Pétrole : Exxon "suspend" son contrat Kurde

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe pétrolier américain ExxonMobil a annoncé au gouvernement irakien qu'il "suspendait" un contrat d'exploration passé à l'automne avec le Kurdistan. Le contrat est en effet à l'origine d'un conflit entre Bagdad et le Kurdistan.

 Le groupe pétrolier américain ExxonMobil a annoncé au gouvernement irakien qu'il "suspendait" un contrat d'exploration passé à l'automne avec le Kurdistan à l'origine d'un conflit entre Bagdad et la région autonome, a indiqué samedi une source gouvernementale.

"ExxonMobil a envoyé une lettre au ministère irakien du Pétrole ce mois-ci pour l'informer qu'il avait suspendu son contrat avec le Kurdistan", a indiqué à l'AFP un responsable gouvernemental sous couvert d'anonymat. Il n'a pas fourni d'autres détails.

ExxonMobil avait signé à la mi-octobre un accord d'exploration pétrolière avec la région autonome du Kurdistan irakien, s'attirant les foudres du gouvernement central irakien, qui considère cet accord comme nul et non avenu.

Le gouvernement de Bagdad ne reconnaît que les accords signés avec le ministère du Pétrole, et a, jusqu'à présent, interdit à toute compagnie pétrolière ayant un contrat avec le Kurdistan de participer à des appels d'offres dans le reste du pays. Le Kurdistan irakien a signé dans le passé une quarantaine de contrats avec des compagnies étrangères.

Le groupe s'est vu sommer par Bagdad de choisir entre le contrat kurde et celui qu'il a par ailleurs dans le champ pétrolier de Qurna-Ouest (sud), où il produit avec la compagnie anglo-néerlandaise Shell environ 370.000 bj.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :