L'excédent commercial chinois s'est réduit en septembre

Nouvelle baisse en septembre des excédents commerciaux de la Chine, touchée par le ralentissement de l'économie mondiale.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Les excédents commerciaux de la Chine ont de nouveau baissé en septembre pour le deuxième mois consécutif, reflétant les faiblesses de l'économie mondiale.  Les exportations se sont accrues de 17,1% par rapport à septembre 2010. En août, la progression par rapport à la même période de l'année dernière était de 24,5%. Dans le même temps, les importations ont progressé de 20,9% contre 30,2% en août, selon les données diffusées jeudi par l'office des douanes.

L'excédent de la balance commerciale de la Chine atteint 14,5 milliards de dollars en septembre, contre 17,8 milliards en août et 31,5 milliards en juillet. Sur douze mois, il s'affiche à 180,3 milliards.

"La croissance des exportations en septembre a été bien plus faible que ce qu'attendaient les marchés, traduisant les toussotements de l'économie mondiale, et nous nous attendons à ce que cette tendance au ralentissement des exportations se poursuive dans les mois à venir", analyse Wang Hu, de Guotai Junan Securities à Shanghai.

L'accentuation de la crise de la dette en Europe et la croissance ralentie aux Etats-Unis expliquent cette tendance, qui pourrait renforcer les autorités chinoises dans le conflit sur le niveau de leur devise, le yuan. Des économistes, relayés par des responsables politiques occidentaux, jugent que la devise chinoise est sous-évaluée, ce qui confère un avantage aux produits Made in China sur les marchés internationaux.

A Washington, le Sénat a adopté mardi un projet de loi qui pourrait contraindre Pékin à relever le cours du yuan sous peine de voir les importations de produits chinois taxées. La Chine dénonce un protectionnisme déguisé et une entrave aux règles du commerce mondial.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.