L'Iran cherche à renforcer ses liens économiques avec l'Inde

 |   |  256  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré dimanche à un ministre indien en visite à Téhéran que son pays, frappé par des sanctions occidentales à cause de son programme nucléaire controversé, voulait renforcer ses relations avec New Delhi, selon le site de la présidence.

"La République islamique d'Iran ne voit aucune restriction pour étendre l'ensemble de ses relations commerciales, scientifiques, culturelles, touristiques et dans le domaine des investissements avec l'Inde", a dit M. Ahmadinejad au ministre indien pour les Energies nouvelles et renouvelables Farooq Abdullah. "Le gouvernement indien cherche à développer la coopération dans les domaines de l'économie, du commerce et de la culture" avec l'Iran, a dit de la même façon le ministre indien, cité par le site de la présidence. La Fédération indienne des organisations exportatrices a indiqué vendredi qu'une délégation commerciale se rendrait en Iran du 10 au 14 mars afin d'exploiter les "énormes opportunités" pour accroître le commerce bilatéral grâce aux sanctions occidentales.

Les Etats-Unis et l'Europe soupçonnent Téhéran de vouloir fabriquer la bombe atomique sous le couvert de son programme nucléaire civil, ce que dément l'Iran. Pour faire fléchir la République islamique, ils ont adopté de nombreuses sanctions notamment dans le secteur pétrolier. Soumis ainsi à un blocus de plus en plus sévère, l'Iran a réorienté ses échanges commerciaux vers l'Asie.

L'Inde et la Chine, les deux géants asiatiques qui achètent à eux seuls près de 40% du brut iranien, refusent de se joindre aux sanctions occidentales et ont notamment rejeté l'embargo pétrolier décidé en janvier. Le gouvernement indien affirme qu'il ne respectera que les sanctions votées par l'ONU et pas celles adoptées par les pays à titre individuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2012 à 9:56 :
La situation est marrante :
1/ L'Iran vend son pétrole moins chere à L' Inde et la Chine que le prix du marché international à cause des sanctions.
2/ Les sanctions ont augmenté le prix du pétrole , dc plus chere pr les Français...
3/ Peugeot Part de L'Iran son plus grand marché export
4/ La Tata mobile arrive et remplace Peugeot en IRAN.....

Résultats :
Nous payons le pétrole plus chère en FRANCE....Et n'exportons plus de pièces auto en IRAN, manque à gagner de 1,7 millard ? à forte marge....15000 emplois en France en sursis de relcassement et comme PSA veut fermer ses usines pas bcp d'espoir...:)
Super l'Etat Franaçais....
a écrit le 13/03/2012 à 16:41 :
Bien sur que le monde tourne.
Le gouvernement américain est très corrompu, par des lobbies pro israels, des contracteurs militaires et pétroliers et n'agit pas en fonction des intérets des américains dans leur grande majorité. Le plus grave, c'est que l'europe est aussi en train de suivre.
Vous pensez que le monde va arreter de tourner ??
Les gouvernements occidentaux sont cons. Ils ne comprennent pas que c'est l'economie, les échanges qui font évoluer le monde. Le régime de teheran existera aussi longtemps qu'il aura en face de lui, des contradicteurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :