Comparution d'un soldat américain, source présumée de WikiLeaks

 |   |  224  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le soldat américain Bradley Manning, accusé d'être à l'origine de la fuite de centaines de milliers de documents diplomatiques confidentiels publiés ensuite par WikiLeaks, a comparu vendredi pour la première fois devant la justice militaire des Etats-Unis.

A la veille de son 24e anniversaire, cet ancien analyste du renseignement militaire en poste en Irak est notamment poursuivi pour assistance à l'ennemi, ce qui pourrait lui valoir une peine de prison à perpétuité.

Vêtu d'une tenue militaire, Bradley Manning est resté calme durant cette audience préliminaire devant un tribunal de Fort Meade, dans le Maryland, se contentant de prendre quelques notes.

Il a répondu d'un laconique "Yes, sir" lorsque le chef de l'enquête, le lieutenant colonel Paul Almanza, lui a demandé s'il comprenait les 22 chefs d'accusation retenus contre lui.

L'accusation souhaite prouver qu'elle dispose d'éléments suffisants pour organiser un procès devant une cour martiale.

Bradley Manning est en détention depuis mai 2010. Les Etats-Unis considèrent que les documents diffusés sur internet, exposant au grand jour certains aspects de leur diplomatie, ont fragilisé leur sécurité nationale.

La sécurité avait été renforcée aux abords du tribunal en raison de la présence de nombreux médias et de quelques manifestants venus exprimer leur soutien à Bradley Manning.

Un rassemblement en faveur du soldat est prévu samedi devant la base militaire de Fort Meade, avec une intervention attendue de Daniel Ellsberg, qui avait exposé au grand jour les dessous de la guerre du Viêtnam en 1971 en publiant les documents du Pentagone ("Pentagon Papers").

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2011 à 7:45 :
Ce soldat a rendu service au monde entier! Son acte relève d'un article de la constitution américaine (le 7 , je crois). J'espère qu'il ne sera pas jugé de manière archaïque alors qu'un criminel en Norvège vient d'être déclaré irresponsable après avoir tué 76 personnes!
a écrit le 17/12/2011 à 13:10 :
Rappelez-vous la vidéo d'Américains hilares mitraillant des journaliste et des enfants depuis un hélico.
a écrit le 17/12/2011 à 13:05 :
Pour avoir dénoncé l'infamie américaine, il risque plusieurs centaines d'années de prison...

L'Amérique c'est vraiment le pays de la liberté et de la justice comme se plait à le répéter Pierre Lelouche....
Réponse de le 18/12/2011 à 5:24 :
Les FRANCAIS donneurs de leçons, devraient regarder l'histoire du pays!
Réponse de le 18/12/2011 à 19:50 :
Depuis 50 ans la France a n' a pas de fait le 1 000 000 ieme des massacres et destruction des USA dans le monde entier. Le lobbying du système
militaro-industrielle-capitalistique-CIA auprès des politiques US a causé le malheur dans des dizaines de pays.
Réponse de le 19/12/2011 à 4:19 :
Merci! soldats U.S pour le débarquement de 1945! maintenant nous pouvons nous exprimer, grâce a vous!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :