A Alger, Clinton prône le droit des peuples à "décider pour eux-mêmes"

 |   |  357  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Hillary Clinton, secrétaire d'Etat américaine, fait une tournée au Maghreb. Elle a exhorté samedi 25 février les peuples à approfondir leurs réformes politiques.

On connaissait le droit des peuples à disposer d?eux-mêmes. La secrétaire d?Etat américaine Hillary Clinton a invoqué samedi à Alger le droit des peuples à "décider pour eux-mêmes".
En déplacement dans les pays du Maghreb, elle a émis le souhait que l?élan démocratique déclenché par les Printemps arabes se poursuive et que les réformes politiques se poursuivent.
"Je viens de Tunisie et demain je serai au Maroc, mon message est le même: les peuples du Maghreb (...) ont besoin et méritent de pouvoir décider pour eux-mêmes", a déclaré Mme Clinton lors d'une rencontre avec des représentants de la société civile à l'ambassade des Etats-Unis d'Alger.
La première secrétaire d?Etat américaine en visite à Alger depuis 2008
Après avoir assisté à une conférence internationale sur la Syrie en Tunisie, c?est la première secrétaire d'Etat américaine à se rendre en Algérie depuis Condoleeza Rice en 2008. "Pour les 50 prochaines années, a-t-elle poursuivi à l'ambassade américaine, l'Algérie doit prendre la place qui lui revient parmi la communauté des nations où tout un chacun peut jouir de la prospérité, de la paix et de la sécurité", a-t-elle affirmé. Avant d?ajouter : "Et les Etats-Unis veulent être votre partenaire. Un partenaire de votre gouvernement, de votre économie et de la société civile, afin que ces changements positifs aient lieu". Elle a ainsi assuré le pays du soutien des Etats-Unis pour mener à bien les élections législatives attendues du 10 mai, organisées suite aux réformes politiques du président Bouteflika.
Le Maroc et l?Algérie main dans la main
Elle se rend ce dimanche au Maroc, où elle entend profiter de cette tournée pour encourager le Maroc et l'Algérie "à travailler plus étroitement ensemble", a expliqué un haut responsable américain. "Le Maroc et l'Algérie sont pour nous de très bons partenaires dans la lutte contre le terrorisme", a dit le responsable américaine. "Mais ils ne le sont pas entre eux, alors qu'ils pourraient tirer bénéfice d'une collaboration plus étroite".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2012 à 14:03 :
Le Vietnam, l'Irak, l'Afghanistan, l'Amérique Latine et Cuba, le Pakistan,...l'Amérique ou plutôt les USA plus personne ne vous croit, nous ne véhiculez que des valeurs bidon, ou des valeurs que vous avez emprunté, et que êtes les premiers à ne pas respecter. Votre unique loi c'est 'There will be blood" c'est tout ce que vous avez faire, rien de plus la prédation permanente.
Réponse de le 27/02/2012 à 2:26 :
Ceux qui tente une chaîne humaine anti président aux states sont arrêtés illico.
a écrit le 26/02/2012 à 13:32 :
A condition d'avoir une politique économique validée par Golmann Sachs ...
a écrit le 26/02/2012 à 13:17 :
Pour bien nous tailler des croupières, Madame Clinton se fait "objectivement" aider par des "étourdis" qui parlent chez nous avec un accent lepeniste.
a écrit le 26/02/2012 à 12:52 :
A Alger, Clinton prône le droit des peuples à "décider pour eux-mêmes", a croire que, jusqu?à maintenant, cela n'était pas le cas!? Et pour l'Europe qu'avez vous décidé!? Chez nous si l'on ne vote pas comme décidé, soit on revote, soit on passe outre pour imposé un dogme!
a écrit le 26/02/2012 à 10:16 :
Dites donc Madame Clinton, votre action en Palestine ça donne quoi?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :