Nicole Bricq à Pékin : "le protectionnisme est une impasse historique"

 |   |  397  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En visite en Chine, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, a tenté de se montrer ferme vis à vis de Pékin devant les entrepreneurs français. Tout en se voulant rassurante vis-à-vis des milieux d'affaires hexagonaux, elle a tracé les premières ébauches d'une stratégie internationale de la France qui passe par des implantations françaises à l'étranger. Elle a par ailleurs tenu un discours très mesuré sur la problématique des transferts de technologies.

 "Le protectionnisme est une impasse historique". Pour sa première visite en Chine, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, a tenu un discours ferme plus en accord avec la ligne libre-échangiste de Bruxelles qu'avec celle de son collègue de Bercy, Arnaud Montebourg vis-à-vis de Pékin. Lors d'une allocution devant les chefs d'entreprises français, elle s'est posée en défenseuderesse des entreprises françaises dans la deuxième économie mondiale et a milité en filigrane contre les barrières non-tarifaires qui y subsistent. 

Réciprocité et accords de libre-échange

Au coeur de son discours, la réciprocité. "Notre devoir à nous Européens est, avec les pays tiers, d'établir des règles commerciales justes et équilibrées, c'est ce que nous appelons la réciprocité" a insisté la ministre. Exigeant un dialogue "franc" et "direct" avec la Chine, elle a tenté de mettre fin à l'agacement des entrepreneurs français, frustrés par le discours trop tendre des politiques de l'Hexagone vis-à-vis du partenaire chinois. "Certains parmi vous peuvent être confrontés à des pratiques commerciales qui peuvent et doivent s'améliorer" a-t-elle ainsi insisté.

La question de l'établissement des entreprises françaises en Chine n'a pas été oubliée. "On (est) dans ces coopérations d'entreprise à entreprise" qui supposent "des implantations françaises" dans les pays émergents" a souligné Nicole Bricq. De quoi présager d'une nouvelle stratégie de la France à l'international misant sur les implatations françaises à l'étranger, mais aussi calmer les milieux d'affaires fatigués d'être montrés du doigt pour avoir délocalisé.

La question sensible des transferts de technologies

L'enjeu technologique, mis en lumière par l'affaire de fuites de secrets industriels vers la Chine qui a secoué EDF - soupçonné un temps d'avoir envisagé de transférer des technologies nucléaires sensibles à un partenaire chinois - est de taille. Sur le sujet, Nicole Bricq s'est montrée mesurée. "Gagner des marchés suppose qu'on accepte des transferts de technologies et de compétences qui soient raisonnables, l'essentiel est qu'ils soient parfaitement maîtrisés et encadrés" a-t-elle précisé.

Cette visite fait suite à celle du ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici début janvier et précède celle de François Hollande dans le pays au printemps selon l'annonce faite par Nicole Bricq.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2013 à 11:58 :
Vive la cohérence gouvernementale!

PROPOSITION N°13 DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.


Je veux réorienter la construction européenne.
Je proposerai à nos partenaires un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance pour sortir de la crise et de la spirale d?austérité qui l?aggrave.
Je renégocierai le traité européen issu de l?accord du 9 décembre 2011 en privi-
légiant la croissance et l?emploi, et en réorientant le rôle de la Banque centrale européenne
Je proposerai également une nouvelle politique commerciale pour faire obstacle à toute forme de concurrence déloyale et pour fixer des règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale.
Une contribution climat-énergie aux frontières de l?Europe viendra compléter cette stratégie.
J?agirai, dans le cadre du G20, pour une parité plus équilibrée de l?euro vis-à-vis du dollar américain et du yuan chinois en proposant un nouvel ordre monétaire inter-
national.


DISCOURS DE POLITIQUE GENERALE DU PREMIER MINISTRE.


Quant au Commerce extérieur, là nous devons avoir une autre ambition.
Les 70 milliards d?euros de déficit en 2011, après dix années de dégradation de notre compétitivité externe, sont le résultat du laisser-faire et du laisser-aller ; c?est le contraire de l?état d?esprit qui anime mon gouvernement, et une véritable diplomatie économique sera mise en place.
Et concernant la Chine, ou d?autres pays émergents, on sait qu?ils conserveront durablement une compétitivité liée à un coût du travail très faible avec laquelle nous ne pouvons pas, et nous ne voulons pas rivaliser pour préserver les emplois de nos travailleurs et nos capacités de production.
Nous avons nous Européens le droit de nous protéger de pratiques commerciales déloyales ; nous avons le droit d?exiger le respect de normes sociales et environnementales, et la réciprocité d?accès aux marchés.
C?est le principe du juste échange que nous voulons promouvoir.
a écrit le 22/01/2013 à 14:26 :
pour développer l'économie et l'emploi, il faudrait commencer par faire l'inverse : alléger leurs charges pour améliorer leur compétitivité et les aider à se développer sans d'endetter encore plus, et donc la solution est de commencer à gérer, c'est à dire s'attaquer aux dépenses inutiles, au manque de performance et d'efficacité de notre armée russe interne qui absorbe toute la richesse créee par le privé. le seul vrai levier à notre main, mais il faudrait des politiques courageux et gestionnaires, et là, cherchez bien, pas vu nulle part !
Réponse de le 22/01/2013 à 18:52 :
La théorie libérale personne ne l'applique, sauf les chinois des communistes. Mais pas fous ces communistes (enrichis c'est à dire la classe dirigeante les fameuses 8 familles et les esclavagistes qu'on accueillent chez nous à bras ouverts surtout du côté des marchands de luxe) sont avec les amerlocs les pays les plus protectionnistes au monde en tout cas parmi les 50 ou 60 pays les plus puissants de la planète. Par ailleurs, les US pays théoriquement ultra libéral croule sous les dettes, expliquez moi. Le fait est que le privé peut s'avérer aussi fatal et improductif que le public, et que le pire c'est de permettre aux banquiers et aux conseillers fiscaux et aux paradis fiscaux de diriger avec quelque puissants lobbies de l'industrie de diriger le monde.
a écrit le 22/01/2013 à 12:28 :
Lisez cet article, il est un peu court et peu profond mais très instructif.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/01/22/20002-20130122ARTFIG00302-la-france-est-de-plus-en-plus-ouverte-a-la-mondialisation.php. Je vous renvois sur un de mes commentaires d'hier ou d'avant hier concernant l'intervention de Nicole Bricq.

Maintenant faites le rapport entre ouverture à la mondialisation et non remise en question des avantages des uns et des autres en particulier les fonctionnaires quelque soit leur rang ou les salariés des grandes firmes protégés à vie et/ou touchant des salaires et avantages bien souvent non justifiés ou ayant une productivité globale insuffisante du fait parfois des 35 heures ou tout simplement parce que certains ne foutent pas grand chose.. Et faites le rapport entre les avantages fiscaux ou sociaux conférés à l'immobilier en France et à d'autres secteurs (ex cinéma) et la dette française. Faites également le rapport entre le niveau insoutenable de la pression fiscale et sociale et d'autre part, histoire d'enfoncer le clou, la concurrence déloyale des pays comme la GB (parité sterling/euro, fiscalité des étrangers), la Belgique (fiscalité des nantis dont principalement les étrangers résidents) ou l'Irlande (fiscalité des multinationales et des résidents étrangers). Donc François Hollande sait parfaitement ce qu'il doit faire et il le fait, et pas ce que lui dictent les allemands qui ne sont pas clairs sur beaucoup de sujets, il le sait aussi bien en ce qui concerne l'intérieur que l'extérieur et en particulier au plan européen, la bonne nouvelle serait la défaite de Merkel aux prochaines élections de novembre, c'est pas impossible ou alors une Merkel tellement affaiblie qu'elle pourrait pour le coup être totalement neutralisée.
Réponse de le 22/01/2013 à 14:22 :
merci de faire la pub pour flanby, mais ce qu'il devrait surtout faire c'est de s'attaquer à l'énorme dépense publique inefficace (cf rapports ocde, cour des comptes..) pour financer la relance, chance que n'ont aucun autre pays puisqu'on a le record européen de dépense et d'effectifs... quand à souhaiter la chute des bons gestionnaires come erkel, c'est totalement suicidaire et lâche, parce que si Merkel chute, alors nous ce sera bien pire. l'avenir n'est ni dans le surendettement du surendettement, ni dans la stigmatisation de ceux qui créent la richesse (le privé) et qu'on saigne au bénéfice encore plus de ceux qui sont au chaud et gaspillent à tour de bras (politique + public)
Réponse de le 22/01/2013 à 15:13 :
+1
a écrit le 21/01/2013 à 18:07 :
Transfert sur le LGV, transfert sur Airbus, boite robotisée Mac Pherson etc etc maintenant les chinois vendent les mêmes produits à des prix défiant toutes concurrences. La technologie que ne maîtrise pas les chinois ne doit pas être transféré ! Allez demander aux chinois de nous vendre le peu de technologie qu?ils possèdent cela sera "retourné dans votre pays.vous n'avez rien à faire chez nous" ce qui n'est pas forcément vrai dans le sens inverse. La chine très nationaliste ne rêve que de dominer le monde dans ses propres intérêts et non d'humanité mondiale !
a écrit le 21/01/2013 à 17:53 :
Comme la Suisse ? Ou la Russie ?
a écrit le 21/01/2013 à 16:52 :
Je vais ajouter ce mot au bétisier avec la bravitude
Réponse de le 22/01/2013 à 22:15 :
défenseuderesse LOOL, j'ai failli me pisser dessus quand j'ai lu le mot
a écrit le 21/01/2013 à 15:54 :
De secrétaires en ministres du commerce extérieur, les déficits n'ont cessé de se creuser et les parts de marché de régresser. N'est ce point le temps d'un aggiornamento total sur ce qui plombe les entreprises, leurs dirigeants, employés et actionnaires?
a écrit le 21/01/2013 à 15:48 :
Rappelons que Nicole s'est empressée de lire son memento sur le commerce extérieur avant de prendre son poste.
Réponse de le 21/01/2013 à 17:43 :
Elle bosse pour l'OMC, ne l'oublions pas...
Réponse de le 21/01/2013 à 18:18 :
Que faisait-elle ?
a écrit le 21/01/2013 à 15:26 :
Fatiguée votre Nicole sur la photo !!! Un coup de blues Mamy ,???
a écrit le 21/01/2013 à 15:01 :
Je suis entrepreneur et pourquoi pas le libre échange mais à armes égales.Il faut donc revoir la fiscalité, les charges, impôts, taxes et surtout assouplir un droit du travail devenu à lui seul l'une des principales causes du chômage. Je vous rassure, cela n'arrivera jamais sauf banque route de la France. Que du blabla de politiques qui n'ont jamais dirigés la moindre entreprise pas même travaillés dans le privé. Ils attendent le retour de la croissance pour ne pas avoir de réformes à faire. Rêve ou réalité, affaire à suivre!!
Réponse de le 21/01/2013 à 15:25 :
Si vous êtes entrepreneur alors vous savez que la croissance c'est quelque chose que l'on va chercher par des mesures fortes. Même si cela repart ailleurs, pensez-vous vraiment que cela repartira en France ? Relancer un pays, c'est faire en sorte que tous les participants puissent courrir le 100 m ou le marathon dans les meilleures conditions, mais c'est aussi un état d'esprit : une volonté d'aider - simplifier afin de n'être concentrer que sur le développement du business. Je connais pas mal de pays où l'Administration (fisc inclut) sont derrière vous pour vous aider à réussir (y compris à arrondir les angles si vous avez oublié des choses dans la paperasse) --> un autre état d'esprit que celui que nous constatons en France.
Réponse de le 21/01/2013 à 17:42 :
Oui, en effet. Je fournis du travail à mes employés et je ne comprends pas pourquoi ils ne me paient pas en retour.
a écrit le 21/01/2013 à 14:49 :
Chère Madame, je constate vous êtes prête à rejoindre les technocrates de Bruxelles ou l'OMC, des endroits hyper contaminés par les idées anglo-saxonnes, tant que celles ci sont à leur avantage, à l'avantage de qui? Des amerlocs et des rosbifs puis des allemands. Sachez Madame La Ministre qu'en Europe (UE et surtout UEM) nous sommes sans doute les plus candides et les plus niais de l'Histoire à moins qu'on soit les plus infiltrés par les banques d'affaires en particulier étrangères tout ceci au niveau de ce qu'on appelle l'élite et je ne ferais plus aucun commentaire car tout le monde sait c qu'on pense de cette élite qui à fabriquer des dizaines de millions de chômeurs en Europe dès que le boom immobilier s'est effondré, du pipi de chat que cette création d'emplois. Vous avez coulé la classe moyenne européenne comme on a coulé la classe moyenne américaine pour permettre l'émergence de pays concurrents et pour qu'un 1 à 5% voire 10% de la population empoche de jolies rémunérations et bonus de nantis qui roulent d'abord et avant tout pour la Finance.
a écrit le 21/01/2013 à 14:29 :
C'est qui ?? Que fait elle ?? Est elle vraiment utile ???
Réponse de le 21/01/2013 à 14:42 :
En effet, le protectionnisme est une impasse historique comme l'est le mondialisme avec les délocalisations industrielles qui ont désertifiéss la France. Cette dame qui a une maîtrise en droit, ne connaît sans doute rien à l'industrie ni au commerce ni à l'économie. My God !
Réponse de le 21/01/2013 à 15:04 :
les arguments sans cesse réitérés comme quoi une formation universitaire d'un secteur serait inapte pour s'occuper d'un autre secteur relèvent d'une psychorigidité intellectuelle. Cela fait croire que des experts de disciplines non scientifiques comme l'économie ont seuls la vérité alors qu'on constate chez ces économistes des erreurs et des contradictions en permanence.
Réponse de le 21/01/2013 à 15:25 :
On semblerait comprendre qu'il faudrait plutot être illettré pour faire du bon business: curieuse pratique culturelle surtout avec les Chinois hyper ouverts aux autres mondes et de loin largement en avance sur notre "niveau moyen" ( Français)
Réponse de le 21/01/2013 à 15:27 :
+1 surtout lorsqu'on voit les résultats spectaculaires de l'industrie française (Renault et PSA, au hasard,lol) dirigée par des "experts", une maitrise de droit je pense est plus un atout qu'un inconvénient, après tout.....pas besoin d'avoir fait Saint Cyr pour être ministre de la Défense. Tony Blair est aussi juriste et pourtant c?était l'idole de la City!!!!
a écrit le 21/01/2013 à 14:05 :
C'est ridicule, cette femme a trop étudié, voyez ce qui se passe dans une Zone de libre échange comme l'union Monétaire Européenne.
Le cannibalisme le plus primitif est pratiqué chez nous, les gros bouffent les petits, et pour faire porter le chapeau aux victimes on lance une campagne de dénigrement à tous azimut.
Le protectionnisme est indispensable entre pays de force différente.
Imaginez une famille de 17 membres de différents ages assise autour d'une table à manger, chacun se sort selon sa force.
Croyez moi, il y en a qui crèveraient de faim ou qui n'auraient que les croûtons et les miettes. Exemple, le Portugal, la Grèce, l'Espagne et j'en passe.
Il n'y a que par le protectionnisme que l'on peut éviter les excédents et déficits des balances commerciales qui en résultent .
a écrit le 21/01/2013 à 13:58 :
Dans 20 ans les Chinois nous vendrons des centrales nucléaires, des TGV et des avions, nous on leur fera des T-schirt à 2 euros. Nos génies seront au chaud avec une bonne retraite dorée.
Réponse de le 21/01/2013 à 14:16 :
-1000, non-sens.
Dans 20 ans on sera tjs dans les 5 les pays les plus riches du monde.
Ca me fait rire quand on dit "Made in China"
Réponse de le 21/01/2013 à 15:27 :
@bertrand : vous devriez changer de lunettes car visiblement vous ne vous rendez pas compte que la France est un confetti à l'échelle de l'économie mondiale et que si rien ne change vite nous allons devenir un pays en voie de développement. Les BRICS sont en train de tout rafler et dans 5 ans ils auront pris le lead sur nous.
Réponse de le 21/01/2013 à 16:00 :
@Paulo : Ne vous inquiétez pas trop, Les BRICs (petit s car Afrique du Sub est un pays pays en développement) sont toujours les pays émergents qui produisent que les produits bas gamme et sans innovation, super nulles en créativité avec très bas technologie. Même la Chine avec la croissance 10% /an, elle peut nous dépasser en GDP mais jamais en innovation, ni créativité, ni technologie. Nous, on est très fort, nope? 1er en créativité, 3eme en innovation.
Alors dans 100 ans, je ne doute jamais que Les BRICs puissent nous dépasser. Je dis tjs comme ça à mes élèves et on rigole trop sur les produits "Made in China"
Réponse de le 21/01/2013 à 20:49 :
A Bertrand. Je me demande pourquoi si la Chine produit une si piêtre qualité d'articles, le monde se presse pour les acheter ? Vu leur balance extérieure je doute que TOUS les produits chinois soient aussi bas de gamme au point que vous en rigoliez vous et vos élêves...Vous allez ètre déçu si vous espérez que la Chine et l'émergeance n'atteindront jamais le degré d'innovation, de créativité ou de technologie de la France même dans "100 ans" comme vous dites. J'aimerais savoir pourquoi la France dans ce cas n'est pas devant l'Allemagne en matière d'exportation ? Ou alors c'est comme au foot, la faute de l'arbitre....Je prends seulement les cas des Coréens Hyundai et Kia, raillés pour leurs voitures de basse qualité mais pas cheres il y a encore 10 ans. Le ministre Montebourg a du prendre le risque de les citer comme le principal danger pour l'industrie automobile française. J'ai équipé ma maison en appareils sanitaires fabriqués en Chine par une grande marque chinoise et, malgré tout, je ne peux en dire que du bien. Donc ne rêvez pas trop.
a écrit le 21/01/2013 à 13:27 :
et pour le redresseur productif?
a écrit le 21/01/2013 à 13:21 :
Si le protectionnisme est une impasse, force est de constater que l'Europe est le seul espace économique du monde qui ait l'illumination divine: nous sommes les seuls à ne pas le pratiquer!

La Tribune: cette article, contrairement à d'autres, est bien écrit car il n'y a quasiment pas de fautes. Toutefois, il y en a une que tiens à relever: le féminin de "défenseur" est "défenderesse".
Réponse de le 21/01/2013 à 14:12 :
"l'Europe est le seul espace économique du monde qui ait l'illumination divine: nous sommes les seuls à ne pas le pratiquer!" et pour cause, cela n'arrangerait pas l'Allemagne de le pratiquer. Elle est gagnante avec ses produits de haut de gamme.
Voyez l'accord avec la Corée du Sud, voulu surtout par l'Allemagne, elle s'en sort avec ses grosses limousines, les autre en bavent et font faillite. Chômage des jeunes à plus de 50% dans plusieurs pays de l'Union Monétaire.
Merci Mme Merkel (mieux Merkozy)
a écrit le 21/01/2013 à 12:52 :
Le protectionnisme est peut-être une impasse, mais c'est ce que pratiquent les plus grandes puissances et ça a l'air de bien leur réussir... Il n'y a que les européens pour baisser leur culotte devant le reste de la planète.
Réponse de le 21/01/2013 à 13:41 :
Absolument. Malheureusement l'Europe est une colonie US et GS notre président (voir les analyses de M. Asselineau sur le site de l'upr).
a écrit le 21/01/2013 à 12:36 :
oulala c est sur elle est drolement impressionante , elle va en imposer aux Chinois ...Bon sans rire elle va se faire manger toute crue elle va avoir droit a une reception polie et grands sourires mais ca sera "cause toujours tu nous interesses"
Réponse de le 21/01/2013 à 13:27 :
c'est montebourg qu'il fallait leur envoyer
a écrit le 21/01/2013 à 12:34 :
En l'absence de règles de réciprocité réelles (le seront-elles jamais quand on compare le niveau d'un salaire chinois et européen, ou les efforts que nous faisons en matière d'environnement par ex), la question du protectionnisme doit rester posée. Et aucun pays au monde ne se gêne pour en faire, il n'y a guère qu'en Europe qu'on s'arcboute sur un libre-échangisme qui est une chimère et qui nous fragilise.
a écrit le 21/01/2013 à 12:26 :
Une petite brique pour faire plier la Grande Muraille
Réponse de le 21/01/2013 à 13:54 :
;o)) jolis
Réponse de le 21/01/2013 à 17:07 :
Il fallait bien Madame Bricq pour parler aux BRIC(S)....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :