officielle, est que l?ambassade Israélienne a un impact négatif sur la qualité de vie des résidents de ce quartier d?Oslo, qui craignent pour leur sécurité et s?indignent des mesures prises par les services de sécurité de l?ambassade d?Israël notamment la construction d?un petit mur de sécurité -autorisé par la ville d?Oslo- autour de l?ambassade. L?ambassadeur Israélien à Oslo, a déclaré au ministre des affaires étrangères Israélien, qu?ils étaient actuellement en train de chercher un autre site pour délocaliser l?ambassade, mais que les recherches n?aboutissaient pas car personne ne semble vouloir leur vendre une propriété. Cependant, les propriétaires du terrain de l?ambassade ont déclarés qu?ils étaient d?accord pour renouveler le bail du terrain de l?ambassade Israélienne. Un membre du ministère des affaires étrangères a déclaré que cette affaire représentait bien une nouvelle dégradation des relations entre Israël et le pays Scandinave. Il a en effet déclaré que les « autorités norvégiennes avaient capitulé devant l?opinion public hostile à Israël ».

La Ville d?Oslo-Ville du Processus de Paix ? a Egalement forcé l?ambassade Américaine à se retirer du centre ville d?Oslo pour être relocalisée dans une banlieue lointaine d?Oslo.

- En octobre 2010, la Norvège a interdit des exercices de sous-marins israéliens, construits en Allemagne, dans ses eaux. Jonas Gahr Stoere, le ministre des Affaires étrangères norvégien, a déclaré, pour l'occasion, que la Norvège n'exportait pas de «matériel ou de services dans le domaine de la défense vers des pays où la guerre menace».

- En aout 2010, la Norvège se désengage de deux investissements israéliens jugeant ces sociétés moralement condamnables.

- En juin 2010, la Norvège a exigé une enquête internationale sur l'abordage meurtrier par Israël de la flottille turque vers Gaza.

- La Norvège reste seul pays où les habitants ont exigé une grève quasi-générale lors du massacre de Gaza en 2009.

- En 2006, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à des propos tenus par l'ambassadrice d'Israël.

- La Norvège est classé antisémite par les lobbies sionistes.
a écrit le 26/07/2011 à 7:00 :
Négligé? Mais beaucoup de chefs d'Etat de l'occident ont décidé que l'ennemi, le danger, celui qui mettait en cause l'identité nationale, en fait le bouc émissaire du moment était les musulmans. Pourquoi voudriez vous que les services secrets, la police se méfient et se protègent de ceux qui non seulement ne sont désignés comme " ennemi" mais partagent les idées de certains de nos dirigeants, évoqués à longueur d'année depuis 2007 chez nous? ...Dakar...Grenoble...etc. Interrogez en France si les services de renseignements se méfient des extrémismes de droite catho? Les sites fleurissent et ren n'est fait pour interdire ce flot de haine qui y est distillé comme en Norvège! D'ailleurs pour une fois tant le FN que nos dirigeants on les entend peu!
Réponse de le 26/07/2011 à 8:05 :
c'est vrai que pour une fois on ne les entend pas beaucoup .... par contre si ça avait été un attentat perpétré par une personne de religion musulmane alors la par contre c'est sur on les aurait entendu .....

dans quel monde on vit ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :