Donald Kettl : "L'efficacité et la réactivité d'Obama après le passage de l'ouragan Sandy a stoppé net Mitt Romney"

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
<b>Election présidentielle américaine -</b>Donald Kettl, politologue au sein de l'université de Maryland, analyse la victoire de Barack Obama.

«Au final l'élection s'est terminée comme les sondages l'avaient annoncés avec une courte mais logique victoire d'Obama. Le président a été plus habile et s'est surtout appuyé sur son expérience engrangée pendant ses quatre années à la Maison-Blanche. Son efficacité et sa réactivité après le passage de l'ouragan Sandy a stoppé net Mitt Romney qui arrivait lancé à toute vapeur. Romney a été victime de son manque de consistance et sa difficulté à établir une vraie connexion avec les américains. Il a tellement cherché à plaire à l'extrême droite pendant les primaires qu'il a perdu les centristes lors de l'élection générale.

Maintenant après une campagne douloureuse et longue, on se retrouve au point de départ avec une Amérique profondément divisée. N'ayant pas la majorité à la Chambre des représentants, Obama va devoir composer avec des républicains bien décidés à contrecarrer tous ses plans. Il va tout mettre en ouvre pour cimenter la réforme de la santé et il va devoir trouver un moyen de réduire la dette américaine.

On en revient au centre du débat pendant la compagne : relancer le marché de l'emploi. Il va devoir trouver une stratégie pour relancer l'économie et trouver une solution pour que la crise économique actuelle dans la zone euro n'affaiblisse par encore plus l'économie américaine.

C'est maintenant qu'il va définir sa place dans l'histoire des Etats-Unis. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2012 à 15:34 :
Jusqu a maintenant je suis en osmose avec les trois précedents commentateurs. Car je crois qu il n a pas pris conscience qu il fallait regarder des deux cotés de la planete républicaine avec primo les centristes qui n aient pas de candidats en liste d etre élus et deuxio que regarder vers le le tea party qui faisait la fine bouche et tertio que son parti ne fasse pas comme l ont faits les français avec SARKOZY qui a trop tergiversé pour éloigner l extreme droite. Mais je pense quand on va leurs présenter la facture il y a aura du tirage comme certainement en France bientot.
a écrit le 07/11/2012 à 13:01 :
"Il a tellement cherché à plaire à l'extrême droite pendant les primaires qu'il a perdu les centristes lors de l'élection générale.": cela me rappelle une élection précédente outre-atlantique...
a écrit le 07/11/2012 à 10:11 :
Quelle rigolade! Entre les syndicalistes du New Jersey qui ont envoyé promener les électriciens des états libres (sans obligation de syndicalisation) qui avaient fait des milliers de kilomètres de leur poche pour venir les aider, au prétexte qu'ils n'étaient justement pas syndiqués, en passant par les habitants de quartiers entiers laissés à eux-mêmes malgré les augmentations phénoménales des budgets et prérogatives des administrations spécialisées... Dire qu'Obama a été réactif est une contrevérité première.
Par ailleurs je note que personne ne parle dans nos médias hexagonaux des centaines de cas de fraudes patentes, en particulier les machines de vote qui refusaient d'enregistrer les votes pour Romney en les changeant en votes pour Obama... Enfin, ainsi va la vie de notre microcosme français pour qui reportage veut dire biais éditorial.
a écrit le 07/11/2012 à 10:00 :
Comme quoi ce sont toujours les plus enjoleurs et menteurs qui gagnent ... On verra dans 4 ans aux USA comment les gens vont déchanter ... En France, c'est pour bientot ... Mais un jour il faudra bien rendre des comptes sur tout ces mensonges ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :