Etats-Unis : les riches toujours plus riches

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un rapport d'un organisme non partisan du Congrès américain montre que les revenus des plus riches américains sont ceux qui augmentent le plus rapidement.

La conclusion du rapport du Congressional Budget Office (CBO) chargé d'analyser des données budgétaires et fiscales est sans appel : pour les 1% de la population disposant des revenus les plus élevés, le revenu net moyen par foyer a augmenté de 275% entre 1979 et 2007.

Dans le même temps, la tranche des 19% suivants a vu ses revenus augmenter de 65%, alors que la hausse a été d'un peu moins de 40% pour les 60% de la population classés au milieu de l'échelle des revenus. Les 20% des américains les plus pauvres eux, ont bénéficié d'une hausse de seulement 18% environ.

Le creusement des inégalités est tel qu'entre 2005 et 2007, les 20% des Américains les plus riches concentraient davantage de revenus que les 80% restants.

A l'Ouest, rien de nouveau

"Ce rapport confirme ce que le peuple américain sait déjà", a réagi le représentant démocrate Sander Levin, qui ajoute que "les règles ont été changées par des politiques fiscales injustes au cours des 10 dernières années et notre système fiscal contribue moins que par le passé à aplanir les différences". Levin est l'un des membres du comité sur la fiscalité de la chambre des représentants.

En tout cas, ce rapport devrait apporter de l'eau au moulin des indignés de "Occupy Wall Street" qui, comme d'autres à travers le monde, dénonce le creusement des inégalités.

Plus que jamais, la taxation supplémentaire des revenus les plus élevés devrait être une question phare de la campagne pour l'élection présidentielle de 2012 aux Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/10/2011 à 22:53 :
La décence serait que chaque habitant sur terre puisse gagner un salaire qui lui assurerait une vie convenable. Et non que les riches exploitent leurs pairs dans l'unique but de satisfaire leur ego surdimensionné.
a écrit le 26/10/2011 à 10:55 :
Allez savoir pourquoi on jalouse les riches et jamais les pauvres?.
La chanson disait la misère est plus douce aux malheureux!.
a écrit le 26/10/2011 à 10:06 :
Qu'y-a-t-il de nouveaux dans cet article?Les riches sont plus riches et les pauvres sont plus pauvres...Le seul soucis c'est que ce sont les riches qui "tirent les ficelles"Tant que l'on part d'in tel postulat!?...Rien ne changent;jusqu'au jours où les riches voient leurs finances en danger et c'est...La guerre pour tout remettre à plat et partir sur de bonnes bases c'est à dire:le capitalisme.Souvenez-vous la crise de 29...On se fout se la gueule entre pro et anti capitalisme;celui ci paye des facistes et on a un dictateur au pouvoir,la guerre et on recommence!
L'HISTOIRE SE REPETE!!!
Réponse de le 26/10/2011 à 17:38 :
Vous qui parlez d'histoire je vous invite grandement à la réviser, car il semblerait que vous en avez une lecture aussi bien erronée et morbide dans vos conclusions.
La crise de 1929 n'est en rien a imputer au capitalisme, comme celle de maintenant, mais elle a tout à voir avec l'interventionnisme étatique. C'est à cause de l'ingérence de l'état américain que la crise de 1929 a eu lieu, et idem pour celle d'aujourd'hui. C'est bien le politique américain qui a décidé de faire preter des fonds pour l'acaht de maisons à des personnes insolvables, via Fanny Mae et Freddy Mac. C'est le gouvernement de ce pays qui refiler le "bébé" aux banques qui n'ont pas su en faire autre chose que des subprimes. Quand à la guerre qui résoudrait tout grace à un amas de cadavres, je ne vous complimente pas, en plus d'etre faux. Je précise que les interventions de l'état francais qui nuisent gravement à l'économie la France est championne tout catégorie.
Réponse de le 27/10/2011 à 8:30 :
@libre. Votre "vision" modifiée de l'Histoire n'empêche pas de constater des faits, malheureusement pour vous. Ce sont bien les politiques qui ont été obligés de servir les intérêts des plus riches par le lobbying, et provoquer la crise actuelle.
a écrit le 26/10/2011 à 9:13 :
Et pourquoi ces chiffres s'arrêtent tous en 2007 ?

Car ne période de récession économique et d'effondrement de la bourse, ce sonr les 1 % les plus riches qui ont des baisses de patrimoine et revenus les plus fortes ...

Et donc les chiffres ne seraient pas aussi parlants ...

magie des statistiques que l'ont truque pour leur faire dire ce que l'on veut

But unique de tout cela : sus aux riches, coupables de tous les maux

Le communisme a encore de beaux jours devant lui ...
Réponse de le 26/10/2011 à 17:50 :
john galt : mais non ,les plus riches eux , n'ont pas tous perdus car ,ils avaient la possibilité de miser sur les fonds Bears qui jouent la baisse .Ces fonds avec de grosses mises , donc pour eux et pas pour les petits qui voulaient protéger leurs fonds de pension .....
Réponse de le 27/10/2011 à 2:26 :
@ moutarde: et chez nous on spécule sur les fonds Beavers pour acheter un logement et sur les fonds Leech pour enfler les autres pendant que d'autre coincent la Bull, c'est-à-dire les fonds Bull :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :