Washington prédit une baisse du chômage avant la présidentielle

 |   |  447  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a estimé dimanche sur la chaîne ABC que le taux de chômage avait de bonnes chances de baisser d'ici à l'élection présidentielle du 6 novembre. En mars il est passé à 8,3% contre 8,2% en février et 9,1% en août.

 Le camp Obama est plutôt optimiste concernant l?emploi. Certes la situation économique reste « encore assez difficile », selon Timothy Geithner, mais pour le secrétaire américain au Trésor, le taux de chômage a de bonnes chances de baisser d'ici à l'élection présidentielle du 6 novembre. "Si l'économie continue de croître à un rythme modérée, alors oui (...) plus de gens retourneront au travail et on devrait voir une réduction graduelle du taux de chômage", a t-il déclaré ce dimanche à la chaîne de télévision ABC. L'administration Obama a annoncé début avril une réduction du taux de chômage de 8,3% à 8,2%, (contre 9,1% en août) mais aussi un chiffre de créations d?emplois inférieur aux prévisions. Après avoir progressé à un rythme soutenu en janvier et février, les embauches ont diminué de moitié aux Etats-Unis en mars par rapport à février, selon le rapport officiel sur l?emploi publié vendredi par le département du Travail. Les propos de Timothy Geithner interviennent alors que les économistes sont partagés sur une baisse durable du taux de chômage américain. Les plus sceptiques rappellent en effet qu'à chaque fois depuis deux ans, le marché du travail s'est affaibli au deuxième trimestre.

Stagnation de l'économie au printemps? 

Le secrétaire d?état n?a pas souhaité s?engager sur une éventuelle stagnation de l?économie américaine au printemps comme cela avait été le cas au cours des deux années précédentes, mais estime que sur l'ensemble de l'année, "l'économie se renforce graduellement". Les économistes estiment d'une manière générale que la hausse du PIB des Etats-Unis a ralenti sur les trois premiers mois de l'année par rapport à son taux de 3,0% en rythme annuel relevé officiellement pour le quatrième trimestre de 2011.

"De toute évidence nous avons encore beaucoup de difficultés et d'incertitudes devant nous. Avec l'Europe qui traverse encore une crise difficile, et l'Iran et le pétrole qui présentent encore des risques pour nous. Mais les indicateurs dont nous disposons sont toujours, je crois, assez encourageants", a noté Timothy Geithner. Le gouvernement américain doit publier le 27 avril sa première estimation du taux de croissance économique du pays au premier trimestre. L'accélération de la croissance économique au quatrième trimestre de 2011 et celle des embauches au premier trimestre sont "assurément encourageantes, mais il est encore trop tôt pour conclure que nous sommes tirés d'affaire", avait déclaré le 12 avril Richard Dudley,

 l'un des plus hauts responsables de la FED, la banque centrale américaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2012 à 11:56 :
De sacrés "showman". Surtout Timothy qui fait du spectacle depuis quelques années maintenant. Il est rodé. Nous en reparlerons certainement de tout cela au second trimestre qui approche à grand pas.
a écrit le 16/04/2012 à 9:40 :
Taux de chomage réel aux USA proche des 20 %.
Source Bureau of Labour Statistic (site officiel gouvernement USA).
Il suffit de jouer sur le nombre d'actifs pour faire du bidouillage.
Maintenant, si vous prétendez faire du journalisme et pas du copier-coller d'agences, un peu de remise ne cause et de questionnement sur le bien fondé des informations que vous publiez ne peut pas vous faire de mal.
a écrit le 16/04/2012 à 5:25 :
sondage du 12 avril: 74 % des americains estiment que les USA sont TOUJOURS EN RECESSION . Dans quelle planete Geitner et Obama ..vivent ils ??? Obama a change de conseiller economique au moins 5 fois depuis son inauguration ( y compris des universitaires de Berkeley, de Yale, de Columbia et de Harvard..) ...il doit bien y avoir une raison ! Geitner lui meme a demande a partir...mais il lui faudra attendre la fin de l'experience Chicago Axelrod/ Rahm Emmanuel/Obama. Geitner ecoute certainement plus Michael Bloomberg NY, qui ne veut pas de chaos a Wall Street, que la White House !
Les emplois qui ont ete crees recemment aux US, l'ont ete malgre l'administration Obama, pas grace a ...
a écrit le 15/04/2012 à 23:49 :
les politiciens sont tous les mêmes : on fait marcher la planche à billets à fond jusqu'aux élections pour soutenir l'emploi, et après les élections on passera aux choses sérieuses !
a écrit le 15/04/2012 à 21:46 :
Toujours aussi optimistes!
Ceci dit, je les vois mal annoncer autre chose.
a écrit le 15/04/2012 à 19:28 :
En effet. En diminuant le nombre d'actifs, le taux de chômage baisse. Et s'ils continuent sur la même tendance, le taux de chômage pourrait même devenir négatif. Pourquoi en faire un article, arrivé à ce point..??
a écrit le 15/04/2012 à 19:28 :
Décidément, des super-menteurs, il y en a partout, même (surtout?) aux US.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :