La Grande-Bretagne s'est faite chiper sa place de 6ème puissance économique. Par qui ?

 |   |  263  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans son dernier classement, le Centre for Economics and Business Research (CEBR) place le Royaume-Uni à la 7e place des économies mondiales, derrière les États-Unis (1er), la Chine (2e), le Japon (3e), l'Allemagne (4e) et la France (5e). Mais qui a donc pris la place des Britanniques ?

Selon l'institut de recherche CEBR, basé à Londres, le Brésil est devenu en 2011 la sixième puissance économique mondiale, devant... devant le Royaume-Uni.

La dégradation de l'économie britannique est notament liée à la crise bancaire de 2008 et de la stagnation économique qui s'en est suivie. En effet, 3 ans après la crise des subprimes, le pays ne s'est toujours pas vraiment remis, avec une inflation forte, un chômage qui atteint un niveau historiquement élevé, contre une croissance toujours molle.

Dans une interview à la radio BBC, le directeur de ce cabinet, Douglas McWilliams, a souligné que ce classement montrait le poids croissant de l'Asie dans l'économie mondiale, au détriment des pays occidentaux. "On voit aussi que des pays qui produisent des biens de première nécessité, comme les aliments et l'énergie, s'en sortent très bien et montent progressivement dans le classement économique" mondial, a-t-il ajouté.

Seule consolation pour les sujets de Sa Majesté la Reine, l'économie de leur rival Français serait dans une phase de déclin plus rapide encore. Toujours selon l'étude du CEBR, la France sera dépassée en 2016 par le Royaume-Uni, reléguant d'ici 2020 la France au rang de 9ème économie mondiale, tandis que la Russie et l'Inde devraient se hisser respectivement aux 4e et 5e rangs des puissances économiques mondiales.

Le Brésil, avec quelques 200 millions d'habitants, a connu une croissance de 7,5% en 2010 mais le gouvernement a revu ses prévisions de croissance à 3,5% pour cette année après un fort ralentissement de l'activité au troisième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2014 à 20:00 :
Non, effectivement il y'a une erreur de la part du journaliste.
a écrit le 28/12/2011 à 12:06 :
Quelle honte de la part d'un journaliste; on ne fait pas l'accord du participe passé s'il est suivi d'un infinitif.
Réponse de le 31/12/2011 à 8:34 :
Désolé,il n'y a pas de faute."il s'est fait chiper", "elle s'est faite chiper".Accord avec le verbe être au passé composé.
Réponse de le 02/01/2012 à 10:07 :
@fotografic : n'importe quoi, revoyez les bases. On dit bien "elle s'est fait chiper" et non "faite".
a écrit le 28/12/2011 à 10:45 :
Cette étude n'ai vraiment pas sérieuse. Pour mesurer la richesse et le niveau de vie d'un pays il vaut mieux utilisé le PIB/Habitants.

Bref encore un analyste du centre for Economics and Business Research que se prend pour un génie....
a écrit le 27/12/2011 à 21:03 :
et le même article sans fautes d'orthographe c'est possible?
"... s'est FAIT chiper sa place" et non "s'est faite chiper sa place".
"notamment" prend 2 "m".
Je n'ai pas lu la suite, tellement je suis consternée.
Réponse de le 28/12/2011 à 10:42 :
Vive la France pays de la forme et non du fond....
a écrit le 27/12/2011 à 19:05 :
Par le Brésil, un pays que la bienpensance néolibérale disait condamné suite à l'arrivée au pouvoir du socialiste et syndicaliste Lula. Un politique sociale forte, une mise sous tutelle des banques et une forte politique industrielle ont permis au pays d'émerger et de se mettre sur le chemin de la croissance.
Un beau doigt d'honneur à ces donneurs de leçons.
a écrit le 27/12/2011 à 18:58 :
Chers journalistes, veuillez soigner votre orthographe. Il faut écrire notamment au lieu de"notament". De la probité s.v.p.!
a écrit le 27/12/2011 à 18:55 :
Il faut à tout prix que les journalistes aient le souci de soigner l'orthographe: la crise est
"notament" liée...,écrit notre cher journaliste, au lieu de notamment! Une grosse faute après le fameux"s'est faite"chiper!Journalistes, ne sombrez pas dans la négligence...
a écrit le 27/12/2011 à 17:31 :
Tout d'abord, commençons par parler et écrire en français: on ne dit pas "la GB s'est FAITE chiper...", mais "la GB s'est FAIT chiper...
Si les journalistes ne connaissent pas l'orthographe, ne nous étonnons pas que les commentateurs écrivent n'importe comment!
a écrit le 27/12/2011 à 17:12 :
Classement qui ne veut rien dire à part vendre du papier et rajouter un peu de catastrophisme contre l'Europe. Moi perso je préfère vivre au Luxembourg plutôt qu'en Chine ou au RU plutôt qu'au Brésil.
a écrit le 27/12/2011 à 14:11 :
l'économie anglaise ne fonctionne qu'avec la city (les traders!)
un petite taxe tobbin imposée et ils dégringolent au moins en 20 ième place! c'est d'ailleur pôur cela qu'ils n'ont pas voulu signer les derniers accords européens!
Réponse de le 27/12/2011 à 14:31 :
Bien vu ! leur économie est financière donc virtuelle ! la bulle spéculative ayant explosé ce pays redevient très vulnérable ! on ne peut pas tromper le monde indéfiniment....
a écrit le 27/12/2011 à 8:39 :
C'est plutôt la France qui va devenir le Brésil de l'Europe, 80 % de pauvres et issus de la diversité, 93, Roubaix, Marseille et les banlieues des immenses favelas et à côté 20 % de vrais riches, les Parisiens grâce à l'immobilier et les propriétaires fonciers. Si le Brésil souhaite sortir de la misère qu'il applique comme la Chine, la politique de l'enfant unique.
Réponse de le 27/12/2011 à 13:22 :
Le Brésil n'a plus de croissance démographique ,il a un indice de 1.7 enfant par femme.Nous on est à deux.
Réponse de le 27/12/2011 à 14:32 :
en tout cas c'est un pays qui se développe et va de l'avant si la misère est loin d'être complètement résolue .. il avance alors que Nous reculons....
a écrit le 26/12/2011 à 23:24 :
S'est Fait chiper -et non pas Faite chiper ! Merci ! Faire ne s'accorde pas quand il est suivi d'un verbe ?'indicatif.
Réponse de le 27/12/2011 à 10:53 :
Ha bon? On dit bien "Il s'est fait prendre la main dans le sac" ...
Réponse de le 27/12/2011 à 12:49 :
@Pas possible : Valli a raison mais il a commis une petite erreur. Le participe passé de faire ne s'accorde pas quand il est suivi d'un verbe à l'infinitif ( et non à l'indicatif).
Donc on écrit toujours FAIT : elle s'est fait prendre, ils se sont fait prendre, il s'est fait prendre etc...
a écrit le 26/12/2011 à 22:24 :
Ah oui, c'est surprenant de voir des pays comme l'Inde ou le Brésil se hisser à un tel niveau dans ce classement ? (pour la Russie, ne pas perdre de vue que tout ou presque repose sur l'industrie pétrolière, le pays étant jusqu'à présent incapable de mettre en place une industrie manufacturière ou de la connaissance suffisante).

Il serait bien inquiétant de voir un pays comme l'Inde rester derrière l'Allemagne ou la France (ou le RU si vous voulez, finalement la différence reste assez ténue avec nos voisins britanniques).

Ce classement ne fait qu'enfoncer des portes, il serait plus pertinent d'établir un classement entre pays Européens en se fondant sur sur les performances économiques et sociales précises (en incluant également des facteurs sociaux, environnementaux (sans être des ayatollahs non plus), l'accès au crédit, la facilité de faire des affaires, etc...).

Ce classement pourrait aussi prendre en compte des facteurs largement sous-estimés actuellement comme les Zones Economiques Exclusives (espace maritime sur lequel un État côtier exerce des droits souverains en matière d'exploration et d'usage des ressources), qui seront eux des déterminants fondamentaux de l'influence politique et économique dans les années, voire même les siècles à venir. A ce jeu, les Etats-Unis, la France (oui, faites une recherche rapide), l'Angleterre, le Danemark entre autres) ont des atouts précieux qui seront l'assurance de la puissance de l'Europe de demain.

Notez aussi qu'à niveau de population égal, les Indiens, Brésiliens et Russes sont encore très loin de l'Europe.

Il ne faut pas céder au catastrophisme de ce genre de publication ! Ce n'est que la marche normale de l'histoire ! Il y a plusieurs siècles, le Portugal ou les Pays-Bas, qui pourtant sont de petits pays, avaient une puissance sans commune mesure avec leur puissance actuelle, tout est une affaire de gestion intelligente et en phase avec son temps. La France a des atouts, il lui faudra les conserver et les transformer en succès. C'est le niveau de nos politiques qui fera la différence. Pour l'instant, c'est plutôt mal barré...
Réponse de le 27/12/2011 à 1:02 :
en ce qui concerne nos espaces maritimes j imagine que vous faites allusion à la france d outre mer...le problème c est que dès l instant qu un territoire d outre mer met à jour de fortes ressources naturelles oh miracle, celui ci demande l indépendance (ex nouvelle calédonie). donc on a le droit de payer les rmis des locaux jusqu'à ce qu ils deviennent éventuellement riche et indépendants.. il y a quelque chose à revoir...
Réponse de le 27/12/2011 à 7:48 :
Avec un immobilier excessivement cher, un état providence en faillite, vos jeunes chercheurs et talents de demain iront bosser en Inde ou en Chine, déjà qu'en France on jalouse les étudiants étrangers à haute valeur ajoutée cf circulaire Guéant. Je doute que les 40% des jeunes au chômage dans les cités soient un atout précieux pour la France, paradis des retraités et des rentiers fonciers.
Réponse de le 27/12/2011 à 14:39 :
A vous lire Cavaliere, on pourrait croire que vous passez votre temps dans votre bureau sans mettre le nez dehors, et à lire des articles de presse catastrophistes. Sortez un peu de votre bulle...

@oui mais: jusqu'à preuve du contraire, la NC n'est pas indépendante, et rien ne dit qu'elle le sera. Quand aux ressources naturelles, la NC n'est qu'une (petite) fraction de la ZEE, et concernant l'indépendance, rien n'est encore joué.
Réponse de le 28/12/2011 à 0:34 :
Plus d'un tiers de la population est analphabète au Brésil??? On n'a pas les mêmes sources! Et l'UNESCO qui sort que 18 % de la population est analphabète...en 2000 et 13,8 millions en 2007 sur un total de près de 200 millions d'habitants, je te laisse calculer le %...Tu sais le faire au moins??? Reseigne toi avant de raconter des telles sottises. NB: Voici le lien http://analfabeto.spaceblog.com.br/876677/BRASIL-TEM-13-8-MILHOES-DE-ANALFABETO-DIZ-UNESCO/
a écrit le 26/12/2011 à 21:26 :
A quand la France 6 eme?
Réponse de le 26/12/2011 à 21:44 :
Quand nos représentants seront à la hauteur de leurs responsabilités.
Pour le moment, c'est eux d 'abord et le peuple après
Regarde les dormir à l'assemblée pendant que nous essayons de joindre les deux bouts à la fin du mois...
a écrit le 26/12/2011 à 19:45 :
Attention à vos accords du participe passé !
a écrit le 26/12/2011 à 18:53 :
Le Portugal peut trouver son salut en négociant sa fusion ou son anexion avec le Brésil, les Portugais feraient partie de l'élite, le Brésil manque cruellement de personnes éduquées contrairement à la Chine ou à la Russie; plus du tiers de la population est analphabète.
Réponse de le 27/12/2011 à 12:58 :
Pas vrais, Cavaliere. Le Brésil a un très grand nombre de gens bien éduqués. Le problème majeur est la corruption politique (comme ici en France)
a écrit le 26/12/2011 à 18:35 :
Un bon critère serait de ne prendre en compte que la taille de la classe moyenne( en fonction de parité de pouvoir d'achat)et supérieure, pour ainsi mieux classer les pays ou les zones économiques.
a écrit le 26/12/2011 à 18:24 :
Une etude de farfelus!!!
Comment avec des endettements aussi monstrueux peut-on faire 1er ou 5eme.Les BRIC'S,sont en bien meilleur posture que ces pays dits locomotives,tellement faux que Chine et Japon,se desengagent du Dollar.
a écrit le 26/12/2011 à 18:20 :
CEBR?,Ah oui,ce sont ces experts qui nous nous predit la crise des subprimes,la crise de la dette,etc...
Ah non,j'oubliais aucun de ces pretendus experts n'ont prevus quoi que ce soit,alors faisons leur confiance,ils savent de quoi ils parlent...
a écrit le 26/12/2011 à 17:53 :
"Toujours selon l'étude du CEBR, la France sera dépassée en 2016 par le Royaume-Uni"
Soit dans cinq ans...mais que disait cet organisme,il ya cinq ans en 2006?
Avait-il prédit l'effondrement économique imminent, alors qu'on donnait le R.U comme exemple à la France?
Réponse de le 26/12/2011 à 18:00 :
Ils se contentent de continuer les lignes de tendances et ils osent appeler ça une étude... Une étude digne d'un collégien, ça oui !
Réponse de le 26/12/2011 à 18:25 :
oui ....ces études ne valent rien....et en 2050 ca donnera quoi ?
Réponse de le 27/12/2011 à 10:24 :
Encore des gens grassement payés pour faire une étude de 5mn!
a écrit le 26/12/2011 à 17:34 :
La seule solution est arrêter immédiatement tout aides au développement dans tout les pays!!!
Réponse de le 27/12/2011 à 19:08 :
Si vous avez manqué un épisode,ce sont ces pays qui envisagent maintenant de sauver la Zone Euro de la banqueroute.
Réponse de le 27/12/2011 à 22:29 :
Les USA, L'union européene, la zone euro doivent cesser leurs politiques spéculatives et apprendre à vivre avec leurs moyens, sinon c'est tout leur système economique qui s'ecroulera, elles doivent repartir sur les bases d'une économie réelle et assurer une juste et équitable redistribution de la richesse ou l'ouvrier est au coeur de l'entreprise comme le reclame le mouvement 99%.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :