Congrès du parti communiste chinois : ce sera donc le... 8 novembre

L'agence officielle Chine nouvelle a indiqué à la veille de ce week-end que le congrès du Parti qui doit voir arriver une nouvelle équipe au pouvoir dans la deuxième économie mondiale se tiendra le 8 novembre. Elle a aussi indiqué que Bo Xilai, l'ancienne étoile déchue du parti, sera jugé pénalement.
Le consensus auquel tient tant le PCC a dû être bien difficile à trouver pour pouvoir fixer la date d'un congrès essentiel pour l'avenir du pays. Copyright Reuters

Vendredi 18h, juste avant un départ de vacances. Autrement dit le moment préféré des autorités chinoises pour faire une annonce. Nous savons donc ici à Pékin depuis quelques instants que le 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC) se tiendra le 8 novembre et non comme nous le répète depuis plusieurs jours des « sources bien informées » le 9 octobre.

L'agence officielle Chine Nouvelle a aussi profité de l'occasion pour annoncer l'exclusion de Bo Xilai du Parti Communiste et qu'il passerait en jugement non devant un tribunal interne du Parti mais devant un tribunal pénal. En Chine, en effet, l'expulsion du parti est nécessaire pour être jugé pénalement. L'agence publie une liste de ses délits, à savoir corruption et aussi rapports sexuels « impropres » avec des femmes. Il est aussi rendu directement responsable de la crise politique qui a suivi l'empoisonnement de l'Anglais Neil Heywood, et de la défection de son bras droit Wang Lijun. A ce stade, tout laisse penser que la justice ne sera pas clémente à son égard.

Difficiles pronostics quand il s'agit du PCC

Ces deux nouvelles mettent à mal tous les experts et analystes interrogés depuis plus d'un mois sur le sort de Bo Xilai (dont l'expulsion du Parti était attendue pour la fin Congrès) et la date de la réunion du Parti. Et démontrent une fois de plus comme il est difficile de faire des pronostics sur la Chine, dont le système politique reste l'un des plus opaques du monde.

Normalement, les dates du Congrès, qui se tient tous les cinq ans, sont annoncées à la fin d'août ou au début de septembre. Sans nouvelle officielle sur sa tenue, des rumeurs diverses circulaient sur internet depuis un mois. Ainsi, jeudi encore, la date avancée la plus probable restait le 9 octobre. Un site internet officiel dédié au Congrès a été ouvert, des décors floraux dans Pékin annonçaient l'événement et le porte-parole du gouvernement déclarait encore vendredi matin que sa tenue serait « imminente ». Les hôtels pour les officiels étaient réservés pour tout le mois d'octobre.

Délicat consensus

Alors pourquoi le 8 novembre, au lieu d'octobre ? Là encore, on ne peut que se livrer à des spéculations sur ce retard, si tant est qu'il s'agisse réellement d'un retard. Plusieurs dossiers dont celui du sort de Bo Xilai devaient être réglés avant l'événément. D'autres questions comme le rôle du président sortant Hu Jintao et son influence future (restera-t-il président de la Commission militaire?), la composition du Politburo, sans parler de la crise sino-japonaise ont surement dû aussi peser dans la balance.

Ce qui est en revanche évident, c'est que le consensus auquel tient tant le PCC a dû être bien difficile à trouver.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 28/09/2012 à 16:27
Signaler
Juste après l'élection US.. Etonnant, non ?

à écrit le 28/09/2012 à 15:47
Signaler
"Congrés ou plutôt congrès ?"

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.