Pour stimuler sa croissance, la Chine s'apprête à lancer des investissements d'infrastructure

Pékin va accélérer le processus d'approbation des investissements d'infrastructure dans l'espoir de lutter contre un ralentissement de l'économie, rapporte un journal gouvernemental, qui fait écho aux appels du Premier ministre en faveur de la croissance.

2 mn

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Alors que la Chine se dirige vers un sixième trimestre consécutif de ralentissement de sa croissance, le pays devrait accélérer son processus d'approbation des investissements d'infrastructure. Des données macro-économiques jugées décevantes la semaine dernière -les économistes s'attendant à un taux de croissance de 7,9% sur un an entre avril et juin- ont pesé sur le moral des investisseurs. Ce taux passerait en effet pour la première fois depuis 2009 sous le seuil de 8%, un niveau considéré par beaucoup d'investisseurs comme le minimum de croissance nécessaire pour assurer un nombre suffisant de créations d'emplois.

Le gouvernement n'exclut pas d'avancer les projets prévus pour 2013

Pour mettre un terme à cette morosité ambiante, Pékin veut un feu vert pour les grands projets en question d'ici fin juin, y compris pour ceux initialement programmés à la fin de 2012, selon le China Securities Journal. Citant des sources gouvernementales, le journal ajoute que le gouvernement n'exclut pas, s'il le juge nécessaire pour la croissance, d'avancer le calendrier des projets prévus pour 2013. "Ceci serait la première preuve concrète d'une mise en pratique des recommandations du Premier ministre Wen Jiabao", a souligné Dariusz Kowalczyk, économiste chez Credit agricole-CIB. Wen Jiabao avait souligné dimanche la nécessité de prendre des mesures de soutien à l'activité. "Nous devrions continuer à mettre en oeuvre une politique budgétaire proactive, combinée à une politique monétaire prudente, tout en donnant une priorité plus importante au maintien de la croissance", a-t-il dit selon l'Agence Chine nouvelle.

Une ampleur moindre que celle du précédant  plan de relance

D'après le China Securities Journal, le gouvernement chinois va accélérer l'allocation de budgets à différents projets de construction, dont des autoroutes. Les analystes ne pensent pas que les mesures de soutien à l'économie seront de même ampleur que le plan de relance de 4.000 milliards de yuans lancé lors de la crise financière de 2008-2009. Ce dernier avait notamment entraîné une poussée inflationniste et un très fort endettement des collectivités locales. 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 22/05/2012 à 15:24
Signaler
est ce Keynes a la sauce chinoise ?

à écrit le 22/05/2012 à 12:54
Signaler
La chine économise d'abord et après elle a les moyens d'investir massivement pour éviter la crise. Ici on a tout distribué à ceux qui ne travaille pas et maintenant on a plus rien, sauf les yeux pour pleurer.

le 22/05/2012 à 13:58
Signaler
Tout est bon pour certains pour remettre en cause le système social français. Quitte à comparer une ex-puissance en déclin depuis un demi-siècle, et la seconde puissance mondiale en pleine croissance, qui possède d?énormes réserves monétaires, parmi ...

le 22/05/2012 à 15:49
Signaler
C'est vrai : en France on a tout distribué aux rentiers depuis 30 ans. Sinon connaissez vous les trois sortes de mensonge ? Les mensonges par action Les mensonges par omission Les statistiques du parti communiste chinois ...

à écrit le 22/05/2012 à 11:52
Signaler
tic tac tic tac.....atterissage en douceur ou crash en plein vol?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.