Chou au formol : nouveau scandale alimentaire en Chine

Après le porc au clenbutérol et le canard malade, la Chine est au coeur d'un nouveau scandale sanitaire : le chou au formol.

2 mn

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Cela commence à devenir une fâcheuse habitude : régulièrement, un scandale sanitaire secoue la Chine. Après le porc au clenbutérol et le canard malade il y a quelques mois, ou encore le retentissant scandale du lait contaminé à la mélamine en 2008, qui avait tué six enfants et rendu malade 300.000 autres, l'industrie agro-alimentaire chinoise a accouché d'un nouveau scandale, qui concerne cette fois le chou... assaisonné au formol.

Les autorités chinoises ont ouvert une enquête sur des vendeurs de légumes, soupçonnés d'asperger les choux avec du formol pour préserver leur fraîcheur, nouveau scandale alimentaire dans ce pays qui en a connu beaucoup, a indiqué un responsable mardi. Selon des informations parues dans la presse et sur internet, des dizaines de marchands de légumes dans la province du Shandong (est), grande région agricole, utilisent des produits chimiques pour maintenir la fraîcheur de leurs légumes jusqu'à ce qu'ils parviennent sur les marchés.

Du formol pour "garder les choux frais"

Le formaldéhyde -ou formol- est un liquide utilisé couramment pour préserver des spécimens de laboratoires ou pour embaumer les corps. Cette substance, cancérigène, peut être mortelle si elle est ingérée en trop grande quantité. Un responsable de la ville de Dongxia a confirmé la pratique des vendeurs. "Nous enquêtons sur cette affaire", a-t-il déclaré, sans vouloir donner de détails.

Cette pratique serait répandue dans le Shandong et la province voisine de Hebei, notamment lors des mois les plus chauds, selon l'agence officielle Chine Nouvelle. "On fait ça couramment pour garder les choux frais. Sinon, les choux qui sont empilés les uns contre les autres dans les camions pourriraient en deux ou trois jours", a expliqué à l'agence un agriculteur de Dongxia. Le chou est un des aliments de base de la nourriture chinoise, notamment dans le nord.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 10/07/2013 à 10:08
Signaler
le chou a présent , décidément le profit rend fou , on veut a tout prix gagner plus que plus et au mépris de la vie humaine , l'être humain est donc pervers de nature ? , les petits garçons naissent dans les choux au formol ? , je vais être prudent e...

à écrit le 09/05/2012 à 21:22
Signaler
et alors! ,le chou est lavé épluché avant cuisson ,le risque est limité ,mais nous depuis les années 60 environ dans tous les vins ,et parfois même le cidre c'est un comble et souvent le vin soi-disant bio on boit des sulfites qui sont tout aussi c...

le 14/05/2012 à 0:53
Signaler
Le gaz carbonique qui stoppe la fermentation....quelle bêtise !

à écrit le 09/05/2012 à 11:50
Signaler
Avant de crier " au loup " sur les Chinois...regarder l'état sanitaire de nos rivieres en France....

le 09/05/2012 à 12:15
Signaler
D'accord pour les rivières en France mais en Chine c'est dix puissance dix au moins et le gouvernement s'en moque

le 09/05/2012 à 21:29
Signaler
On ne peut comparer les rivières des années 50 à maintenant ,mais de 1985 à maintenant les progrès sont sensibles ,les saumons remontent la loire , la Vie a presque retrouvé son état d'origine ,le Jaunay aussi ,des tas d'autres rivières ont revu des...

à écrit le 08/05/2012 à 19:50
Signaler
Vive le néo-libéralisme, la mondialisation, le tout privé, le moins et, mieux encore, le pas d'Etat. Mais chez nous rien de tout ça... enfin presque.

le 08/05/2012 à 20:55
Signaler
La Chine est un pays communiste extrêmement étatisé...Le néo libéralisme n'a rien à voir là dedans.

le 08/05/2012 à 23:16
Signaler
Laurent, si la chine est un pays communiste, je suis le pape en personne. Vous devez avoir loupé la menace américaine, fin 2008, de révéler les montants des comptes off-shores des dirigeants chinois. Sans aucune suite audible, d'ailleurs... Evoluez, ...

à écrit le 08/05/2012 à 19:50
Signaler
Vive le néo-libéralisme, la mondialisation, le tout privé, le moins et, mieux encore, le pas d'Etat. Mais chez nous rien de tout ça... enfin presque.

à écrit le 08/05/2012 à 14:31
Signaler
Il faut libérer les forces vives et favoriser la concurrence : IMPORTONS ces magnifiques produits !! Les Français sont des veaux qui refusent toute innovation , l'important c'est l'efficacité , le formol dans le chou a le mérite d'endormir les concit...

le 08/05/2012 à 17:18
Signaler
Une marge de 20% ? Vous n'y êtes pas. Les délocaliseurs et les importateurs veulent une marge de 200% car les produits chinois de mauvaise qualité sont vendus au prix fort de la qualité la plus haute.

à écrit le 08/05/2012 à 12:40
Signaler
Bref ... un moyen de faire des choux gras !

le 09/05/2012 à 5:58
Signaler
Ha ha. Bien vu

à écrit le 08/05/2012 à 12:05
Signaler
Il faut inerdire tous les produits alimentaires provenant de Chine, y compris ceux destinés à l'alimentation animale.

le 09/05/2012 à 21:00
Signaler
Et les produits pesticide Français, leader monial de l'utilisation de produit cancérogènes...tu trouve que c'est mieux ? (tu meurt juste pas tout de suite .... Avec les félicitations de la compétitivité Française .....)

à écrit le 08/05/2012 à 11:17
Signaler
Ceci n'est qu'un exemple parmi n puissance 1000 des méfaits du productivisme (de droite et de gauche : voir pollution sous les régimes communistes)! Bienheureux les européens d'acheter des écrans plats à 500 ? ou autres objets de consommation pas trè...

le 08/05/2012 à 12:19
Signaler
Albatros, il ne s'agit pas ici de pollution, mais d'intoxication alimentaire au nom du profit. Soit, ce qui est aussi réalisé par les agriculteurs partout sur terre. Lorsque les nappes phréatiques seront toutes polluées à l'extrême, on en reparlera.....

le 09/05/2012 à 3:58
Signaler
C'est surtout un manque d'information sanitaire abyssal de la part de ces agriculteurs. Ils s'en foutent parce qu'ils n'ont aucune idée que ça peut être dangereux. Manque de contrôle aussi qui est une blague dans ce pays profondément corrompu. Donc r...

le 09/05/2012 à 10:27
Signaler
A Yva: il s'agit bien dans l'article de l'introduction par l'homme d'une substance toxique dans l'environnement, ici les choux donc d'une pollution. L'article ne dit pas si des Chinois ont été intoxiqués par leur consommation.

à écrit le 08/05/2012 à 9:44
Signaler
Bienvenue dans le monde où l'argent est roi les amis. Évidemment, ils pourraient investir dans la chaîne du froid mais ça coûte un peu...

le 09/05/2012 à 21:04
Signaler
Faut laisser faire le marché yeuyeu ......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.