Des manifestants chinois font fermer une usine polluante

 |  | 612 mots
Lecture 3 min.
Manifestation dimanche dans les rues de Dalian - Weibo
Manifestation dimanche dans les rues de Dalian - Weibo (Crédits : Weibo)
Nouvelle manifestation de la critique contre le modèle de développement économique chinois, une forte mobilisation des citoyens de Dalian (nord-est de la Chine) contre l'usine polluante de Fujia a contraint Pékin à faire fermer le site. Mais les risques environnementaux persistent.

La fermeture de l'usine pétrochimique du groupe chinois Fujia est en cours, ont déclaré mardi les autorités chinoises de Dalian, ville portuaire du nord-est de la Chine, d'après l'agence de presse officielle Xinhua .

Le maire de la ville Li Wancai avait promis dimanche dernier que l'usine Fujia, se situant aujourd'hui à seulement vingt kilomètres du centre ville de Dalian, allait être fermée et relocalisée.

La semaine dernière, cette usine a été épargnée de justesse par la tempête Muifa qui a fait près de 3 milliards de yuans (environ 340 millions d'euros) de dégâts selon Xinhua. Seule la digue de protection de l'usine chimique à 50 mètres de celle-ci a été rompue.

Mais les citoyens chinois ont eu conscience qu'ils ont effleuré une catastrophe environnementale. D'après Reuters, l'usine produit tous les ans 700 000 tonnes de paraxylène (PX), qui est utilisé pour la production de film polyester et tissu. Ce produit pétrochimique peut causer l'irritation des yeux, du nez ou la gorge et l'exposition chronique peut entraîner la mort.

"PX dehors!"

Dimanche matin, en réponse à l'appel lancé sur le "Twitter chinois", Weibo, près de 12 000 manifestants se sont réunis pour réclamer la fermeture de l'usine sur la place du peuple de Dalian, la ville comptant près de 6 millions d'habitants . "PX dehors !" "Nous voulons survivre, nous voulons un environnement sain, rendez-nous notre Dalian" lisait-on parmi les slogans.
La méfiance de l'opinion publique envers les autorités chinoises est montée lorsque les médias chinois ont rapporté que l'usine pétrochimique avait été autorisée à opérer dans l'illégalité pendant des mois. Selon le quotidien chinois Southern Metropolis Daily, l'usine Fujia a commencé la production à grande échelle en juin 2009, mais n'a pas obtenu le feu vert du Bureau de la protection de l'environnement du Liaoning (région de Dalian) avant avril dernier.

La manifestation a porté ses fruits : dimanche après-midi, les autorités chinoises ont ordonné la fermeture de cette usine. Mais pour le moment, cette fermeture n'a pas encore été effectuée, ni sa relocalisation précisée. Le coût de cette dernière reste encore à être évaluée.
"Je pense que le gouvernement de Dalian est sous pression publique pour ordonner la fermeture, mais les autorités n'oublient pas que Fujia est un gros contribuable pour Dalian", a déclaré un trader du pétrole basé à Pékin à Reuters. Selon Xinhua, l'usine paie 2 milliards de yuans (environ 217,7 millions d'euros) de taxe au gouvernement local tous les ans.

Risques environnementaux

Cet incident environnemental n'est pas le premier et suscite de vives inquiétudes chez les habitants de Dalian, ville qui a longtemps été considérée comme un modèle de développement urbain réussi en Chine, intégrant croissance économique et protection de l'environnement. La côte de la ville a déjà été frappée par la "pire" marée noire du pays à cause d'une explosion de deux oléoducs l'année dernière. Et le fait que l'usine Fujia se situe à 200 mètres du site de l'explosion est une "preuve supplémentaire des problèmes de planification de la ville" ajoute le journal 21st Century Business Herald : "le gouvernement local a négligé la sécurité lors de la planification de la zone industrielle. Il n'a pas prévu les risques possibles entourant la zone."

Ainsi, si la fermeture de l'usine Fujia semble être une victoire de l'opinion publique, elle n'éliminera pas les risques environnementaux considérables qui persistent, notamment ceux qui sont liés aux dizaines autres grandes usines pétrochimiques dans la banlieue est de la ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2011 à 14:25 :
il ne faut pas trop s'inquiéter de la puissance de l'usine du monde. Celle-ci est entrain de consumer son environnement à petits feux et les Chinois avec. Don't worry !
a écrit le 17/08/2011 à 14:05 :
ah, ça fait plaisir toutes ces revolutions.. vite vite vite, exigez le meilleur en qualité et sécurité afin que vos produits deviennent aussi chers que les nôtres..
Réponse de le 17/08/2011 à 15:23 :
cela prouve une certaine avancée en chine !!!
ils peuvent manifester et meme revendiquer !!!!
c'est fou comment le monde evolue si vite !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :