Moscovici fait baisser la cote des eurobonds

 |   |  481  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre français de l'Économie et des Finances admet que la France aura du mal à imposer la création d'eurobonds. Notamment parce que le gouvernement allemand y reste fortement hostile.

Ce n'est certes pas l'aveu d'un recul, mais... A l'occasion d'une conférence de presse suivant sa première rencontre avec son homologue allemand, Wolfgang Schaüble, à Berlin, le nouveau ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a commencé à battre en retraite au sujet des « eurobonds ». "Pour nous (Français), c'est une idée forte, mais encore une fois, nous ne pouvons pas l'imposer", a-t-il déclaré ce lundi  après midi. Or François Hollande a toujours fait de ces eurobonds une des conditions d'un accord sur les traités en Europe....
Ces obligations européennes seront l'un des principaux sujets de débat lors du sommet informel de la zone euro prévu mercredi à Bruxelles. Le gouvernement allemand refuse leur création. Il y voit une « mutualisation des dettes » qui conduirait à réduire « artificiellement » le taux payé par les pays laxistes sur le plan budgétaire et à augmenter le taux des pays orthodoxes sur le plan budgétaire. Ainsi, dans l'esprit de la plupart des économistes allemands et du gouvernement fédéral, les « euro-obligations » reviendraient à faire payer la prime de risque des mauvais élèves par les bons élèves. Selon l'institut Ifo de Munich, l'Allemagne pourrait payer plus de 50 milliards d'euros par an d'intérêts en plus, si on lançait les euro-obligations. Par ailleurs, Berlin refuse de garantir les excès des autres pays par un produit de dettes qui mêleraient des qualités différentes. En cas de défaut de la Grèce par exemple, ce serait aux autres pays dont l'Allemagne de payer les investisseurs. Selon Berlin, ce serait une atteinte à la règle de l'interdiction de renflouer un pays de la zone euro et ceci conduirait à encourager les déficits.

Toute la coalition s'y oppose...

Hier, à Berlin, l'ensemble des politiciens de la coalition d'Angela Merkel sont d'ailleurs partis à l'offensive contre les eurobonds. « Actuellement, ce serait retirer la pression sur les efforts d'ajustement des économies européennes », a expliqué ce lundi le secrétaire d'Etat aux Finances, Steffen Kampeter (CDU) . « Nous avons besoin du pacte budgétaire, nous avons besoin de discipline budgétaire, nous avons besoin d'investissements du futur, nous avons besoin d'une politique commune de l'offre », a-t-il conclu. De son côté, le secrétaire général du parti libéral FDP, Patrick Döring, a estimé que les euro-obligations seraient « nuisibles ».

... contre l'avis de Bruxelles

Les eurobonds, qui ont été recommandés par la Commission européenne comme une voie de sortie vers la crise, sont une des poches de crispation entre Paris et Berlin. En repoussant par la voix de Pierre Moscovici leur mise en ?uvre à plus tard, au lendemain d'un discours très ferme de François Hollande, le nouveau gouvernement français lâche un peu de lest pour tenter d'arracher un accord sur la renégociation du pacte budgétaire.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2012 à 15:14 :
La création de l'euro était déja bancale; aussi il vaut mieux que la classe politique ne recommence pas les mêmes erreurs avec les euro-obligations, car cette nouvelle demi-mesure risque fort d'amplifier encore le problème. A mettre toujours la charrue avant les boeufs, on ne résout pas les problèmes.
a écrit le 22/05/2012 à 21:29 :
Un rappel pour certains, revoir l'histoire du développement de nos sociétés, tout, je dis bien TOUT est dû au crédits, le billet est un titre de crédit (voir histoire de la monnaie), nous n'avons pas de "moyen" suffisant pour soutenir un monde "moderne" ou "stable".

Sans crédit = retour aux années 30... ah non pas 1930 mais 1530 enfin bref...

La dette est une chose nécessaire pour le développement des nations, bien la gérer est essentiel mais de là à croire qu'elle peut être complétement réduite sans s'approprier les ressources d'une autre nation ou d'inventer des ressources incorp régulant la dette, BREF tout notre modèle est à revoir, jusqu'à la monnaie.
a écrit le 22/05/2012 à 13:52 :
La solution pour sortir de la crise est leurobond à savoir la mutualisation de la dette. Mais pour sur le système fonctionne il faut également une mutualisation des recettes et donc un contrôle du budget pour chaque pays. La France et les autres ne veulent que la mutualisation de la dette,ce qui permettrait de continuer à dépenser, en faisant payer le coût à l'Allemagne et en faisant tourner la planche à billet. Tout cela en gardant leur propre impôt et dans rendre de comptes ... Heureusement que lallemagne en est opposé, et c'est tout à fait logique. Alors euro bonds Oui mais sous condition que les impôts soient levées par par l'Europe et les dépenses validées par l'Europe ... En sommes une vraies Europe
Réponse de le 22/05/2012 à 15:21 :
Bien vu, malheureusement trop tôt ! La structuration de l'Europe, avec une partie en zone euro et une autre non, rend d'avance caduc tout essai de mutualisation des recettes comme des dépenses. De toute façon, l'intention n'existe pas, politiquement, à ce jour...
a écrit le 22/05/2012 à 12:22 :
On va continuer longtemps la croissance à crédit ?
Réponse de le 22/05/2012 à 13:13 :
Oui, tant qu il y aura des gens pour investir dans les bonds.
En fait, arreter le credit et vivre selon nos moyens n est pas au programme des politiques. en effet, cela implique de reduire fortement les depenses de l etat, et donc de toute a l action sociale!!!!!
Et reduire les acquis sociaux en france, c est tabou !!!!!
a écrit le 22/05/2012 à 12:20 :
Qu'est-ce qu'ils croyaient ces gens-là? Qul leur suffisaient de "battre" Sarko, d'arriver comme des bleus et ainsi le monde entier leur aurait appartenu?
Non mais, sans compétence on ne va pas loin! Le blablabla c'es terminé. A présent bonjour la vérité, celle qu'ils essaient de cacher. Car ils voulaient faire rêver les français, eh bien on attend.
Réponse de le 23/05/2012 à 17:14 :
Vous votre problème se trouve ailleurs que dans la question à l'ordre du jour. Sarkozy a été battu aux élections et non sur un ring.
a écrit le 22/05/2012 à 11:52 :
Merci à l'allemagne qui a un peu les pieds sur terre !!!
Si on s'en sort ca sera grace à eux.
a écrit le 22/05/2012 à 11:48 :
Et moi qui croyais que super francois hollande allait sauver l'europe par la force de sa seule volonté... On m'aurait mentit !!!
a écrit le 22/05/2012 à 11:11 :
Euro bonds et la planches à billets!
Ceux qui croient à l?Euro bons sont soit des rêveurs, soit des ignorants qui pourront croire à l'idée que l'Allemagne accepte de payer la dettes des cigales. Une seule condition nécessaire à l'introduction de l?Euro bond: un budget commun pour tous les pays membres. Comme l?Euro zone est composée de 17 pays avec des cultures différentes, il ne faut pas s?attendre à un budget commun dans un proche avenir. Probablement, il faut passer par une crise qui mettrait l?Euro zone en danger de mort.
Soyons réaliste dans la vie, personne n'a envie de travailler pour payer nos dettes.
Réponse de le 22/05/2012 à 14:03 :
Dire que Mr ATTALI , a cru dur comme fer , que les Eurobonds étaient l'alpha et l' 'omega !
a écrit le 22/05/2012 à 10:47 :
Quand on paye une assurance proposant un système bonus/malus, il y a une forme d'équité dans la logique proposée. En revanche, une mutuelle santé n'offre pas cet équilibre... Les Allemands, fort justement, préfère le système du bonus/malus !
Réponse de le 22/05/2012 à 11:27 :
Quelle équité ? L'assurance est en droit de vous demander un certificat de santé et de vous refuser l'adhésion. De plus l'assurance est soumise à résultat, elle doit gagner de l'argent bien souvent pour verser les dividendes aux actionnaires, tout le contraire de l'esprit des mutuelles de santé basée sur la solidarité parce que vous aussi serez vieux et usé un jour.
Réponse de le 22/05/2012 à 13:46 :
Votre réflexion est totalement fausse à la fois sur la santé et sur la différence entre mutuel et assureur ... Merci de vous renseigner avant d'ecrire.
Réponse de le 22/05/2012 à 14:52 :
@Quoi?
Quand vous êtes l'auteur de sinistres responsables, vous payez de plus en plus cher votre prime d'assurance pour votre véhicule; les Grecs, "mauvais conducteurs" de leurs finances payent aujourd'hui de plus en plus cher leurs emprunts, exactement le contraire des Allemands, "bons conducteurs". Voilà pour l'équité.
Une mutuelle ne fait pas (ou très rarement) la différence et, comme son appellation l'indique, mutualise les coûts de la couverture des prestations de santé, entre autres. Les eurobonds permettraient de mutualiser le risque et d'aplanir les courbes. Il y auraient donc un déséquilibrage entre la participation au risque nettement supérieure du côté allemand que du côté grec. Dont acte.
a écrit le 22/05/2012 à 10:23 :
Rien ne sera plus comme avant, les Etats européens doivent gérer la décroissance, et les dettes, contrairement aux pays émergents qui sont en pleine révolution industrielle et culturelle ;Le pouvoir d?achat des Chinois augmente, leur agriculture évolue, leur mode de consommation et ils achètent des véhicules, des appareils ménagers, tout est à faire au niveaux des infrastructures alors en Europe tout est en grande partie fait, ils ont le savoir faire. Notre vieux continent devra s?adapter et vivre autrement. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois!
Réponse de le 22/05/2012 à 13:19 :
Certes les remarques sont valables !
Mais l adaptation n est pas necessairement une qualite rependue en europe et en France en particulier.
Soyons net, personne en France n a le courrage politique de Schroeder, et de dire nettement, il faut evoluer !
Les politiques vivent de dogment, et d idees preconcues sur l economie.
En fait, il ne veulent que maintenir un systeme qui les aventages......
Et ce a tout prix, le plus longtemps possible.
a écrit le 22/05/2012 à 10:21 :
" Ce n'est certes pas l'aveu d'un recul mais.....", c'est quoi alors ? Toutes les grandes declarations de Hollande pour expliquer que l'Allemagne n'avait pas a imposer ses vues, qu'il fallait les Eurobonds seraient donc de vaines elucabrations. C'est l' Allemagne qui a l'argent, un point c'est tout, Messieurs Hollande et Moscovici, c'est donc elle qui commande.
Réponse de le 22/05/2012 à 11:16 :
Bravo mon ami!
Votre jugement est très juste. Et je n'oublie pas que F. Hollande a déclaré que "ce n'est pas l?Allemagne qui qui dirige l'Europe de l'Euro". Je dirait que F Hollande est soit un menteur soit un ignorant des réalités économiques.
a écrit le 22/05/2012 à 10:21 :
MDR. Alors, on s'assoit déjà sur ses promesses ? C'est juste énorme, même Sarkozy n'avait pas osé ! Mais tout est bien qui finit bien. Hollande finira par faire la même politique que son prédécesseur avec la caution de la gauche et des ses bonnes intentions en prime...
Réponse de le 22/05/2012 à 11:18 :
Oui!
j'espère que vous n'avez pas voté en sa faveur pour ses promesses qui pourraient enchanter des Français.
a écrit le 22/05/2012 à 10:19 :
l'Allemagne ne se laissera certainement pas faire. LA France ne peut avoir l'arrogance de dire aux autres ce qui est bon pour les autres. la France de grand-père, c'est fini. nous sommes dans UNE France Province de l'Europe ,qui doit composer avec les autres Provinces. La grandeur de la France c'est de reconnaitre ces autres Provinces et de vivre avec elles . le président de la France n'est pas le Président de l'Europe et ne mettra pas l'Allemagne à sa botte.
a écrit le 22/05/2012 à 9:43 :
lisez donc la dernière sortie de Thilo Sarrazin (ex banquier de la Bundesbank) et vous aurez compris où va le sentiment croissant des Allemands pour lourder les poids morts que nous sommes. Le retour au D.Mark est déjà à prendre en compte alors les états d'âme des camarades socialo-verts-trotskistes n'intéressent en rien les Allemands.
a écrit le 22/05/2012 à 9:34 :
Nous n'avons pas encore d'eurosbonds mais ce qui est certain c'est que nous avons déjà les euroscons...
a écrit le 22/05/2012 à 9:31 :
Les allemands n'accepterons pas les euro bonds tant que des gens comme Hollande voudront financer la croissance par de la dette en plus. Les euro bond sont une bonne idée si les européens acceptent une perte de souveraineté sur leur budget. C'est le sens de l'histoire...
a écrit le 22/05/2012 à 9:27 :
Après la droite la plus bête du monde ,nous avons la gauche la plus menteuse qui existe Pourquoi Bayrou n'a pas su convaincre par ses idées justes ?
Réponse de le 22/05/2012 à 10:39 :
dire la veritee ne plait pas ecouter BEART
a écrit le 22/05/2012 à 9:08 :
La discussion ne doit pas porter sur l'existence ou non des Eurobonds, mais sur la nature de leur utilisation, car là tout le monde n?est pas d?accord.
Les Eurobonds, pourquoi faire ?
Voilà la vraie question.
S'ils sont utilisés pour prolonger les déficits des uns et des autres, ils sont nuisibles.
S'ils sont utilisés au bénéfice de tous les pays pour préparer l?économie du futur, ils ont leur place

a écrit le 22/05/2012 à 8:47 :
sur un air connu :

" ah, si y avait pas ton père "...

quand serons nous débarrassés de ces allemands, qui empêchent les cigales de danser en rond ??? !!!
a écrit le 22/05/2012 à 8:36 :
On prépare déjà le peuple sur le fait que '' moi président on est les meilleurs '' et bien non la France ne donnera pas de leçons aux autres car ils ne sont pas dupes. La réalité vous rattrape au triple galop et de plus, avec toutes nos âneries du passé, les partenaires européens se méfient de nos idées et ne nous donnent plus leur totale confiance surtout ceux du Nord. Eux qui savent ce que signifie le mot organisation, qui savent ce que signifie respecter un budget, qui ne paient pas les retraites des fonctionnaires en faisant des dettes. Ah j'oubliais : Vous remarquerez maintenant comme tous ces médias nauséabonds sont devenus soudainement bien complaisants avec les nouveaux dirigeants.
Réponse de le 22/05/2012 à 9:23 :
Je suis parfaitement d'accord, les médias français n'ont que compliments à la bouche pour parler du nouveau président, comment se comporteront-ils dans quelques mois quand le climat économique va se détériorer......nous verrons comment réagira F Hollande, ...moi président ..pour l'instant revient déjà au terme de quelques jours sur ces principaux engagements de campagne.....
Réponse de le 22/05/2012 à 12:48 :
j avoue que ca été trés drole ces derniers temps les gros titres "hollande la journée historique (historique carrement !!!) ou "celui qui croyait en son destin" franchement y a de quoi mourrir de rire mais gardons tout ces titres en tete pour dans 6 mois- un an quand les meme ferons " Sarkozy revenez"
a écrit le 22/05/2012 à 7:43 :
Sur le fond, Moscovici est un extrémiste juif qui a quitté la LCR pour entrer au PS.
Réponse de le 22/05/2012 à 11:31 :
quel est le rapport avec le sujet???
a écrit le 22/05/2012 à 7:35 :
Ils me font penser aux surendettés qui courent dans tous les sens pour emprunter ce qu'ils savent ne jamais pouvoir rembourser Mais la différence est grande entre ces familles touchées par le malheur dont on comprend le désarroi et les politiques prisonniers de leurs fallacieuses promesses depuis des lustres et dont nous avons encore aujourd'hui la démonstration . . les Euros obligations seront de nouveau des emprunts et des dettes et ne créeront aucune croissance Seuls les entrepreneurs le peuvent mais a l?évidence nous sommes une cible plus qu'un électorat
a écrit le 22/05/2012 à 7:24 :
les allemands savent ce que veux dire ' mutualiser a la francaise' !!! faudrait arreter de les prendre pour des c...
a écrit le 22/05/2012 à 7:17 :
les eurobonds de Hollande et Moscovici sont une fumisterie !
*********************************************************************
Invention d/économistes incompétents !
********************************************
a écrit le 22/05/2012 à 6:30 :
Allons enfants! Arretons les expedients!
a écrit le 22/05/2012 à 1:31 :
FH était sur de faire bouger l'Europe sur les eurosbonds ... En fait il savait qu'il n'y arriverait pas ... ou du moins il faut l'espérer ... sinon si sur tous les thèmes il est sur de lui et n'arrive à rien ... Oú va aller la France ?...
Mais heureusement les journalistes veuillent afin d'expliquer que ce sont les autres les crés crés méchants ...
a écrit le 22/05/2012 à 1:02 :
Toute cette agitation n'a qu'un but électoral, avant les législatives. Après les élections, on reviendra au réel (dettes, chômage) et, à moins de heurter à pleine vitesse le mur de la dette, la phase de baisse massive des dépenses publiques pourra commencer.
a écrit le 21/05/2012 à 23:37 :
Les allemands accepteront les euro bonds si on leur propose quelquechose d'intéressant en échange. En effet, on fait déjà l'équivalent des euro bonds en passant par la BCE qui prête aux banques à 1%. C'est une hypocrisie sans nom. Les allemands ne veulent pas payer nos dettes et ils ont raison. En échange d'un geste de leur part sur un peu d'inflation maîtrisée (on ne remboursera jamais sans un peu d'inflation), il faut leur offrir une fiscalité Européenne commune et organisée pour éviter la dépense. Les allemands accepteront de garantir les pays d'Europe si la fiscalité européenne garanti la rigueur budgétaire et la croissance.
Réponse de le 22/05/2012 à 0:55 :
Mais non, il n'y a aucun rapport entre les eurobonds et les prêts de la BCE au marché interbancaire. Il y a autant de différence entre ces deux produits qu'entre un placement immobilier et les pièces de monnaie au fond de votre poche.
Réponse de le 22/05/2012 à 1:47 :
Ce qui est crucial dans les "prets de la BCE", ou LTRO, c'est que la balance sheet de la BCE est garantie par les etats membres "jointly and severally". Mais, cela permet seulement aux banques espagnoles de refinancer a 1% les bons d'état espagnol, avec les haircut etc...
A l'heure actuelle, qui émettrait un euro bond ? Seule la BEI jouit d'une guarantie "joint and several
Réponse de le 22/05/2012 à 7:26 :
les allemands accepteront de faire des efforts avce des pays qui ont ft les memes efforts qu'eux, pas avec des gens qui veulent etre en vacances, ou avoir la retraite a 50 ans...
a écrit le 21/05/2012 à 23:16 :
et oui quel gachis....Votez aux législatives
a écrit le 21/05/2012 à 21:36 :
Les euro-bonds ne doivent pas être accesisibles à tous les états membres. Il doivent être un outil de travail, pour les pays les plus vertueux, afin qu'ils puissent remettre en bon ordre de marche l'économie européenne. Cependant, la répartition de la production au travers des différents états doit devenir la formule de relance. Il faut pouvoir produire pour rembourser. Les dirigeants du G8 l'ont trés bien compris puissent qu'ils interviennent pour la GB , à travers la concession par l'Allemagne ; mais sollicité par les états unis ; de la fabrication des véhicules Opel. Ce qui est vrai pour la GB, l'est encore plus pour les pays complètement démunis.
a écrit le 21/05/2012 à 21:29 :
Les Eurobonds ne s'attaqueraient pas à la source du mal, en mutualisant les emprunts publics des pays en difficulté, comme la France,les dissuaderaient de faire les réformes douloureuses, et pourraient aggraver la crise de la dette.La France à un état providence tentaculaire omniprésent il intervient dans l'économie, la croissance en souffre, en taxant les entreprises elle fait fuir les capitaux, détruit la compétitivité. La croissance s'explique par une production et des exportations, qui sont déficitaires, en France contrairement aux Allemands dont les exportations de produits haut de gamme, ont atteint des volumes records hors de la zone euro en Russie et dans les pays émergents. Elle se compose de nombreuses PME PMI leaders sur le marché et dans le monde.Les Etats se sont massivement endettés pour soutenir l'économie et faire de la croissance à crédit, le résultat est désastreux.
Réponse de le 21/05/2012 à 23:45 :
Nous ne couperons pas à faire des économies. Mais les euro bonds ne sont pas liés à notre capacité à économiser. Ils permettent juste de mieux gérer les dettes existantes en payant moins d'intérêts dans les années à venir. Ce n'est pas un "permis d'emprunter" comme James Bond aurait un "permis de tuer". Concernant la taxation des entreprises, ils faut remettre les entreprises du CAC40 (qui ne payent que 10% d'impots) sur le droit chemin (les petites entreprises payent plus de 30%, où est la justice fiscale la dedans ?). Concernant les PME, pourquoi n'a t-on toujours pas de Small Business Act en France, pourquoi réserver l'ensemble des marchés publics aux sociétés du CAC40 ?
Réponse de le 22/05/2012 à 7:29 :
les entreprises du cac paient des impots la ou elles gagnent de l'argent ( en clair ' a l'etranger')
......... et les multinationales americaines payent de l'impot en france sur ce qu'elles y gagnent , c'est la territorialite de l'impot !!.... le pb c'est que la france a mis a plat ttes ses boites, sauf celles qui gagnent de l'argent ailleurs ( la, elles n'ont pas encore reussi)
a écrit le 21/05/2012 à 21:03 :
il suffit de lire la presse étrangère (britannique, US, allemande, espagnole) pour constater comment ce gouvernement et Tom Pouce lui même ont réussi en si peu de temps à se mettre tous nos alliés à dos. Tout d'abord, la fameuse croissance que nous sommes bien incapables d'expliquer sinon par des dépense publiques, le retrait de nos troupes d'Afghanistan considéré comme un véritable affront (sic) à nos alliés dont l'ami Obama et la Chancelière, la peu diplomatique réponse du président du gouvernement espagnol à la demande de FLN pour en appeler au fond européen pour sauver la banque espagnole: Réponse de Rajoy, mêlez vous de ce qui vous regarde, maintenant des fameux eurobonds en fait l'attrape nigaud socialiste pour faire supporter ses inepties par les autres. Bravo, nous sommes bien partis.
Réponse de le 21/05/2012 à 23:49 :
Bien au contraire, on se rend enfin compte que la roue tourne, les idées changent. Le G8 vient d'illustrer clairement l'isolement de Merkel sur l'austérité sans croissance qui détruit la planète. Tout le monde s'est désormais rallié à la proposition de Hollande d'une croissance respectant la rigueur budgétaire, sans creuser les déficits et sans augmenter la dette. C'est désormais une évidence. Pour l'Afganisthan, un échange de bon procédé à permi de faire les choses en bonne intelligence avec nos alliés. Ça change des méthodes embarrassantes des cow boys qui ont précédé ...
Réponse de le 22/05/2012 à 8:19 :
@mecatroid. lisez donc la presse allemande de ce jour: Frankreichs neuer Präsident Hollande plant die "Reorganisation Europas" ? unter anderem mit Euro-Bonds. Das dürfte den nächsten Konflikt mit Kanzlerin Merkel bringen. Connaissez vous l'Allemand ????? C'est plus franc et plus corriace que le hollandisme. la une du grand journal: Die Zeit
Réponse de le 22/05/2012 à 9:27 :
@mecaroid. j'ose espérer que c'est du second degré? car Ralliement à la position d'Hollande car ces gens ont déjà jaugé le personnage, il sont bien éduqués et comme disait Chirac il fera pschitttttt en quelques temps. La croissance sans creuser les déficits, mais ça tout le monde le veut, même les Allemands mais le problème est que Hollande n'explique pas MOI JE comment faire. Quant à l'Afganisthan il retire les troupes de combat laissant les cuisiniers, l'intendance, etc... sans défense?? et vous gobez??
a écrit le 21/05/2012 à 20:14 :
On pourrait peut être inventer des Eurobonds à taux indexé sur des paramètres liés au déficit des pays. Ainsi les mauvais élèves paieraient plus cher et les bons moins cher(c'est ce que veut l'Allemagne il me semble). Il faut mutualiser mais simplement en partie (avec un facteur d'inertie financière). On peut imaginer un taux fluctuant de 2 à 4 pcent (calcul à faire) mais garanti par la BCE (donc des Eurobonds). Ainsi on isole les banques du dispositif de refinancement de la dette (et on fait donc de belles économies que l'on peut utiliser pour financer le développement et la relance à moyen terme ce que veut la France), on mutualise partiellement la dette mais dans un cadre précis hors d'atteinte des marchés , on redonne confiance aux marchés qui verront en Europe une zone stable et qui vont éviter de faire trop de profits sur le dos des dettes d'état (et donc des peuples) car sinon les peuples se protégeront dans les autres zones du monde en copiant localement le système Européen (Amérique du Sud , Europe de l'Est ...). Les mauvais élèves achèteraient ainsi un peu de temps pour financer leur dette (c'est ce que veulent les Greques, les Espagnol , les Italiens et les Portugais) , les peuples ne serraient pas punis au nom d'un retard de mise en place d'une gouvernance fédérale européenne (qui prendra un demi siècle encore ...). Il me semble que cette solution a toutes les vertus , satisfait tous les peuples Européen et punit les uniques responsables : les marchés ; elles a les vertus pédagogiques nécessaires à atteindre la convergence de Maastricht sans imposer les pertes de d'autonomie et de souveraineté (que les peuples mettent une génération à digérer ) , le risque financier est géré mais borné , pas besoin de sortir des pays de l'Euro (ça c'est un réelle économie !) Qu'en pensez vous ??? Ps: Je suis certain que le trésor Américain ferait la même chose avec ses états surendettés si l'Europe leur montrait le chemin . Ainsi nous sortirions par le haut en imposant une nouvelle gouvernance des zones économiques du monde , nous entrerions de nouveau dans l'HISTOIRE des peuples . Dans une négo , il faut que tout le monde soit content et que personne ne perde la face . A bon entendeur ...
Réponse de le 22/05/2012 à 0:08 :
Votre solution a déjà été proposée par P. Artus et T. Cuillière, dès l'été 2011. Elle a été reprise par la Commission Européenne, mais les Allemands n'en voulaient étonnamment pas, arguant que ce serait trop long à mettre en place.
a écrit le 21/05/2012 à 20:02 :
Flamby vas-t-il donner la fessé à son ministre?
Réponse de le 21/05/2012 à 23:51 :
Sarkozy n'est pas ministre. Pourtant c'est lui qui a pris la fessée ?
Réponse de le 22/05/2012 à 9:23 :
monsieur Sarkozy n'est plus là pour que vous le critiquiez, tachez d'admettre que le remplaçant de DSK n'est absolument à la hauteur. Mais qu'allez vous faire lorsque les critiques négatives vont pleuvoir sur les socialistes (2-3 mois pour le début) si vous n'avez plus monsieur Sarkozy?? nous on fera comme vous pauvre Hollande, il va se faire casser plus vite que les 100 jours de (dis)grâce. Passez à autre chose.
a écrit le 21/05/2012 à 19:45 :
Et un recul un
a écrit le 21/05/2012 à 19:36 :
hahahahaha ! allez va, ce n'est qu'un début ! Trop extra ! Je n'étais pas un super fan de Sarkozy mais avec eux on va bien se marrer. La suite svp ...
a écrit le 21/05/2012 à 19:33 :
Encore ou déjà une autre promesse de campagne qui prend l eau
Réponse de le 21/05/2012 à 21:12 :
Elles étaient de toute façon sous le niveau de la mer, leurs promesses.... J'y vois plutôt une preuve de clairvoyance (alléluia!) de la part de Moscovici. Allez, encore une effort, et ils finiront par nous faire du sarkozysme enrobé dans du Hollande. Main de fer dans un gant de velours, en quelque sorte...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :