Mobilisation sans précédent contre Vladimir Poutine

 |   |  601  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Vedettes du show-biz, hommes politiques et artistes ont presque tous réclamé le départ de l'actuel Premier ministre

Jamais la grogne contre Vladimir Poutine n'a pris une ampleur aussi impressionnante que samedi, avenue Sakharov, dans le centre de Moscou. Entre 80.000 et 120.000 manifestants ont conspué, samedi, le pouvoir de l'actuel Premier ministre. Non moins surprenante fut la diversité des voix s'élevant contre la perspective de six années supplémentaires sous sa férule. Le mot d'ordre de la manifestation était de réclamer des scrutins honnêtes et la démission du président de la commission électorale, un proche ami de Poutine jugé responsable de la fraude massive qui a permis le 4 décembre dernier au parti du pouvoir de prendre une courte majorité des sièges à l'Assemblée nationale. Mais sur la tribune dominant la foule, les vedettes du show-biz, hommes politiques et artistes ont presque tous réclamé le départ de l'actuel Premier ministre, qui entend se faire réélire le 4 mars prochain dès le premier tour pour un troisième mandat de président. Ainsi, Mikhaïl Gorbatchev, qui se remémorait hier très exactement le vingtième anniversaire de sa démission du Kremlin, a enjoint Vladimir Poutine de quitter le pouvoir de son plein gré.

Éviter la révolution

L'une des rares voix à ne pas focaliser ses attaques contre Vladimir Poutine fut celle de son ami de longue date Alexeï Koudrine, ministre des Finances pendant onze ans jusqu'à septembre 2011. Dans sa brève harangue de deux minutes, Alexeï Koudrine, a épousé le mot d'ordre de la manifestation et a proposé de faire l'interface entre la contestation et le pouvoir. Il estime nécessaire « d'organiser les élections présidentielles dans des conditions différentes ». Il a souligné l'importance de « créer un espace de dialogue pour permettre une alternance pacifique vers un nouveau pouvoir choisi par le peuple » afin d'éviter la révolution. Sa proximité avec Poutine lui a valu d'être copieusement sifflé par une partie de la foule, laquelle sifflait d'ailleurs tous les orateurs de l'opposition libérale. Parmi les manifestants, on observait des groupes aussi radicalement opposés que les nationalistes, l'ultra-gauche, les anarchistes et des partis plus modérés.

Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov, qui s'est tout récemment découvert des ambitions présidentielles, était présent à la manifestation, mais n'a pas osé prendre la parole, craignant sans doute d'être conspué par la foule. Venu sans gardes du corps, il n'a pas pu éviter quelques boules de neige lancées par des anarchistes. Les oligarques restent en effet très impopulaires, et sont considérés comme de mèche avec le Kremlin. Alexeï Navalny, lui, n'a pas ce problème. Ce blogueur de 35 ans fut le seul à se faire acclamer par une foule unanime. D'abord remarqué pour son travail d'avocat spécialisé dans la défense des droits des actionnaires minoritaires de groupes d'État russes, il est entré cette année en politique. Son expression « parti des voleurs et des escrocs » visant le parti de Poutine a fait un tort énorme au Kremlin et a été repris par les manifestants. Auréolé de sa libération après quinze jours d'emprisonnement écopés pour avoir organisé la toute première manifestation massive de l'opposition, il a prévenu par un discours enflammé le pouvoir qu'il attirera bientôt « un million de personnes » dans la rue. « Nous sommes assez nombreux pour prendre le Kremlin et la Maison blanche [le siège du gouvernement], mais nous sommes pacifiques et nous n'allons pas le faire dans l'immédiat. » Et de conclure par une prédiction : « Le pouvoir changera de mains d'ici à un an. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2011 à 22:23 :
Cette image n'est pas la photo des manifestants, mais des achats de Noel sur un boulvard marchand
a écrit le 26/12/2011 à 13:19 :
La Russie doit adhérer à l'Union Européenne sinon je crains que l'Allemagne se délivre des fardeaux PIGS et de la France pour s'allier avec la Russie.
a écrit le 26/12/2011 à 12:26 :
Les rois invisibles veulent faire tomber la Russie pour détruire l'Iran... c'est la seule raison de cette manipulation des masses...
Le reste, c'est du vent !
a écrit le 26/12/2011 à 9:53 :
La Tribune.
Vous n'aimez pas mes remarques (4 fois censuré à ce sujet). Personnellement, je m'en fous. On verra dans quelques mois qui a raison. Puis quand la France devra payer son gaz russe 3 fois plus cher ou l'acheter en Alaska; appelez-moi.J'ai eu le privilège de rencontrer Vladimir Poutine à Orenburg, en Août 2009; peut-être qu'il s'en souviendra. Jean-Claude Meslin indigné et écoeuré depuis 30 ans par la médiocrité politique et médiatique française
Réponse de le 26/12/2011 à 12:05 :
On peut bien comprendre que JCM soit censuré. A raconter des conneries du genre " ces manifestations sont orchestrées de l'étranger". C'est bien mal connaître la Russie pour croire à des affirmations pareilles. Depuis 20 ans que je vis à Moscou, les Russes, nationalistes et patriotes, ne sont pas vraiment le genre à se laisser manipuler en masse par les étrangers. Mais peut-être que JMC qui a eu le privilège (tu parles d'un privilège !) de tomber sous le charme de Poutine croit encore au père Noël ??
Réponse de le 26/12/2011 à 14:01 :
@Veritas: le fait est qu'on ne fait pas descendre des milliers de personnes dans la rue comme ça. Cela demande un niveau élevé d'organisation avec de gros moyens. Quant à savoir qui est derrière, l'avenir nous le dira.
Réponse de le 26/12/2011 à 17:31 :
Véritas.
Je ne crois pas à votre baratin car j'ai plusieurs amis moscovites issus du peuple.
Eux comme moi assument ce qu'ils écrivent et ne se planquent pas derrière un pseudo. Donc, vos remarques m'indiffèrent totalement. Jean-Claude Meslin
Réponse de le 26/12/2011 à 22:17 :
Veritas, arrête de répeter la même chose sous différent pseudo, ta tentative désespérée de faire croire les gens que tu connait la situation PARCE QUE tu as vecu en Russie pendant 20 ans n'as aucun sens. En France aussi t'as des millions de personnes qui sont né ici, mais ce n'est pas pour autant qu'il comprend quelque chose de la politique.
Réponse de le 27/12/2011 à 7:40 :
Kim. Mea culpa. Si en France l'actuel Président laisse sa place à son premier Ministre pour reprendre le pouvoir quatre ou cinq ans après, les français ne broncheraient pas, n'est ce pas ? Ils accepteraient cette dictature déguisée pour vingt ans au moins et plus . Mais en Russie, c'est vrai Kim, les Russes sont plus bêtes que nous, n'est-ce pas ? C'est pourquoi il faut qu'ils ferment leur gueule.
Réponse de le 27/12/2011 à 8:00 :
JCM et KiM. L'important c'est que nous soyons bien d'accord sur le fait que les Russes sont plus c... que les autres et doivent accepter sans broncher et même applaudir cette façon détournée de garder le Pouvoir, une fois en tant que Président et une autre en tant que Premier Ministre et ainsi de suite . De la même façon qu'ils doivent applaudir les fraudes massives. Mea Culpa. Cela m'avait échappé.
Réponse de le 27/12/2011 à 12:55 :
Véritas.
La Tribune sait que j'ai raison, puisqu'elle censure tout ce que j'ai voulu vous répondre. Hors je ne m'abaisse pas à la hauteur de gens comme vous et comme ce média. A la prochaine. Je vais cliquer TDG.ch c'est plus honnête...JCM
Réponse de le 27/12/2011 à 19:38 :
Ah ! JCM quelle belle lumière nous avons avec une personne comme vous ! C'est vrai que vivant à Moscou depuis 20 ans, je n'ai pas la moindre idée des moscovites alors que vous avez même rencontré Poutine et qu'il vous a confié des tas de secrets comme par exemple vendre le pétrole et le gaz à prix bradés pour peu qu'on lui reconnaisse ses talents. Et Kim, j'espère qu'il est nettement meilleur en politique et en géopolitique qu'en orthographe sinon il y a beaucoup de soucis à se faire. Vous ne croyez pas ?
a écrit le 26/12/2011 à 4:31 :
Voila où la "verticale du pouvoir", avec tous ses excès, a mené la Russie ! Le pays en a "ras-le-bol"... Le changement arrivera beaucoup plus vite qu'on ne l'imagine.
Réponse de le 26/12/2011 à 6:19 :
Et si lanchgement n'intervient pas que fera l'Ouest? La France va envoyer son Charles de Gaule? Pourvu qu'il ne rentre pas sur son chemin en collision avec une balène. Ces soit-disant manifestant de la liberté sont une très minoritaire et même s'il y a 500 mile personnes dans les rues il n'y aura pas de changement. Il est plus probable qu'il y ait une guerre entre l'OTAN et la Russie qu'un changement. A mon avis la Russie va sortir encore plus renforcé après ces manifestation et ce Gorbatchev est aussi nul que son conseil. pendant les années de sa présidence tous les pays de l'Union Soviétique ce sont retrouvé dans un Etat de jungle sans loi sans économie avec une criminalité inégale et il n'a rien fait pour le redresser, donc ses conseils qu'il les garde pour soit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :