L'Algérie durcit sa législation sur le change

L'Algérie donne un nouveau tour de vis pour sa législation sur le change pour réduire les transferts de capitaux vers l'étranger.Depuis 2009, le gouvernement multiplie les procès et les amendes à l'encontre des groupes étrangers accusés de surfacturer leurs produits importés.
Le port d'Alger. Copyright Reuters
Le port d'Alger. Copyright Reuters

L'Algérie durci davantage sa législation sur le change et le mouvement des capitaux de et vers l'étranger pour réduire les transferts de devises. Le gouvernement vient de créer un fichier national des « contrevenants en matière d'infraction à la législation et à la règlementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l'étranger », selon un décret publié jeudi au Journal officiel.

Un fichier pour lutter contre les transferts illégaux

Ce fichier est une banque de données dans laquelle seront enregistrées toutes les entreprises et toute personne physique « résidente ou non résidente, ayant fait l'objet d'un procès verbal de constatation d'infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux », selon le texte. Cette nouvelle mesure renforce le dispositif de lutte contre le blanchiment d'argent sale, le financement du terrorisme ou encore la lutte en matière d'infraction de change et les transferts illégaux de devises. Le fichier va aussi permettre de « vérifier les antécédents des contrevenants en matière de transaction » et de prendre « des mesures conservatoires » vis à vis de ces contrevenants. Les opérateurs inscrits sur ce fichier pourraient être interdits d'effectuer des transferts jusqu'à la régularisation de leur situation vis-à-vis de la Banque d'Algérie. La mise en place de ce fichier durcit davantage les conditions déjà draconiennes de transfert des devises de l'Algérie vers l'étranger.

Interdiction de transferts des bénéfices

Depuis 2009, l'Algérie, dont le dinar est convertible pour les opérations commerciales, a pris une série de mesures pour réduire les transferts d'argent au moment où la facture des importations, de biens et services, dépassait 45 milliards d'euros. Parmi ces mesures figure l'interdiction faite aux sociétés importatrices détenues par les étrangers de transférer leurs bénéfices. Le gouvernement a alourdi les dossiers administratifs et augmenter les taxes sur les transferts. Il a aussi multiplié les amendes et les procès contre des groupes étrangers comme l'opérateur de téléphonie mobile Orascom Télécom Algérie (OTA, Vimpelcom) ou Sanofi Algérie, filiale du groupe pharmaceutique français. En 2010 et 2011, les infractions totales enregistrées à la législation sur le change ont entrainé des pénalités de 850 millions d'euros, essentiellement des majorations de valeur, selon la direction générale des Douanes (DGD). Pour contourner les obstacles, les groupes étrangers ont trouvé la parade : surfacturer les produits à leurs filiales algériennes pour garder la plus-value sur leur territoire, selon des banquiers. D'autres comme les armateurs maritimes ont décidé de ne plus facturer leurs prestations en dinar pour leurs clients algériens.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 10/09/2022 à 12:32
Signaler
Mieux vaut tard que jamais, Avec les succursales bancaires de la Trustbank,BnpParisbas,Société Générale il fallait s'attendre à une certaine forme de blanchiment et d'évasion fiscale. Une bonne chose de faite.

à écrit le 11/09/2015 à 20:42
Signaler
A quand la révolution en Algérie .?

à écrit le 09/02/2013 à 12:09
Signaler
ce qui pousse d'avantage les gens au change parallele

à écrit le 14/08/2012 à 11:32
Signaler
Naturellement ça ne favorise pas les échanges mais frauder est condamnable; Comment Jersey, 120 km2, climat anglo-normand, est-elle devenue le premier exportateur de bananes vers l?Europe?

à écrit le 13/08/2012 à 15:06
Signaler
c bien l agérie mon cœur et avec toi

à écrit le 12/08/2012 à 19:31
Signaler
@ le singe:charbonnier est maitre chez soi! Quant aux prestations sociales etc les immigres rapportent plus qu'ils n'en recoivent les statistiques sont Francaises ! Votre pseudo vous va bien....

à écrit le 11/08/2012 à 8:50
Signaler
Si il pouvait faire pareil avec leur peuple,ça nous éviterait beaucoup de désagrémént à nous.

à écrit le 10/08/2012 à 21:39
Signaler
Aujourd'hui c'est un contrôle des changes, et demain c'est la soviétisation. Les algériens n'échapperont pas à la loi du marché...

à écrit le 10/08/2012 à 19:44
Signaler
Investir de l euro ou du $ en algerie pour se retrouver bloquer avec des dinars? Faut m expliquer l interet pour des investisseurs etranger ! A part renault pour la real politique, aucun interet. L algerie n a qu a financer ses usines en achetant en ...

à écrit le 10/08/2012 à 17:49
Signaler
A quand les transactions par chèques et factures pour contrôler les baggaras?

à écrit le 10/08/2012 à 16:43
Signaler
Le DG des douanes sera remplacé d'ici tôt.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.