Le Portugal n'exclut pas de nouvelles aides internationales pour surmonter la crise

 |   |  281  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho révèle "ne pas savoir" si son pays pourrait à nouveau faire appel au marché en septembre 2013 comme prévu, et invoque une "garantie d'aide" de l'UE et du FMI en cas contraire. Si le FMI a loué une application "solide" par Lisbonne de son programme de rigueur et de réformes, il a néanmoins estimé que le pays faisait face à "des défis redoutables" et qu'il pourrait avoir besoin d'une nouvelle aide financière face au "scepticisme" des marchés

Le Premier ministre portugais, Pedro Passos Coelho, a indiqué dans un entretien paru en Allemagne samedi "ne pas savoir" si son pays pourrait à nouveau faire appel au marché en septembre 2013 comme prévu, et invoque une "garantie d'aide" de l'Union européenne (UE) et du FMI en cas contraire. "Je ne sais pas si le Portugal reviendra sur le marché en septembre 2013 ou plus tard", a dit Pedro Passos Coelho au quotidien "Die Welt".

"Je le voudrais bien sûr", a-t-il ajouté, "mais si pour une raison ou une autre, qui n'ont rien à voir avec la mise en oeuvre de notre programme, cela ne marche pas, l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) vont prolonger leurs aides au Portugal". "Cela ne veut pas nécessairement dire un deuxième programme d'aide", a-t-il poursuivi, "je ne vois pas de raison pour cela".

En bonne voie ?

Le Portugal est le troisième pays de la zone euro à avoir sollicité l'aide de ses partenaires européens et du FMI pour venir à bout de ses problèmes financiers. Sa capacité à remplir ses objectifs et pouvoir à nouveau faire appel au marché pour se financer à partir de septembre 2013 suscite des interrogations en Europe, où l'hypothèse d'un deuxième plan d'aide pour Lisbonne circule depuis plusieurs mois.

"Nous sommes en bonne voie, nous atteignons tous les objectifs importants", a dit le Premier ministre. Le FMI a loué cette semaine une application "solide" par Lisbonne de son programme de rigueur et de réformes mais néanmoins estimé cette semaine que le pays faisait face à "des défis redoutables" et qu'il pourrait avoir besoin d'une nouvelle aide financière face au "scepticisme" des marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2012 à 1:34 :
Le TGV c'est évident la source touristique plus rapide pour faire un Portugal dedans
l'Europe et dehors de la crise !
a écrit le 08/04/2012 à 5:14 :
Un homme qui ne comprend pas l'utilité du TGV ! ! !
Sans paroles ...
Réponse de le 08/04/2012 à 13:23 :
Utilité du TGV pour le Portugal??? tu croit que le Portugal fait quelle taille?
la seul liaison intéressante est Porto-Lisbonne (300km) et il y a déjà un train qui va a 200km/h donc vu le cout, il a bien raison de pas investir dans le TGV, si les gens sont presser ils prennent l'avion..
Réponse de le 09/04/2012 à 1:41 :
il y a aussi des trains a 100 km, et on peut même retourner aux temps des diligence
et du cheval, ont peut même penser comme serait la circulation aux temps des
catédrales !
Réponse de le 09/04/2012 à 15:06 :
Avec des brigands de grands chemins qui vous attendent aux auberges ou aux relais. Mieux, derrière l'arbre d'une forêt. Le retour au MA me fait rêver !:)
Réponse de le 09/04/2012 à 17:56 :
L'objectif c'est pas de avoir le plus rapide ou le plus beau train, avion ou aéroport, c'est de avoir celui qui nous correspond le mieux et que l'ont puisse le payer.
"mig" tu a le dernier modèle de voiture sortie de chez Renault ou Peugeot, celui qui va super vite avec toute les options, sinon aie aie aie, tu n'aide pas la France
a écrit le 08/04/2012 à 5:08 :
Le Portugal est fini, l'Espagne tout autant et la France sera attaquée à partir du 16 avril puisque nos parlementaires UMPS ont autorisé la spéculation sur la dette de notre pays à partir de cette date. Il va y avoir du changement !
Réponse de le 09/04/2012 à 1:27 :
Le portugal n'est pas finis. Les portugais sont des bosseurs et finiront Forcément par se relever.
Réponse de le 09/04/2012 à 15:08 :
Et oui, nos parlementaire UMPS ne font que dans le copinage. Voter pour Hollande ou voter pour Sarkozy, c'est bonnet blanc ou blanc bonnet !:)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :