Entre protéger la planète ou protéger l'industrie américaine, Obama a tranché

Cédant aux inquiétudes de l'industrie, le président américain a contre toute attente demandé vendredi à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) de retirer un projet visant à lutter contre la pollution atmosphérique.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Cédant aux inquiétudes de l'industrie, le président américain Barack Obama a contre toute attente demandé vendredi à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) de retirer un projet visant à lutter contre la pollution atmosphérique.

Cette décision, explique-t-il dans un communiqué, s'inscrit dans une volonté d'alléger le poids des réglementations pesant sur l'activité des entreprises.

Le projet était dénoncé par les industriels qui affirmaient que sa mise en oeuvre entraînerait la perte de milliers d'emplois et une facture de plusieurs milliards de dollars à un moment où l'économie américaine continue de se débattre pour renouer avec une croissance solide.

Diffusées peu de temps avant l'annonce d'Obama, les statistiques de l'emploi ont révélé vendredi que le chômage était resté inchangé en août, à 9,1% de la population active.

Mais ce virage à 180° a été sévèrement jugé par les associations écologistes. "L'administration Obama cède face aux gros pollueurs au détriment de la protection de l'air que nous respirons. C'est une énorme victoire pour les pollueurs industriels et une énorme perte pour la santé publique", a déploré Gene Karpinski, président de la League of Conservation Voters.

Ed Markey, élu démocrate à la Chambre des représentants et membre de la commission sur les ressources naturelles, a exprimé sa déception. Ce projet de réglementation, a-t-il dit, "aurait contribué à éviter à des milliers d'Américains des maladies respiratoires et cardiaques".

L'EPA avait déjà différé à plusieurs reprises ce projet dont l'architecture visait à limiter les émissions d'oxydes de nitrogènes et autres composés chimiques à l'origine du "smog", sorte de brouillard industriel.

Son administratrice, Lisa Jackson, arguait qu'il permettrait d'économiser jusqu'à 100 milliards de dollars sur les dépenses de santé et d'éviter jusqu'à 12.000 décès prématurés liés à des problèmes cardiaques et pulmonaires.

A la Maison blanche, on se défend d'avoir cédé aux pressions de l'industrie. "C'est un jugement au mérite", a déclaré un responsable de la présidence, insistant que l'urgence allait à la défense de l'emploi.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 08/09/2011 à 5:29
Signaler
Oh bas mot Obama fait comme les chinois...

à écrit le 05/09/2011 à 8:11
Signaler
Lobbing et corruption, les 2 cancers de notre societe...

à écrit le 04/09/2011 à 11:27
Signaler
2em essai. Depuis longtemps je défends la loi universelle de l'équilibre en tenant bien compte que l'être humain est insignifiant. Ce n'est qu'une espèce parmi les milliards d'autres qui ont existé et qui existeront dans le future. Il est donc possib...

le 04/09/2011 à 12:04
Signaler
Quelle erreur est la vôtre ! Quelques milliers de salopards coupables de tous les malheurs du monde... Vous n'avez pas l'impression de chercher des boucs émissaires ? Les Américains un exemple ? Pas en France malheuresement, nous leur en voulons d...

le 04/09/2011 à 19:06
Signaler
Noblejoué. Vous avez droit de me contredire (ce qui est normal) mais si je réponds avec des arguments sérieux et indéniables, je suis censuré. Donc, inutile de continuer. Jean-Claude Meslin: Rescapé de la Connerie Française

à écrit le 04/09/2011 à 10:05
Signaler
Si je comprends bien, les Américains n'ont aucune raison de se plaindre des ouragans et autres tempêtes a répétition etc. . On dit chez nous " Qui sème le vent récolte la tempête"

à écrit le 04/09/2011 à 8:20
Signaler
Donc si j'ai bien tout compris,faire attraper à des gens innocents le cancer au nom de l'industrie c'est normal. Écourter la vie des même gens en phase terminale d'un cancer provoqué par la même industrie c'est mal. C'est vrai que la mort c'est mal

à écrit le 03/09/2011 à 17:16
Signaler
Ohe, La Tribune. Pourquoi m'avez vous censure ? Une telle decision est criminelle et il meriterait d'etre envoye a La Haye. C'est un crime conte l'humanite et en me censurant vous etes complices.La Tribune a La Haye avec le grand democrate assassin

le 04/09/2011 à 10:27
Signaler
Alan John. Pas de chance; j'ai voulu sympathiser avec vous en anglais mais j'ai aussi été censuré, car le modérateur (plutôt censeur) de La Tribune est instruit: il connait l'anglais. Pas de chance; on est toujours 44em dans le classement mondial de ...

le 04/09/2011 à 11:10
Signaler
Je crois que c'est vous que la Tribune a voulu censuré pour m'avoir répondu sur la Libye ? J'espère que vous ne m'attaquiez pas, mais même dans ce cas, je suis contre la censure. Sans être raciste sexiste ou autre préjugé que je trouve parfois incroy...

à écrit le 03/09/2011 à 16:39
Signaler
L'argument de la préservation des emplois étaient déjà avancé en Europe ,dans les années 1970 et 1980 ,pour annuler les lois sur la préservation de l'environnement. Pourtant les Européens , Allemands en tête, ont quand même acceptés des normes an...

à écrit le 03/09/2011 à 16:20
Signaler
Vraiment dommage...

à écrit le 03/09/2011 à 13:51
Signaler
On pouvait être sûr qu'Obama décevrait : ses partisans avaient l'air de croire qu'il marcherait sur l'eau ou multiplierait les petits pains. Peut-être est-ce parce que je n'attends pas grand chose des mortels, mais il a su me surprendre en bien. Je t...

le 03/09/2011 à 14:22
Signaler
Cet homme est en prie au dilemme du vouloir et du pouvoir et ne peut se mettre tout le monde à dos. Alors, il temporise et concède. Mais nul doute que le problème crucial de la polution de l'air va être traité bientôt sur un plan curatif quand les ma...

le 03/09/2011 à 14:36
Signaler
Il se peut en effet que les malades du système respiratoire amènent Obama à être plus écologique pour sauver son système de santé. Peut-être l'anticipe-t-il même ? Peut-être a-t-il de même été ravi que Sarkosy lui "force la main" pour la Lybie. Mieu...

le 05/09/2011 à 17:58
Signaler
Noblenul. Comment pouvez-vous écrire de telles âneries et être tant apprécié par ce média. JCM

le 06/09/2011 à 20:56
Signaler
Noblejoué : pseudo choisi à partir d'un nom de vin de Touraine à l'occasion d'un commentaire sur les gouttes de Dieu, excellent manga sur le vin, par nostalgie mais comme vous l'avez sali de vos critiques, je pourrais en trouver un autre... Qu'on m'...

à écrit le 03/09/2011 à 11:21
Signaler
C'est une excellente nouvelle : les politiques tournent enfin le dos au totalitarisme écologique et à ses fantasmes collectivistes.

le 03/09/2011 à 12:59
Signaler
c'est vrai ça, on a encore le droit de s'asphyxier à petit feu, si on le souhaite, au nom de la sacro- sainte loi du réalisme économique qui veut qu'on ne peut produire sans polluer. La bêtise a encore de beaux jours devant elle.

le 03/09/2011 à 13:17
Signaler
le peuple! lequel? le peuple élu? le totalitarisme capitaliste? les fantasmes libéraux? un pong à votre ping monsieur ci-devant "le peuple" !

à écrit le 03/09/2011 à 10:08
Signaler
bon, comme quoi, on vit que d'espoir.. Obama et sarko même combat.. être réelu à tout prix, peu importe les promesses.. Yes they can!!

à écrit le 03/09/2011 à 9:52
Signaler
C'est marrant on pouvait penser un futur justement plein de croissance -si chère à beaucoup- dans la reconversion de nos sociétés en sociétés de bien être et de futur possible pour deja mes enfants et voir mes petits enfants..on dirait que personne s...

à écrit le 03/09/2011 à 9:52
Signaler
En décidant la priorité à l'emploi, Obama fait coup double en créant des emplois comme par exemple la fabrication de masques anti-poussières, d'appareils respiratoires autonomes de Photo37, etc., mais surtout par une réduction sensible des demandeurs...

à écrit le 03/09/2011 à 9:41
Signaler
ce revirement de B Obama n'est en fait pas surprenant, car à la longue on a finit par s'apercevoir qu'il ne "manque pas d'air" ... mais beaucoup de ces confrères, de par le monde, ont cette capacité que le commun des mortels n'a pas ; c'est ce qui fa...

à écrit le 03/09/2011 à 7:56
Signaler
Un filon : la fabrication et vente des appareils respiratoires autonomes. Isolé des nuisances, mais pénible à utiliser à la longue. Y a pas de miracle. Il parait que ça crée des emplois d'améliorer les systèmes pour qu'ils polluent moins. Par contre...

à écrit le 03/09/2011 à 7:43
Signaler
C'est vrais quoi ! Autant en finir tout de suite !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.