Japon : la production industrielle diminue de 1,2% en juillet sur un mois

 |   |  423  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En juillet, la production industrielle a reculé de 1,2% sur un mois à la grande surprise des analystes qui attendaient une progression de 1,8%. Il s'agit du troisième recul en quatre mois, l'activité manufacturière japonaise tournée vers les exportations étant fortement affectée par le ralentissement de la croissance mondiale.

La production industrielle au Japon a diminué de 1,2% en juillet sur un mois, à cause d'une demande mondiale moins forte pour les produits électroniques nippons, a annoncé le ministère de l'Economie vendredi. Ce repli n'avait pas été prévu par les économistes, qui s'attendaient au contraire en moyenne à une progression de 1,8%, d'après une enquête publiée par Dow Jones Newswires. Il s'agit du troisième recul en quatre mois, l'activité manufacturière japonaise étant fortement affectée par le ralentissement de la croissance mondiale entraîné par la crise européenne d'endettement.

L'activité manufacturière en recul de 1,0% sur un an

Le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti) a toutefois jugé que la production industrielle apparaissait globalement "stable". Sur un an, elle a reculé de 1,0%, a-t-il précisé. L'effritement subi en juillet est notamment dû à une fabrication moins intensive de semi-conducteurs et de dalles d'écrans LCD de grande taille, dans lesquelles sont découpés des écrans plats pour téléviseurs. Ces produits habituellement très demandés à l'étranger subissent le contrecoup du marasme économique international, notamment en Europe et en Chine. La demande étant moins forte, les industriels ont dû ralentir le rythme dans leurs usines.

Livraisons en baisse

Hormis ces éléments conjoncture, l'industrie électronique japonaise en général connaît une période difficile, sa rentabilité étant affectée à l'étranger par une vigueur historique du yen. Elle subit de surcroît la concurrence des fabricants sud-coréens et taïwanais qui taillent des croupières aux groupes nippons du secteur. En juillet, toutes industries confondues, les livraisons ont chuté de 3,6% sur un mois et les stocks se sont élevés de 2,8%.

Pas d'amélioration attendue à court terme

Autre facteur inquiétant, les professionnels nippons sont peu optimistes pour les mois à venir: ils s'attendent à une quasi stabilité de la production en août (+0,1%) et à une nouvelle baisse en septembre (-3,3%), d'après une enquête du Meti. Ce mois de septembre pourrait représenter un tournant pour les constructeurs d'automobiles dont l'activité a prospéré depuis le début de l'année, mais qui pourraient ralentir le rythme de leurs chaînes d'assemblage en raison de l'arrêt attendu de subventions publiques à l'achat de véhicules peu gourmands en énergie au Japon. Ce programme gouvernemental a contribué à doper l'activité et la consommation en début d'année dans la troisième puissance économique mondiale dont la croissance, qui a commencé à ralentir au deuxième trimestre, pourrait caler d'ici la fin 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :