Avec l'Autriche, quatorze pays sur dix-sept ont dit oui au FESF renforcé

 |   |  199  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le parlement autrichien a approuvé ce vendredi le renforcement du fonds de secours des dix-sept pays de la zone euro (FESF). Vienne devient ainsi le quatorzième pays de la zone euro à approuver le renforcement du Fonds européen de stabilité financière.

Les députés autrichiens ont approuvé ce vendredi le renforcement du fonds de secours des pays de la zone euro (FESF), ce qui fera passer la garantie autrichienne de 12 à 21,6 milliards d'euros, le FESF devant être porté à 440 milliards d'euros. L'Autriche devient ainsi le quatorzième des dix-sept pays de la zone euro à approuver le renforcement du Fonds européen de stabilité financière, à la suite d'un vote acquis à une large majorité (117 suffrages pour, sur 170 députés), seuls les populistes et l'extrême droite votant contre.

La veille, le parlement allemand, pays le plus puissant de la zone euro, avait également approuvé à une très large majorité l'extension du FESF, donnant ainsi un clair signal aux autres pays. Chypre et l'Estonie avaient fait de même jeudi.

Outre ces quatre pays, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, le Portugal et la Slovénie ont déjà donné leur feu vert à ce projet.

Malte, les Pays-Bas et la Slovaquie doivent se prononcer plus tard en octobre et c'est au parlement slovaque que le feu vert au FESF s'annonce le plus ardu à obtenir, la coalition gouvernementale conservatrice étant divisée sur cette question.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2011 à 13:40 :
j'espère bien qu'un pays va dire NON, CELA SUFFIT COMME CELA !!!
a écrit le 30/09/2011 à 13:09 :
Avec ce plan de sauvetage c'est toute l'Europe qui va ressembler à la Grèce : un champ de ruines. Les Grecs sont dans une situation dramatique et les jeunes quittent le pays pour survivre. Il n'y a jamais eu autant de suicides. C'est le désespoir généralisé. Nous allons tous suivre le même chemin. Déjà les taux italiens remontent brutalement.
Réponse de le 30/09/2011 à 13:29 :
Il n'y a pas d'auitres solutions que de sauver la zone euro, sinon ce serait une catastrophe généralisée. Même pour l'Allemagne qui se retrouverait avec une monnaie beaucoup trop forte pour exporter. Par contre, il est impératif de réguler les spéculations qui n'ont pour but que d'engranger du profit à court terme.
Réponse de le 30/09/2011 à 20:19 :
Laisser les allemands s'occuper d'eux. Ils en ont marre de payer pour cette idée folle de Mitterrand et Delors. L'Allemagne a aucun problème de vivre avec une monnaie forte.
Réponse de le 01/10/2011 à 6:51 :
En aidant coûte que coûte la Grèce on s'achemine vers un suicide collectif. L'Allemagne peut très bien vivre avec une monnaie forte. Il y a qu'à voir en Russie le parc automobile et l'activité des entreprises allemandes (Bosch etc) Même avec une monnaie de 30 à 40 % supérieure les Russes achèteraient allemand. Donc pas de problème d'exportation pour l'Allemagne hors la zone Euro. Il faut voyager un peu Phil pour s'en rendre compte.
Réponse de le 07/10/2011 à 10:36 :
Mises sur la theorie vous avez raison...mais il est trop tard. De toute facon l idee Europe est une grande idee mais le bebe est mal ne (2 maisons, pas de langue commune, parlement retribuant trop bien et sans controle, personne elu qui ne parle qu une langue etc...) qui a grandi trop vite et maintenant on a une personne multirecidiviste, voleur, menteur ( connaissait la situation de la grece....) avec des frequentations malsaines (Goldman Sachs etc.....) Il est plus simple de l abandonner et de reconstruire qqchose de mieux en profitant des erreurs...car si on continue comme cela on va avoir une Europe ou tout le monde va se battre....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :