Retour des manifestations anti-Poutine à Moscou

Plusieurs dizaines de milliers Russes ont bravé un froid intense à Moscou pour réclamer des élections équitables et davantage de libertés politiques à un mois du premier tour de la présidentielle que Vladimir Poutine aborde en grand favori.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

D'autres rassemblements plus modestes ont eu lieu en province et des partisans du Premier ministre se sont également rassemblés dans la capitale.

Selon l'opposition, le principal défilé de ses opposants a réuni 100.000 personnes malgré les -17°C affichés à la mi-journée par un thermomètre numérique situé sur le tracé, dans le centre de Moscou.

Les organisateurs s'efforcent d'entretenir la dynamique des grands rassemblements du 10 et du 24 décembre. Les manifestants dénonçaient alors les fraudes qui ont selon eux entaché les législatives du 4 décembre. L'ampleur de la contestation était sans précédent depuis l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir, en 2000.

Selon plusieurs journalistes, la mobilisation de samedi n'a pas été inférieure à celle des dernières manifestations. Beaucoup de manifestants portaient des rubans blancs, couleur de la contestation.

"Nous avons d'ores et déjà atteint le point de non retour. Les gens n'ont plus peur et voient combien ils peuvent être forts ensemble", s'est félicité Ivan Kositski, interrogé dans le cortège. Vladimir Poutine "veut la stabilité, mais on ne la trouve que dans la tombe", a-t-il ajouté.

Le rassemblement en faveur du Premier ministre, organisé à quelques kilomètres, a quant à lui attiré 90.000 personnes, selon la police, qui a parfois surévalué l'affluence lors de précédentes manifestations en faveur du pouvoir.

PRESSIONS

Des enseignants disent en outre avoir fait l'objet de pressions pour y participer. "Les représentants syndicaux nous ont réuni et nous ont dit qu'au moins cinq personnes sur dix devaient aller à la manifestation pour Poutine", a ainsi rapporté Sergueï Bedtchouk, un professeur interrogé lui aussi dans le défilé des opposants.

"Je crois en quelque chose. On ne pouvait pas y aller", a-t-il ajouté.

Le mouvement de contestation a été suspendu pendant les longues vacances de fin d'année et beaucoup craignaient qu'il ne passe pas ce cap.

Redoutant que le Kremlin n'exploite la moindre divergence publique, les opposants s'en tiennent à des revendications générales: annulation des législatives et organisation d'un nouveau scrutin, libération des prisonniers détenus pour raisons politiques, démission du président de la commission électorale et reconnaissance des partis politiques interdits.

Depuis le 4 décembre, la contestation a agrégé des personnalités aussi diverses que l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov, la militante écologiste Evguenia Tchirikova, le blogueur nationaliste Alexeï Navalni - qui a popularisé l'expression du "parti des voleurs et des escrocs" pour désigner Russie unie - et le leader de gauche Sergueï Oudaltsov.

Aucune figure de proue n'a vraiment émergé, même si Navalni, à 35 ans, semble en avoir le potentiel. Il a passé quinze jours en détention après les toute premières manifestations, au lendemain du scrutin législatif.

L'un des organisateurs, le libéral Boris Nemtsov, a siégé au gouvernement du temps de Boris Eltsine; d'autres, comme l'écrivain Boris Akounine, n'ont aucune expérience du pouvoir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 24/03/2012 à 12:46
Signaler
La Tribune. Vous n'avez vraiment pas peur du ridicule: cet article date de plus de deux mois. Renseignez-vous au sujet de ce qui s'est produit dans ce monde depuis cette date. Jean-Claude Meslin

à écrit le 08/02/2012 à 20:24
Signaler
J'ai écrit un message qui a encore disparu. C'est amusant et plutôt triste de lire les commentaires et les articles de certains. Vladimir Poutine est la meilleure chose qui soit arrivée à la Russie. J'y suis allé la première fois en 1997 et depuis ch...

le 09/02/2012 à 1:39
Signaler
Enlevez le pétrole, le gaz et les matières premières à la Russie dans les chiffres de l'économie et regardez ce qui reste pour la population russe actuelle et à venir. Comparez maintenant à la Norvège, toutes proportions gardées. Regardez par ailleur...

à écrit le 06/02/2012 à 18:32
Signaler
@ Bretot : écoute mon gros je n'ai pas de leçon à recevoir d'un pseudo Moscovite et c'est plutôt de ce côté-là qu'il faut regarder car les menteur sont là-bas, si tu es si malin et bien dit moi qui pourrait remplacer Vladimir Poutine et qui peut mieu...

le 06/02/2012 à 23:45
Signaler
Poutine est d'une part un dictateur et tricheur avéré sans grandes connaissances ni envergure, soyons objectifs et réalistes et d'autre part n'a pas un bon bilan loin s'en faut. Il ne manque pas de personnalités de valeur en Russie pour le remplacer....

le 07/02/2012 à 5:33
Signaler
Russe, dans ta vision de Poutine, il ressemble étrangement à notre Sarko, sauf que dans notre belle démocratie les manifestations anti-sarko c'est ûn rêve, où peut-être chez nous tout est parfait c'est ce pas?

à écrit le 06/02/2012 à 16:28
Signaler
"Les journalistes feraient bien mieux de se renseigner car il y avait 4 fois plus de manifestant pro-Poutine (150.000 environs) que contre..." Merci Ribellu pour la précision! Les medias français sont, évidemment, tout à fait libres... libres d...

le 06/02/2012 à 23:54
Signaler
C'est inexact. Poutine a fait former toute une équipe de jeunes à la manière d'Hitler en son temps. Ils bénéficient d'avantages à tous les niveaux, entrées en universités, jobs etc. Donc facile de mobiliser des troupe inféodées manipulées. La réalité...

le 07/02/2012 à 9:36
Signaler
« Poutin qui forme toute une équipe de jeunes à la manière d'Hitler» C?est fort ! :) Pour quelqu?un qui a lu votre message et qui n?est jamais allé en Russie ça devrait faire peur.. Avant d?écrire les phrases pareilles vous devriez parler avec ...

le 09/02/2012 à 1:14
Signaler
Poutine a sans doute été utile au début mais à présent comme beaucoup de gens au pouvoir il y a désormais abus de pouvoir car il va faire 4 mandats et plus comme président et ministre, c'est déjà inacceptable mais il manque d'idées nouvelles et adapt...

à écrit le 06/02/2012 à 12:16
Signaler
Actuellement, on "souffre" de l'air froid venant de russie, mais 1917 réactualisé 2012 arrive à grand pas SYRIE IRAN RUSSIE et délirium trémins européen entretenu par les sionistes américains réunis, cela promet un bel avenir comme certains le disent...

à écrit le 06/02/2012 à 10:36
Signaler
Je persiste à affirmer à propos de guerre que si Kadhaffi avait eut la bombe atomique avec des vecteurs capables de l'envoyer à mille kilomètres et plus, notre vaillante armada OTAN ne serait jamais intervenue au risque de voir Paris rayé de la carte...

le 06/02/2012 à 12:26
Signaler
Paris rayé de la carte dites vous, bof, quelques minutes de longitude vers l'est seraient plus bénéfique....contre la délinquance!!!

à écrit le 06/02/2012 à 9:35
Signaler
chouette la guerre!! enfin qqchose pour rompre la monotonie de la vie quotidienne je vais enfin pouvoir m'amuser

à écrit le 05/02/2012 à 9:15
Signaler
Les journalistes feraient bien mieux de se renseigner car il y avait 4 fois plus de manifestant pro-Poutine (150.000 environs) que contre , de toute façon tout ceci est une propagande anti-Poutine orchestrer par les USA et l'U-E, mais bientôt ils aur...

le 05/02/2012 à 12:47
Signaler
Ribellu. Merci pour ton message. Enfin quelqu'un qu'a tout compris. J'ajouterais juste une chose . Je pense que L'occident cherche la guerre!

le 05/02/2012 à 16:10
Signaler
@Kim: la guerre serait en effet une excellente diversion à la crise.

le 06/02/2012 à 0:04
Signaler
Que des bêtises à vous lire. J'habite Moscou depuis 20 ans et ma famille est Russe. Il faut savoir que les Russes sont nationalistes et patriotes. D'abord la Russie. Aussi ils ne se laissent pas facilement manipuler de l'extérieur (USA ou UE) Ce sont...

le 06/02/2012 à 2:54
Signaler
@Bretot; commentaire juste, mais je comprends pas bien ce qu'il vient faire en réponse aux commentaires précédents ? Il me semble en effet que pour les Occidentaux, une guerre serait bienvenue pour détourner l'attention de la crise et éventuellement ...

le 06/02/2012 à 9:24
Signaler
chouette la guerre!! enfin qqchose pour rompre la monotonie de la vie quotidienne je vais enfin pouvoir m'amuser

le 06/02/2012 à 10:25
Signaler
Mais quelle guerre ? Contre la Russie qui possède un arsenal nucléaire considérable ? Qui oserait s'attaquer à la Russie ? Raisonnement absurde. Et croyez vous que l'OTAN la plus grande armada au Monde aurait levé le petit doigt contre Kadhafi si c...

le 06/02/2012 à 14:04
Signaler
@Bretot: la guerre contre n'importe qui, pourvu qu'on détourne l'attention de la crise. C'est la politique occidentale habituelle !!

le 06/02/2012 à 15:37
Signaler
Pas si sûr que vous de trouver beaucoup de volontaires français pour aller se faire trouer la paillasse. Au nom de quel idéal ? Et s'attaquer à une nation qui possède le feu nucléaire qui plus est.... des amateurs d'un suicide collectif peut-être.

le 14/02/2012 à 11:23
Signaler
Les US cherchent à ce qe la Russie rentre en guerre contre la Chine et l'Iran, et que ces trois pays s'auto-détruisent.

à écrit le 04/02/2012 à 18:43
Signaler
Maintenant qu'on n'a plus rien à voler chez nous, on va fait la guerre à la Russie, c'est chouette, bien sûr Iran va nous faire pousser des champignons sur la tête. Pour ce coup là je suis sûr. Les russes et les chinois sont en alliance depuis toujou...

le 05/02/2012 à 0:27
Signaler
Aussi l'expression des arroseurs arrosé, les états "démocratiques" sont déjà en déroute.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.