Washington salue l'instauration d'un traité de libre-échange avec la Corée du Sud

 |   |  303  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le texte, signé par les deux pays en 2007 et promulgué en octobre 2011 par le président américain après sa ratification par le Congrès, entrera en vigueur ce jeudi. Les Etats-Unis sont le troisième partenaire commercial de la Corée du Sud derrière la Chine et l'Union européenne.

Le président Barack Obama a appelé mercredi son homologue sud-coréen pour saluer l'entrée en vigueur jeudi d'un traité de libre-échange difficilement arraché entre les deux pays, a annoncé la Maison Blanche. Barack Obama a remercié Lee Myung-Bak pour "la coopération étroite de la Corée pour la mise en place de cet accord", a précisé la Maison Blanche dans un communiqué. Le texte, signé par les deux pays en 2007 et promulgué en octobre 2011 par le président américain après sa ratification par le Congrès, entrera en vigueur jeudi. Le parlement de Séoul avait ratifié l'accord en novembre 2011 après de longues semaines de débats tendus et de manifestations d'étudiants et de travailleurs inquiets pour leurs emplois.

Les Etats-Unis sont le troisième partenaire commercial de la Corée du Sud derrière la Chine et l'Union européenne. La valeur de leurs échanges était de 88 milliards de dollars (63,7 milliards d'euros) en 2010, dont 10 milliards d'excédent au profit de Séoul. Selon un communiqué de la Maison Blanche diffusé en 2011, les exportations américaines en hausse soutiendront "plus de 70.000 emplois américains" en supprimant notamment des droits de douane.

De nombreux Sud-Coréens estiment que l'accord est déséquilibré et que la Corée, un pays riche fortement exportateur (automobile, électronique, téléphones), perdra des emplois. Le président sud-coréen Lee Myung-Bak soutient au contraire qu'il est favorable à la Corée du Sud et qu'il dopera les échanges entre les deux pays de 50% d'ici 2015. Barack Obama a ajouté mardi qu'il se réjouissait de son voyage en Corée du Sud dans le courant du mois de mars, espérant que soit bientôt programmé un sommet sur la sécurité nucléaire avec la Corée du Nord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :